Poster un nouveau sujet   
Nathanaël H. Malfoy - un chaton au royaume des lions [fini]
Répondre au sujet



Invité

Nathanaël H. Malfoy - un chaton au royaume des lions [fini]

Mar 14 Avr - 19:18
Nathanaël Héraclio Malfoy
"Qui a bu dans ma brique de lait ?!"

Personnage inventé   Scénario (prédéfini)
wanna know

who i really am ?
my face is Tom Felton
Nom - Malfoy. Qui d'autre ? Nathanaël est fier comme un coq de porter ce nom et fait de son mieux pour s'en montrer digne, même si ses efforts ne semblent pas vraiment porter ses fruits. Il voue une loyauté sans faille à ses parents et ses frères et serait capable de les protéger de sa propre vie.
Prénom(s) - Nathanaël & Héraclio. Si le jeune homme apprécie assez son premier prénom pour la consonance luxueuse qu'elle dégage, il déteste par contre le surnom que ceux qui ne le connaissent pas ont tendance à lui attribuer : Nath. Ou pire, Nathou. Non, ça c'est vraiment pas possible. A la limite, il préfère encore Naël, même si le top du top c'est encore de l'appeler par son prénom. C'est un peu à ça que ca sert à la base, non ? Quant à Héraclio, il s'en désinteresse complètement. Il trouve que ses parents ont des goûts un peu douteux, mais peu lui importe, puisqu'il ne l'utilise pas. Ca fait juste classe d'avoir deux prénoms.
Âge - 20 ans
Naissance - 05.02.96, Londres, Angleterre
Condition - Sorcier au sang pur, évidemment. Et il s'en montre plutôt fier, sans trop savoir pourquoi d'ailleurs, puisqu'il n'en retire pas de grands avantages sociaux.
Particularité - /
Classe sociale - Riche, tellement riche qu'il ne sait plus quoi faire de tout cet argent. Entre celui de sa mère et de son père, il faut dire que Nathanaël est assez gâté. Il adore se faire des virées shoppings et miser sur des jeux de hasard.
Sexualité - Homosexuel refoulé. Bien que Nathanaël n'ait pas beaucoup de mal à attirer les femmes, ca se complique très vite lorsqu'il s'agit de les garder. En général, elle se vexent assez vite lorsqu'elles s'aperçoivent qu'elles ne lui font aucun effet. Nathanaël attribue ce problème à son père et s'imagine qu'il a hérité de ses problèmes érectiles et se voile complètement la face. Mais bon, en attendant, il se contente de caresser les cheveux des filles. C'est doux et puis ça ne demande pas une grande implication personnelle. En plus, elles adorent ça...
Statut - Très copain avec sa main. Faut bien pallier à ses petits problèmes. Bizarrement, Popol lui obéit très bien dans ces instants là  
Emploi, études - Etudiant (Quidditch :: Contrairement à ses deux frères, Nathanaël se débrouille plutôt bien sur un balais, du moins assez pour ne pas se payer la honte lorsqu'il monte dessus. Ca lui vide l'esprit de s'élever dans les airs quelques heures par semaine, alors il n'a pas beaucoup réfléchi avant de choisir cette option. / Potions :: Bidouiller des mixtures bizarres qui font des bulles, c'est son grand kiff. Malgré les nombreux accidents qu'il a subi (ou provoqué) en cours, il persévère, au grand désespoir de ses professeurs. / Soins aux créatures magiques :: Notre Malfoy adore les animaux, surtout les tous petits mignons trognons. Bon, ce n'est pas vraiment ceux qu'il étudie dans cette matière mais il garde espoir.)



london & me, the story
Nathanaël est né et a toujours vécu à Londres. La ville est pour lui une seconde maison, un dédale de ruelles dans lequel il se sent toujours à l'aise. Il connait de nombreux recoins où il se réfugiait étant petit, de passages secrets menant sur ses anciens terrains de jeux et les vendeurs de hot-dogs et de fish&chips les moins chers de Camden. Ce quartier est d'ailleurs son favori, et de loin. Ses rues animées et remplies de personnages les plus loufoques les uns que les autres le font rêver. Il a d'ailleurs eu sa période gothique-emo-punk indéfinissable aux alentours de ses 14 ans, ce qui a provoqué des sueurs froides et des disputes salées au sein des Malfoys. Apparemment, ça ne se faisait pas pour quelqu'un de son rang de se balader ainsi. Lui, il aimait bien son blouson de cuir noir recouvert de pointes. A défaut de se faire respecter, il pouvait au moins se venger à coup de pics dans le ventre.
Par contre, les grandes allées animées et les rues jonchées de déchets lui posent un peu plus de soucis. Sa peur panique de la saleté et de la foule lui ont souvent causés des crises aux moments les plus inopportuns (en traversant la rue, en sortant du métro (il est déjà resté coincé entre deux portes en haletant comme un buffle) ou encore en passant devant un convoi de policiers moldus. Ces abrutis ont crus qu'il se payait leur tête et l'ont embarqués au poste pour la nuit. Nathanaël leur a fait pousser des crins de cheval sur tout le corps avant de se faire la malle.)


i've got a feeling
Voldemort et toute sa clique le font bien rire. Ils sont si différents de ceux dépeints par J.K.Rowling que le contraste les rend d'autant plus ridicules. En même temps, c'est difficile d'assurer sa réputation lorsque le chef des mafieux n'a même pas de nez. Ses deux petits trous en guise de narines le font toujours hurler de rire lorsqu'il y pense. Il se demande souvent si l'air le chatouille. M'enfin, il rigole bien comme ça, mais s'il devait avoir affaire aux cerbères, il ne ferait pas le fier. Du coup, il fait de son mieux pour ne pas rester dans leurs pattes, surtout qu'il sait que sa famille est liée à la mafia depuis des années et que d'un simple mot, Voldemort pourrait décider de le recruter. Et ça, il ne le supporterait pas. La violence ne fait pas partie de son vocabulaire. Et puis d'abord, ils flemmardent dans la rue toute la journée et revendent de la dope qui a traîné dans des mains dégueulasses. Pas question qu'il touche à ça ! Nathanaël n'apprécie pas trop non plus l'aura de débauche qu'ils sèment dans la ville. Lui n'est pas très fêtes et drogues, alors ça le met plutôt mal à l'aise. Malheureusement pour lui, son père est l'un des mangemorts les plus influents de la mafia... Et si jusqu'ici il réussit à protéger ses fils avec brio, Nathanaël ne peut s'empêcher de penser avec horreur que son tour pourrait venir. Embrasser les pieds d'un gars qui change de caleçon une fois par semaine ? Ark, ça jamais !

your secrets are safe
est agoraphobe et mysophobe + transporte toujours un flacon de solution hygiénique sur lui + ne supporte pas les toilettes publiques + devient nerveux lorsqu'il est entouré par la foule + peut se cacher dans ses bras et se mettre à trembler comme un bébé + n'a aucune confiance en lui et rougit trop facilement + adore les chatons et leur voue un culte + se comporte d'ailleurs un peu comme eux à force de les observer + le lait est sa boisson favorite + ronronne lorsqu'on le gratte derrière l'oreille + adore les pulls bien chauds, moelleux et super moches + perd toutes ses chaussettes et ne possède pas une seule paire assortie + fait un bruit de criquet quand il éternue + se fait passer pour son père afin de gagner l'admiration des moldues + trouve ses pieds trop mignons + porte des pulls en hiver et des t-shirts en été + tient très (très (très)) mal l'alcool + pense qu'il a hérité des problèmes érectiles de son père


Sorcier

Mystificateur

Pseudo - Syo
Âge - 22 ans
Découverte du forum - Bazzart
Un avis, vite fait - Il est beau, il est cool, me voila  
Fréquence de connexion - 5/7
Le mot de la fin - Un jour les chats domineront le monde. Mais pas demain, demain c'est sieste.
Crédits - ici (gif & co)



Nathanaël, en quelques mots...
doute de lui x fier de son nom x facilement irritable x cherche le calme et l'ordre x n'aime pas montrer ses failles x un peu narcissique x attentionné envers ses proches x très curieux x aime ses petites habitudes x rancunier x ambitieux x joueur x déteste la violence

Premier

pas
05h03.
« Poussez madame, poussez ! »
« Parce que j’ai l’air de faire quoi, là ? Du tricot ?! »

Un cri doublé d’un grognement de rage emplit la pièce alors que le sage-femme s’essuyait fébrilement le front. C’était le pire accouchement qu’il n’ait jamais vécu. Cette femme était une furie, et il était certain que s’il n’avait pas attaché ses pieds sur les étriers, elle se serait jetée sur lui pour l’étrangler de ses griffes. Il en avait passé des nuits difficiles, mais là, il commençait à douter d’en ressortir vivant. Et le pire, c’était son mari. Lui ne disait rien, mais il le fixait d’un air terrifiant qui lui filait des sueurs froides. Mais qu’est-ce que c’était que cette famille bordel. Qu’on le sorte de là.

« Il arrive ! Je vois la tête… »

A peine sa collègue eut-elle prononcé ces mots qu’une tornade blonde lui passa sous le nez. Draco lâcha un soupir de soulagement. Son bébé était tout aussi blond que lui. Cette fois-ci, il en était certain, il tenait bien de lui. Au moins un sur deux, c’était déjà pas mal, non ?

« Mon bébé… Je veux voir mon bébé… »

La sage-femme tendit le tout petit être à sa mère, enveloppé dans un drap. Astoria le prit contre son cœur, un doux sourire sur le visage… Et observa la couleur de ses quelques cheveux éparses avec confusion. A moins que Draco ne se fasse des idées. Elle devait surement regarder son crâne, en fait. Oui, c’est ça. Lui ne pouvait s’empêcher de sourire, oubliant pour un temps son masque de froideur.

« Salut, Nathanaël… » Souffla-t-il en caressant ses cheveux d’or.

Le petit garçon tourna son regard curieux sur son papa, ses petits doigts remuant dans l’air… Et lui fit pipi dessus.

02h26.
Dans l’ombre silencieuse de la nuit, deux petits pieds nus se posent sur le parquet de bois glacé par l’heure tardive. Il frissonne un peu puis se redresse tout doucement, pour éviter de faire grincer son lit. Il tâtonne à l’aveuglette et trouve finalement sa lampe de chevet qu’il allume craintivement. Surtout, ne pas faire de bruit.

La maison est encore endormie à cette heure et lorsque Nathanaël se glisse en dehors de sa chambre, le silence l’enveloppe comme un cocon protecteur. Ça le change des cavalcades et des cris de ses frères. D’ordinaire, il aurait surement apprécié cette soudaine liberté mais, ce soir-là, ce sont ses cauchemars qui l’ont réveillé. Depuis qu’il est tout petit, un rien suffit à l’effrayer. Le bruit des voitures, le croassement d’un corbeau ou les rêves sordides qui le hantaient ces derniers temps. Des vagues noires et gluantes s’abattaient sur lui et entraient par chaque pore de sa peau, l’étouffant jusqu’à ce que le manque d’air le réveille en sursaut. Il se redressait alors en suffoquant, terrifié, avant de rejoindre le lit de ses parents en parcourant les corridors sombres et froids de leur trop grande maison.

Le petit garçon, arrivé devant la porte en bois de chêne, sautilla sur ses petits pieds pour atteindre la poignée. Puis il se glissa à pas de loup à l’intérieur de la pièce. Il faisait nuit noire, mais il connaissait les lieux par cœur. A sa gauche, les lourds rideaux de velours noirs étaient tirés et, collé contre le dernier mur à sa droite se tenait le lit parental. Il était bien plus grand que tous ceux qu’il avait pu voir au cours de sa petite vie, certainement assez pour permettre à trois adultes de s’y endormir paisiblement. Suffisamment pour permettre à ses deux parents d’y dormir sans se toucher, en tout cas. Du haut de ses 6 ans, Nathanaël ne comprenait pas la signification de cet éloignement. Tout ce qu’il savait, c’était qu’une petite place chaude l’attendait entre ses deux parents et qu’ils seraient assez forts, à eux trois, pour repousser ses cauchemars. Le petit garçon s’accrocha aux draps et entreprit d’escalader matelas et parents pour venir se glisser entre eux. Il se pelotonna contre le troisième oreiller qu’ils avaient fini par ajouter à son intention et, cette fois-ci, s’endormit pour de bon.

13h11.
« Maman ! Nathanaël m’a piqué des frites ! »
« Ça va pas non, pourquoi je mangerais des frites avec ta bave dessus ? »
« Je t’ai vu, arrête de faire le malin ! T’es vraiment qu’un crevard ! »
« Langage, Scorpius. »

Le jeune garçon grimaça et son frère lui fit un pied de nez. Trois frangins sous le même toit, ça faisait souvent des étincelles. Il leur arrivait régulièrement de se chicaner pour des broutilles, et ce malgré l’attachement qu’ils se portaient les uns aux autres. Astoria se plaisait à penser que ses trois garçons se cherchaient et se testaient à travers leurs jeux et leurs joutes verbales. Draco, lui, pensait surtout qu’ils avaient hérité de son foutu caractère et qu’ils n’étaient pas sortis de l’auberge. Trois gamins comme lui, l’horreur. Il avait déjà du mal à se supporter lui-même…

« Rends-moi cette frite. »
« Tu veux que je te la recrache ? »
« Donc tu l’as bien mangé ! »
« T’as qu’à t’occuper un peu plus de ton assiette au lieu de fixer ton téléphone. Tu crois vraiment que Lily va s’intéresser à toi ? »

Scorpius devint rouge brique. Il pouvait presque deviner la rage entrain de bouillonner dans chacune de ses veines. Il ouvrit la bouche pour lui lancer une réplique cinglante lorsque ce fut la voix de leur mère, à bout de nerfs, qui zébra le silence.

« CA SUFFIT ! Vous n’êtes pas capable de vous tenir correctement pendant un seul petit repas ? Vous me fatiguez. Pire, vous me faites honte ! »

Tous les quatre (Draco y compris) baissèrent la tête devant la furie que leur mère était devenue. Lorsqu’elle se mettait en colère, il n’y avait qu’une chose à faire : acquiescer et attendre qu’elle se calme. Et du haut de ses 10 ans, Nathanaël ne faisait pas le fier. Il adorait sa mère, mais parfois elle lui foutait carrément la trouille. Pas de doute, elle faisait bien partie de la famille des Malfoys ; même sans en partager le sang, elle possédait cette autorité glaciale et naturelle qui faisait se plier le plus viril des hommes.

Nathanaël ne sait plus trop bien à partir de quel instant, véritablement, il s’est mis à suivre les traces de ses parents. Il admirait le charme qui se dégageait d’eux et ce qu’ils parvenaient à faire avec de simples mots prononcés au bon moment, avec la bonne inflexion de ton.  Il les a longtemps observé ; leurs mimiques, leurs démarches, leurs paroles… Tout lui semblait couler de source, comme s’il s’agissait d’une seconde nature pour eux. Lui, il avait déjà du mal à garder son goûter intact à l’école, alors bon… L’autorité naturelle, il ne connaissait pas vraiment. Sans doute qu’il en avait eu marre de se faire chipper tous ses BNs chocolat-vanille.

Il ne lui fallut qu’un vague instant de réflexion, un soir perdu d’été, pour qu’il prenne sa résolution : il se forgerai un nouveau caractère, une personnalité qui inspirerait le respect et la crainte. Et il récupérerait ses BNs. Le jeune homme commença à s’entrainer devant son miroir, à répéter des phrases toutes faites et à froncer les sourcils pour se donner un air agressif. En réalité, il ressemblait plutôt à un bouledogue au transit difficile, mais ça, il ne se l’avouerait jamais. Il lui restait une toute petite once de fierté, quand même.

« Qu’est-ce que tu fous ? »

Nathanaël se retourna vivement pour faire face au regard curieux et moqueur de son frère Ethan. Il était le plus jeune de la famille, le plus chouchouté aussi. Le jeune garçon lui en voulait souvent un peu pour ça, pour les petits privilèges qu’il réussissait à gratter ici et là tandis que lui, Nathanaël, se retrouvait relégué à la place la plus ingrate : celle du milieu. Et il avait beau chercher, il ne se trouvait aucun talent pouvant l’aider à remonter la pente. Peut-être qu’en devenant le digne successeur de son père, il se montrerait à la hauteur de celui-ci. Draco avait toujours été une figure parental un peu distante, bien que très protecteur envers ses fils. Malgré son jeune âge, Nathanaël comprenait déjà l’avenir qu’il tentait de leur tracer, loin des routes de la mafia. Lorsqu’on lui demandait ce qu’il voulait être plus tard, il répondait toujours : « mon père ». Le jeune homme se détourna et fit mine de ne pas avoir vu le regard inquisiteur de son frère.

« …Rien. »
« T’es constipé ? »
« Rien je te dis, dégage ! »
« Si t’essaye de te rendre menaçant, tu t’y prends très mal. »
« T’es juste venu pour me faire chier ou t’avais quelque chose à me dire ? »

Son frère lui adressa un sourire amusé, de ceux qui le foutaient en rogne parce qu’il avait l’air de tout savoir sur tout. Malheureusement pour lui, cela se révélait souvent vrai.

« Pousse-toi, je te montre. »

Nathanaël se décala pour lui laisser la place devant son miroir plein-pied, une réticence évidente peinte sur le visage. Les deux frères passèrent le reste de la soirée à s’esclaffer devant leurs grimaces toutes plus horribles les unes que les autres, comparant les plus laides d’entre elles jusqu’à s’en faire mal au ventre.


Les années

folles

« Je vois, je vois… Un cœur pur et des qualités chevaleresques… Une grande volonté de faire ses preuves… Et un certain manque de discernement. Peut-être que Gryffondor saurait te convenir… »

Nathanaël serra les fesses si fort qu’il craigna d’en rester constipé pendant des jours.

« …Maiiiis je vois aussi une grande fierté et une ambition sans faille. Prends garde à ne pas employer ton intelligence à de vils desseins ni à perdre la clarté de ton cœur. Serpentard pourrait bien te conduire sur un chemin beaucoup plus dangereux. Qu’en penses-tu ? »

Pas Gryffondor ou je te fais bouffer ton cuir miteux par le trou qui te sert de bouche.

« AHEM. Ce sera donc… SERPENTARD ! »

Le jeune homme se leva sous un tonnerre d’applaudissements, l’air ravi. Ca s’était plutôt bien passé, finalement. Peu lui importait les avertissements du Choixpeau : tout ce qu’il souhaitait, c’était poursuivre la tradition familiale avec fierté, et il saurait s’en rendre digne.



« Je vois que monsieur Malfoy ne daigne toujours pas s’intéresser à mes cours. Mademoiselle Lynn, pourriez-vous lui signaler que la cloche n’a pas encore sonné ? »

Nathanaël s’était endormi comme un chat sur son bureau, la joue posée sur le bois et la bouche légèrement entrouverte d’où s’échappaient quelques bulles. Il était à moitié roulé en boule et quelques frissons le secouaient parfois, signe qu’il dormait. Il du malheureusement quitter sa sieste sous les secousses de plus en plus insistantes de sa voisine de classe, et faillit lui répondre assez sèchement lorsque son regard tomba nez à nez avec celui de MacGonagall… Qui se tenait juste au-dessus de lui et le fixait comme une souris en cage.

« Bienvenue dans mon cours, monsieur Malfoy. Ca vous fera 20 points en moins pour Serpentard. La prochaine fois, ce sera une retenue. »

Le jeune homme grimaça. Eh beh, c’était pas comme ça qu’il allait faire la fierté de son père. Il adorait apprendre, qu’on ne se méprenne pas, mais il avait une tendance à la déconcentration saisissante. Pour faire simple, il ne parvenait pas à écouter un prof parler pendant plus de 20 minutes. Cétait l’horreur totale pour lui. Heureusement qu’il se rattrapait durant les exercices pratiques et qu’il s’y montrait plutôt doué, ça remontait sa côte auprès des professeurs. Sauf MacGonagall… Cette vieille pie ne l’avait jamais aimé, de toute façon.

Nathanaël s’était fait un petit nom au sein de l’école à force de parodier son père. Il s’en amusait surtout avec les premières années qu’il pouvait terroriser avec une facilité déconcertante. Malheureusement pour lui, sa bonté et son attachement aux autres ne lui valait pas une réputation très effrayante. Trop attentionné, surtout pour un Malfoy, Nathanaël tentait de s’en cacher sous ses airs de durs… Mais il ne dupait personne. Ce qui le rendait d’autant plus irritable. Une vrai boule de nerfs. Heureusement, le chat de son camarade de chambre l’aidait à décompresser. Il lui suffisait de passer ses mains dans sa fourrure pour se détendre et s’apaiser. En plus, il avait réussi à le dresser pour qu’il lui ramène des petits pains chauds de la cuisine. Ces animaux étaient vraiment adorables.


Wizzgles

& décadence

Avec le temps et beaucoup d’observation, Nathanaël parvint finalement à parfaire son art de la reproduction paternelle. Il n’avait certes pas le talent inné de son père, mais il savait reproduire son sourire narquois, son rire grinçant et sa voix trainante à la perfection. Un vrai petit Malfoy. Il s’en était donné à cœur joie lorsque la réalité du monde sorcier était tombée, révélant aux moldus la vérité sur leur existence. La nouvelle avait fait le tour du monde et, dans sa famille en tout cas, elle n’était pas super bien passée. Il fallait dire que le blason de son père avait été largement bien redoré dans ce bouquin, et il l’avait déjà surpris entrain de relire les livres de Rowling en cachette dans les chiottes, quand il pensait que personne ne le voyait. Lui-même les avait dévoré, hurlant de rire en voyant ce que l’écrivain avait fait de ses personnages. Le pire étant surement celui d’Harry Potter, qui venait régulièrement leur rendre visite. Il était si éloigné de son double tracé d’encre que Nathanaël se demandait encore si Rowling n’était pas en fait une sorcière qui se serait jeté un sort d’imagination. Suffisait de le voir pleurnicher à propos de sa chouette, roulé en boule sur le tapis en poil d’angora. Ils avaient dû l’emmener plus d’une fois à la blanchisserie pour enlever les tâches de larmes et de baves. Le tapis, hein, pas Potter.

Malgré son engouement pour les livres, Nathanaël avait eu du mal à se faire à l’idée que, cette fois, les moldus étaient au courant de tout. Il appréciait assez l’aura de mystère et de secret qui les entourait autrefois, ce respect auxquels ils avaient droit. Aujourd’hui, tout le monde sait, et pire encore, des moldus semblent avoir la possibilité de leur voler leurs pouvoirs. Non mais franchement ! Est-ce qu’ils venaient leur piquer leurs émissions de télévision et leurs jeux-vidéos, eux ? Bon d’accord, peut-être un peu. Mais une playstation ne vaudrait jamais une baguette, et une bouffée de jalousie et de rancœur à l’écart des Wizzgles l’avait étouffé les premiers temps. Ça s’était plutôt tari aujourd’hui, même s’il regrettait toujours un peu cette situation et ne ratait pas une occasion pour raviver le mystère. Il lui arrivait même de ressortir ses vieilles capes de Poudlard pour se pavaner avec et prouver aux moldus qu’ils ne faisaient décidément pas parti du même monde. Une vrai tête à claques, je vous jure. Enfin, il n’y avait pas que du mauvais dans cette histoire - le Draco Malfoy des livres était une occasion parfaite pour lui d’attirer le regard des jeunes moldues. Avec son visage d’ange, ses cheveux dorés et son nez en trompette, il avait tout le package pour se faire passer pour le Serpentard adulé des plus naïves. Ca lui plaisait bien, ces petits instants de popularité. Et puis les filles de Londres étaient plutôt jolies – même si, pour lui, le flirt ne passait que rarement le seuil de sa chambre. Son père lui avait sans doute refilé ses problèmes érectiles et il n’avait jamais réussi à satisfaire une fille, alors il préférait s’éviter de nouvelles déconvenues avant d’avoir réglé ce petit problème. Merde quoi, il n’allait pas encore se faire jeter de sa propre chambre !

Non, en réalité, ce qui le dérangeait le plus, ce n’était pas tant ce mélange sorciers-moldus que la décadence que les mangemorts déployaient de plus en plus dans sa ville adorée. Lui qui aimait le calme, la propreté et le respect, les mœurs de ses hommes le dégoutaient au plus haut point et il ne rêvait que d’une chose : terminer ses études le plus vite possible pour intégrer les rangs du ministère de la magie et remettre tout ce beau monde à sa place. Ils étaient quand même des sorciers, pas des saltimbanques, et ils avaient une certaine réputation à tenir ! Nathanaël faisait de son mieux pour se comporter correctement, mais ce n’était pas le cas de tout le monde, et il lui arrivait fréquemment de redresser les bretelles de certains jeunes déviants. Rien que de penser à leur attitude désinvolte, ça le mettait en pétard. Mais un jour, ça changerait… Et les mœurs sorcières retrouveront leurs lettres de noblesse.


Dernière édition par Nathanaël H. Malfoy le Mer 15 Avr - 19:28, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t87-lux-the-robot-unicorn http://cut-the-rope.forumactif.org/t29-lux-et-toi-t-aimes-les-li
JOKER
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans

PROFESSION : doctorante & pianiste

INFLUENCE : 26

ARRIVEE : 01/02/2015

HIBOUX : 1904






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : moldu

Re: Nathanaël H. Malfoy - un chaton au royaume des lions [fini]

Mar 14 Avr - 19:23
Bienvenue parmi nous I love you
Nous allons gagner tous les héritiers Malfoy en un coup de main, allez, hop Bon courage pour ta fiche, n'hésite pas à nous contacter au besoin ! Je pense qu'il faudra également que tu contactes Ethan (si ce n'est pas déjà fait) afin que vous puissiez suivre un fil commun pour vos histoires, héhé. J'ai quand même bien souri en lisant ce que tu as déjà écrit, notamment sur le fait que Voldemort pourrait être chatouillé par l'air qui entre dans ses petits trous de nez... Bizarrement, j'imagine la scène et il perd encore plus de sa crédibilité



Si ça fait si mal de se séparer, c'est parce que nos âmes sont liées. Peut-être qu'elles l'ont toujours été et le seront toujours. Peut-être que nous avons vécu mille vies avant celle-ci et que dans chacune d'elles nous nous sommes trouvés. Et peut-être que chaque fois nous avons été séparés pour les mêmes raisons. Ça veut dire que cet adieu est à la fois un adieu pour les dix mille ans passés et un prélude à ce qui va venir.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Re: Nathanaël H. Malfoy - un chaton au royaume des lions [fini]

Mar 14 Avr - 19:30
Merchi bien

Niéhéhéh, plus qu'un à recruter ! (avec lequel j'ai longuement hésité d'ailleurs...)
Je lui ai effectivement envoyé un mail histoire qu'on se coordonne :3
Ahah, j'avoue que je ne sais pas ce qui m'a pris, mais la question m'a semblé soudain d'une importance capitale Le pauvre, il n'a pas fini d'en entendre parler !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HEDONISTE
avatar
INFLUENCE : 2

ARRIVEE : 10/04/2015

HIBOUX : 45






Re: Nathanaël H. Malfoy - un chaton au royaume des lions [fini]

Mar 14 Avr - 19:31
Han le fils Malfoy

Avec un Tom Felton tout trop mignon

Bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Re: Nathanaël H. Malfoy - un chaton au royaume des lions [fini]

Mar 14 Avr - 19:35
Ouiii, dur de trouver des photos de lui où il ne tire pas son air de blasé/snobinard/Draco typique ahah xD Mais je l'adore

Merki
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Re: Nathanaël H. Malfoy - un chaton au royaume des lions [fini]

Mar 14 Avr - 20:00
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t106-sixt-can-you-dance-like-a-hipogriff http://cut-the-rope.forumactif.org/t94-draco-malfoy-is-what-sixt
FUNAMBULE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 20 ans

PROFESSION : serveuse au chaudron baveur quand elle ne va pas à l'université

INFLUENCE : 8

ARRIVEE : 13/04/2015

HIBOUX : 282






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : wizzgle né-moldu

Re: Nathanaël H. Malfoy - un chaton au royaume des lions [fini]

Mar 14 Avr - 20:24
Pfiou un Malfoy + l'avatar de Tom Felton = je vais venir te quémander un lien très rapidement
Surtout que j'ai lu qu'il se faisait passer pour son père pour attirer les filles, en comptant que Sixtine est une ancienne moldu et fan hystérique de Drago Malfoy, j'imagine déjà le délire
Bienvenue sur le forum en tout cas ! Bon courage pour ta fiche


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Re: Nathanaël H. Malfoy - un chaton au royaume des lions [fini]

Mar 14 Avr - 20:34
Merci à vous deux

Héhéhé je t'en prie, Nathanaël Draco sera ravi de faire ta connaissance
Les fans hystériques c'est son dada
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARIONNETTE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-trois ans.

INFLUENCE : 2

ARRIVEE : 10/04/2015

HIBOUX : 273






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang mêlé

Re: Nathanaël H. Malfoy - un chaton au royaume des lions [fini]

Mer 15 Avr - 12:55
haha, si tu l'avais pas fait, j'aurai fait aussi un malfoy avec tom j'pense.

bienvenue ! I love you



STARING AT THE SUN.
il existe des horreurs dont on reste hanté. et des bonheurs qui nous marquent à jamais. ©️.mad love & mlle a.
absente du 2 au 25 juillet.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Re: Nathanaël H. Malfoy - un chaton au royaume des lions [fini]

Mer 15 Avr - 15:33
Il en fallait bien un

Merci I love you
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Re: Nathanaël H. Malfoy - un chaton au royaume des lions [fini]

Mer 15 Avr - 17:30
Citation :
HOMOSEXUEL REFOULÉ.
T'inquiète pas mon petit, on va vite régler ce problème
En tout cas, très bons choix de matières à l'Université
Bienvenue parmi nous, j'adore ton avatar il est boooow, puis n'hésite pas en cas de questions mon mignon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t103-tu-suces-pour-un-kinder-pour-rien-apollo-melies http://cut-the-rope.forumactif.org/t77-c-est-pour-ca-qu-il-y-a-p
FUNAMBULE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans

PROFESSION : Etudiant en dernière année et palefrenier.

INFLUENCE : 48

ARRIVEE : 11/04/2015

HIBOUX : 455






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : wizzgle né-moldu

Re: Nathanaël H. Malfoy - un chaton au royaume des lions [fini]

Mer 15 Avr - 17:41
Jock, tu vas lui faire peur (comment ça je le harcèle sur la CB ) Je propose qu'on fasse équipe pour l'aider un peu

Bienvenu officiellement !



~Here comes te sun~  
And I love anyway the shadow of your smile, with his so sweet peel ! He's a so nice guy… @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Re: Nathanaël H. Malfoy - un chaton au royaume des lions [fini]

Mer 15 Avr - 18:00
Jock :: Je sens que Nathanaël va adorer ou pas ses cours de soins aux créatures magiques
Tu me fais hésiter là je pensais changer mon avatar euh
Merci pour cet accueil chaleureux

Pollo :: Deux d'un coup vous allez me l'achever le pauvre
Mercii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t87-lux-the-robot-unicorn http://cut-the-rope.forumactif.org/t29-lux-et-toi-t-aimes-les-li
JOKER
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans

PROFESSION : doctorante & pianiste

INFLUENCE : 26

ARRIVEE : 01/02/2015

HIBOUX : 1904






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : moldu

Re: Nathanaël H. Malfoy - un chaton au royaume des lions [fini]

Mer 15 Avr - 19:42
Ah, comme j'imagine Draco en mode gothique maintenant ! Moi je trouve que ça collerait vachement bien, une famille Malfoy à clous. Toute façon, cela ne fait aucun doute qu'ils aiment ça, y'a qu'à voir les petits plaisirs que s'offre ton papa avec ses sbires... Pas de bol pour les soucis érectiles toutefois, au pire tu peux aller voir James il va te remettre ça en état de marche . Puis chapeau pour le dressage du chat, hé. C'est vraiment cool comme prouesse !

Sinon, à part ça, eh bien je dois dire que ta fiche est superbe. J'ai bien aimé la petite référence du début, genre maman qui regarde si son fils n'aurait pas les cheveux, quoi... ROUX ? Du Malfoy au sang de Weasey, peut-être ? Didonc, la coquine . Vraiment, il y a beaucoup de passages qui font sourire et c'est ce que j'adore. C'est une sacrée descendance pour notre vieux Draco qui tu as fait là, et le fait que tu mettes aussi en avant la fratrie ne peut présager que de bonnes choses !

Citation :
Suffisait de le voir pleurnicher à propos de sa chouette, roulé en boule sur le tapis en poil d’angora. Ils avaient dû l’emmener plus d’une fois à la blanchisserie pour enlever les tâches de larmes et de baves. Le tapis, hein, pas Potter.
Ok, là, j'ai gloussé comme une baleine, littéralement. C'est sadique mais ça me fait tellement plaisir qu'il prenne cher, le Potter Enfin, voilà, je n'ai pas grand chose à dire parce que c'est vraiment super. Tu as une écriture très agréable, légère, simple mais très charmante ; on a envie d'en savoir plus, ça se lit comme un bon bouquin... De JKR ?

Bienvenue chez les fous, lord Malfoy II ! Je t'invite à aller recenser ton avatar ici ainsi que ton métier ici. J'espère que tu te plairas bien ici, mais je n'en doute pas, tu chauffes déjà bien la CB de ton derrière haut-de-gamme
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

Re: Nathanaël H. Malfoy - un chaton au royaume des lions [fini]

Revenir en haut Aller en bas
 

Nathanaël H. Malfoy - un chaton au royaume des lions [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: GESTION :: Rejoindre l'aventure :: Les sorciers de Londres
-