Poster un nouveau sujet   
i like us better when we're wasted (+) priam
Répondre au sujet
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t106-sixt-can-you-dance-like-a-hipogriff http://cut-the-rope.forumactif.org/t94-draco-malfoy-is-what-sixt
FUNAMBULE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 20 ans

PROFESSION : serveuse au chaudron baveur quand elle ne va pas à l'université

INFLUENCE : 8

ARRIVEE : 13/04/2015

HIBOUX : 282






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : wizzgle né-moldu

i like us better when we're wasted (+) priam

Mer 29 Avr - 15:11
Priam ∞ Sixtine
you and i go hard at each other like we're going to war
C'est bon Sixtine, tu peux y aller.
La jeune fille adressa un sourire à sa patronne et se dirigea dans l'arrière boutique du chaudron baveur. Une fois entrée dans la pièce au sol poussiéreux, éclairée par une vieille ampoule qui grillait faiblement, elle ôta son tablier et alla l'accrocher au porte manteau, après s'être battue avec les quelques balais et serpillères qui lui barraient le passage. Elle sortit prestement en claquant la porte derrière elle, et défit sa queue de cheval en poussant un soupir soulagé. On était Samedi, son dernier jour de travail de la semaine. Elle avait passé la journée à courir à droite à gauche pour servir les nombreux clients qui s'attablaient, jonglant au passage entre quelques minutes de plonge et le nettoyage du sol. Journée épuisante, qui n'était pourtant que l'une des nombreuses qui l'attendaient, puisqu'elle n'avait signé son contrat de travail que depuis trois semaines. Néanmoins,  l'idée qu'elle était enfin libre pour le reste du week-end suffisait à réjouir Six. Ou c'était peut-être le fait qu'elle n'était pas de service ce soir, où il fallait faire face à des clients bien plus chiants - car bien plus saoûls. Elle attrapa ses clés derrière le comptoir et enfila son manteau.
"Salut Hannah !" lança-t-elle par dessus son épaule à la patronne.
Elle rejoignit son appartemment en quelques minutes à pieds, puisqu'elle avait la chance de ne pas se trouver très loin de son lieu de travail. Elle fit tourner les clés dans la serrure et entra prudemment sur les lieux, s'attendant à trouver ses colocs dans la pièce prinpale. Fausse joie - ou grande joie plutôt, elle ne savait pas comment l'interpréter - aucun d'eux n'était présent. Ce n'est pas qu'elle n'appréciait pas leur compagnie, car elle s'entendait à merveille avec Julia, mais elle devait avouer que l'absence de Duke et Priam ne faisait pas partie de ses premières occupations. Après une journée de travail comme celle-ci, elle préférait rester calmement chez elle plutôt que de raser les murs à la vue de Duke, ou renverser la table à cause d'une enième engueulade avec Priam - d'accord ils n'en étaient pas à retourner l'appart, mais l'envie de casser se qui lui passait sous la main se faisait fréquente quand le ton montait entre eux. La seule raison qui l'en empêchait était que les parents du jeune homme en étaient les proprios, et c'était donc assez mal vu de tout casser dans ces conditions.
Après avoir posé ses affaires dans sa chambre, Six troca sa tenue sobre de travail contre un vieux jogging et s'installa dans le lit pour bouquiner, un thé à la main. Elle fit de son mieux pour ne pas penser à Julia, qui ne se gênait jamais pour la traiter de vieille mémé à chaque fois qu'elle la surprenait dans cette situation, et passa le reste de sa soirée au lit sans être dérangée.
La sonnerie de son portable la rammena pourtant à l'ordre lorsqu'elle reçut un appel d'une de ses connaissances de l'université, qui lui proposa de la suivre elle et une bande d'amis qu'elle connaissait vaguement à une soirée organisée dans un bar boîte branché du Londres sorcier. L'idée n'aurait pas intéressé Sixtine si le bar en question n'était pas majoritairement fréquenté par des sorciers, et elle devait avouer que cela attisait bien sa curiosité. Elle raccrocha et entreprit de se préparer, toute excitée à l'idée de passer la soirée avec des sorciers qui feraient, pour certains, peut-être même partie de la saga de J.K Rowling qu'elle s'efforçait de dénigrer depuis quelques mois, sachant que toutes les informations étaient fausses. Mais tout de même, croiser un fils de Potter, de Weasley, même celui d'un Parkinson ou McLaggen, c'était un rêve, un rêve idiot car elle ne savait pas qui ils étaient réellement au final.. Mais un rêve tout de même.
Après une heure dans la salle de bain (elle n'avait pas à la partager avec Julia ce soir Dieu merci, sinon cela lui aurait pris trois fois plus de temps) et une demi heure à choisir ses vêtements et accessoires, elle fourra le nécessaire dans un sac et partit rejoindre ses amis sur les coups de vingt deux heures. A peine entrée, la musique bruyante d'un groupe de rock qui lui était inconnu lui remplis les oreilles, et la chaleur des lieux la submergea. Elle enleva sa veste et scanna la pièce principale, où un bar en forme ovale occupait le centre. A gauche une piste de danse pour l'instant peu peuplée, et à droite des fauteuils et tables qui s'aglutinaient pour accueillir les jeunes sorciers qui s'y rassemblaient. Elle identifia son amie qui lui faisait de grands signes et les rejoint avec un sourire. Après avoir salué tout le monde, les deux jeunes filles décidèrent d'aller se prendre à boire. Six se dirigea donc vers le bar avec elle, posant les deux coudes en avant sur le plan de travail en plastique, et fixa l'un des barmans d'un regard insistant, pour lui montrer leur intention de commander.
" Qu'est ce que je vous sers ?" demanda finalement ce dernier.
Sixtine eut un léger mouvement de recul et scanna la carte qui volait au dessus de leurs yeux, surprise. Rien de ce qui était noté ne lui était familier si ce n'est la bièrraubeurre et le whisky pur-feu. Elle qui pensait pourtant avoir de bonnes connaissances sur les boissons sorcières après ses trois semaines au chaudron baveur était totalement perdu. Elle jeta un coup d'oeil à son amie qui parlait désormais avec un garçon qui l'avait rejoint. Six redirigea son regard vers le barman qui la scrutait, impatient.
" Euh..." fit-elle avec hésitation.  
code by Silver Lungs


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Re: i like us better when we're wasted (+) priam

Dim 3 Mai - 17:36



SIXTIAM.

Oh no, I see, a spiderweb, it's tangled up with me, and I lost my head. The thought of all the stupid things I said, oh no what's this ?


Enfin il avait réussi à s'en débarrasser. Enfin il avait sa soirée de libre. Priam avait rarement été aussi heureux dans sa vie. En effet, il avait réussi à s'organiser une soirée et pour une fois il n'avait pas besoin de jouer le baby-sitter puisque Sixt avait décidé de rester à leur appartement, il lui faisait assez confiance, peut-être était-il suicidaire sur les bords, pour ne pas sortir seule en pleine nuit dans un Londres magique dont elle n'avait aucune connaissance. Ainsi il avait enfilé sa plus belle chemise, s'était saisie de sa baguette avant de rejoindre des amis dans un bar branché de la capitale. Ce soir Priam comptait bien se lâcher, tentant tant bien que mal d'oublier la brune qui était la source principale de tous ses problèmes, il allait s'amuser. Et la première chose à faire pour s'amuser était de boire, ainsi il n'hésite pas une seule seconde avant de se saisir de son verre de bière au beurre et de le porter à ses lèvres, il en enfila quatre des comme ça avant de se saisir d'un shot de whisky pur feu se trouvant sur le ventre d'une jolie brune. La soirée ne pouvait pas être plus parfaite pour décompresser. Il avait tout. Des jolies filles, de l'alcool, ses amis et surtout aucun signe de Sixtine. S'affalant dans un des canapés, il porta de nouveau sa bière à ses lèvres avant de se faire rejoindre par un de ses amis. « Alors dis moi, la cohabitation avec la jolie brune, ça ce passe comment ? » La jolie brune … quelle jolie brune ? Non il n'y avait aucune jolie brune dans leur appart... ah si ! Sixtine. C'est vrai qu'elle n'était pas trop mal faites de sa personne, mais malheureusement son caractère et le fait qu'elle passait son temps à bavardait gâchait tout le reste. Secouant la tête, il regarda son amie. « Un enfer … cette fille est une plaie. Elle passe son temps à me crier dessus, je peux te promettre que cette soirée sans elle, est la meilleure de toute ma vie ! » Voyons son ami rire, Priam se mit à rire avec lui, néanmoins lorsque ce dernier lui montra le bar, le garçon perdit très vite son sourire. Elle n'était pas croyable, elle ne pouvait pas rester à l'appartement et ne pas le faire chier, ne serais-ce qu'une seule fois dans l'année. Non, il fallait qu'elle le suive partout comme un petit chien, à croire qu'elle était amoureuse de lui... Nom d'un scroutt à pétard, il préférait vomir plutôt que de s'imaginer une seule seconde avec miss-je-sais-tout, quoi que … peut-être que l'histoire d'une nuit … secouant sa tête afin de s'extirper de ses pensées, il se leva, souffla un bon coup avant de se diriger vers le bar, s'appuyant contre ce dernier, il regarda le serveur qui semblait attendre la réponse de sa colocataire. « Elle ne prendra rien, merci c'est gentil, peut-être de l'eau à la rigueur ! » Attrapant le bras de la belle brune, il l'emmena avec lui dans un coin plus calme du bar. « Qu'est-ce que tu fais ici ?! T'étais censée rester à l'appartement, pas venir m'emmerder dans MA soirée. Tu veux pas me lâcher un peu ?! Sérieusement, si tu voulais attirer mon attention tu aurais pu le faire autrement, maintenant je suis obligé de continuer à jouer au baby-sitter avec toi ! » Secouant la tête, il se rendit enfin compte de la distance quasi nulle qui les séparait, en réalité il avait son torse complètement collé à celui de la jeune femme et le seule espace qui séparait leur visage était dû au fait que Priam était légèrement plus grand qu'elle. Se raclant la gorge pour se donner contenance, il se détacha de la jeune femme. « Ne me créer pas de problèmes ! » Rejoignant ses amis, il termina de voir la face interdite d'un de ses camarades. « Quoi ?! J'ai pas non plus dit que je la détestait, elle peut bien rester non ?! » Soupirant longuement, son regard chercha de nouveau la jeune femme, la soirée allait être longue.


love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t106-sixt-can-you-dance-like-a-hipogriff http://cut-the-rope.forumactif.org/t94-draco-malfoy-is-what-sixt
FUNAMBULE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 20 ans

PROFESSION : serveuse au chaudron baveur quand elle ne va pas à l'université

INFLUENCE : 8

ARRIVEE : 13/04/2015

HIBOUX : 282






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : wizzgle né-moldu

Re: i like us better when we're wasted (+) priam

Lun 4 Mai - 13:29
Priam ∞ Sixtine
you and i go hard at each other like we're going to war
La jeune fille leva une fois de plus son regard vers les drôles de boissons qui leur étaient proposées, hésitant toujours sur celle qu'elle allait choisir. Son choix s'arrêta sur une drôle de boisson bleue fluo qui dégageait de la fumée qu'un autre barman servit à une fille à sa gauche. Elle se retourna vers l'employé qui attendait toujours sa réponse, prête à se lancer, mais elle fut interrompue par une voix perçant derrière elle.
« Elle ne prendra rien, merci c'est gentil, peut-être de l'eau à la rigueur ! »
Et cette voix, elle l'aurait reconnue entre mille. Six eut à peine le temps de se retourner qu'il l'avait attrapée vivement par le poignet, la tirant dans un coin isolé. Elle tenta de résister en tirant dans l'autre sens mais c'était peine perdue, il avait une prise ferme sur elle. Cela ne contribua qu'à l'énerver encore plus, et lorsqu'il la lâcha enfin, elle fit un pas en arrière et lui fit les gros yeux. Il parla de nouveau avant elle, ou plutôt, il cria, car une discussion calme entre eux n'était pas dans leurs habitudes. A croire qu'ils ne pouvaient dialoguer sans avoir recours à des hurlements, et ce n'était d'ailleurs pas Sixtine qui allait mettre fin à cette routine. Elle ne pensait pas être capable de lui parler autrement que de cette manière de toute façon. Il réduisit la distance qu'elle venait de mettre entre eux en deux pas, s'approchant -un peu trop- d'elle d'un air furieux.
« Qu'est-ce que tu fais ici ?! T'étais censée rester à l'appartement, pas venir m'emmerder dans MA soirée. Tu veux pas me lâcher un peu ?! Sérieusement, si tu voulais attirer mon attention tu aurais pu le faire autrement, maintenant je suis obligé de continuer à jouer au baby-sitter avec toi ! »
Si ses yeux n'étaient pas déjà gros comme des crottes de dragon, la  bouche de Six vient vite rejoindre leur forme ronde en s'ouvrant grandement. Non mais pour qui il se prenait ? Sa soirée ?! Parce qu'elle avait une tête à le suivre partout comme un petit chien pour voir ce qu'il faisait de ses journées ? Sa simple absence d'un soir suffisait à la faire sauter au plafond, alors Priam était-il stupide au point de penser qu'elle était venue ici pour le voir ? Elle pensait pourtant que son aversion envers lui était assez claire pour être remarquée de tous, lui le premier. Elle aurait d'ailleurs pris plaisir à le lui faire remarquer, mais l'écart quasi, pour ne pas dire totalement nul qu'il y avait entre leurs deux corps lui compliquait la tâche. Quoi ? N'allez pas croire que c'était cet idiot qui la perturbait ! Elle n'avait juste pas l'habitude d'une telle proximité avec les gens, encore moins avec Priam. Et en ce moment même ça l'empêchait de penser correctement. Et apparemment il s'était lui aussi rendu compte qu'ils se collaient un peu trop pour pouvoir s'engueuler correctement, puisqu'il fit un pas en arrière en se raclant la gorge. Il lui adressa un dernier regard assassin et alla rejoindre ses amis, lui crachant au passage de ne pas lui créer de problème. La jeune fille se rendit compte en regardant le dos du jeune homme qui s'éloignait de son champs de vision qu'elle n'avait même pas répondu à ses remarques désagréables, et ça la dérangeait d'autant plus qu'elle avait pour habitude de partir au quart de tour quand il la provocait. Mais le voir surgir de nul part l'avait destabilisée. Furieuse, elle se passa une main dans les cheveux et retourna vers le bar d'un pas décidé.
« Je veux pas d'eau, je veux trois shooters verts bizarres là, comme ceux de la photo. » dit-elle d'un ton sec au barman à qui elle avait eu à faire précédemment. Elle vit ce dernier jeter un regard hésitant vers une table à gauche, et suivit le mouvement en découvrant qu'il observait justement Priam.
« Ne faites pas attention à ce qu'il a dit, ce gars n'est ni mon père, ni mon frère, ni même mon ami, alors il n'a pas d'ordre à me donner ! J'ai pas raison ? »
Le mec se contenta d'hausser les épaules -à croire qu'on lui avait jeté un sortilège de langue de plomb ma parole- et lui servit les shooters en question. Elle appela son amie au bar avec qui elle les descendirent, et Six garda le troisième pour elle. Elles papotaient depuis dix petites minutes, mais ses yeux ne cessaient de fixer un point au dessus de l'épaule de son amie ; le point en question, c'était Priam, qui continuait sa fête comme si de rien était après lui avoir passé un savon totalement injustifié. Et cette simple pensée la faisait grincer des dents. Constatant qu'elle ne serait pas tranquille avant d'avoir résolu le problème, elle s'excusa, pris son dernier shooter et s'avança vers la table du garçon, s'arrêtant devant lui et sa bande d'amis. Elle n'en connaissait aucun, et à la vue de l'un d'entre eux occupé à lécher du sel dans le nombril d'une nana, elle pensa qu'elle n'en avait d'ailleurs aucune envie. Fronçant le nez, elle détourna les yeux et fixa Priam d'un regard furieux, puis se mis à hurler par dessus la table qui les séparait en faisant de grands gestes avec les bras. Heureusement la musique était plus douce, elle savait qu'elle aurait moins de mal à se faire entendre.
« Dis moi tu crois sincèrement que je suis venue dans ce bar parce que TU étais là ?! J'ai que ça à faire peut-être ! La seule personne qui se sent plus emmerdée que toi à l'heure actuelle c'est moi, parce que si j'avais su que t'étais ici j'aurais changé de bar ou je serais simplement pas venue, on m'a juste proposé de sortir ! Alors quand t'auras compris que Londres ne tourne pas autour de ta personne et que je me fous royalement de ta présence ici autant que des champignons aux pieds du doyen de la fac, peut-être que tu pourras passer ta soirée sans m'harceler ! Parce que c'était clairement.. »
Trop de mouvements en une seule tirade n'étaient apparemment pas les bienvenus dans ce bar, parce qu'elle fut interrompue par un serveur qui passait par là avec un plateau de whisky pur-feu dans lequel elle asséna inintentionnellement un coup de coude, faisant valser son contenu qui se déversa sur elle, Priam et son petit groupe. Et quelques gens à côté aussi. Elle poussa un hurlement de surprise au contact de la boisson, et des quelques glaçons qui l'accompagnait.
code by Silver Lungs


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

Re: i like us better when we're wasted (+) priam

Revenir en haut Aller en bas
 

i like us better when we're wasted (+) priam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» she believes in time, that time is short and time should not be wasted — serena
» Priam - Votre parole ne vaut même pas un pet de lapin !
» Les nouveautés 2015
» la perfection n'existe pas sur Terre ... parfois je me demande d'où je viens. (+) priam.
» Choix de poussettes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES :: La ville sorcière
-