Poster un nouveau sujet   
SKYS - Oops, i did it again
Répondre au sujet
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t330-rhys-laisse-moi-zoom-zoom-zang
HEDONISTE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans

PROFESSION : étudiant à la london wizard university. Un petit boulot? Trop riche et trop flemmard pour ça.

INFLUENCE : 1

ARRIVEE : 20/05/2015

HIBOUX : 126






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang pur

SKYS - Oops, i did it again

Mer 27 Mai - 22:08
oops i did it again
Skye
feat.
Rhys


 

 



 

 

I think I did it again. I made you believe we're more than just friends, oh baby, it might seem like a crush. But it doesn't mean that I'm serious. 'Cause to lose all my senses that is just so typically me oh baby, baby. Oops!...I did it again I played with your heart, got lost in the game. Oh baby, baby. Oops!...You think I'm in love that I'm sent from above. I'm not that innocent  Δ Britney Spears

Merde. Merde. Ces mots frappèrent son crâne comme un marteau piqueur. Littéralement. Rhys sentait que sa tête allait exploser. Il pensait qu’en tant que sorcier, il était immunisé à la gueule de bois. Ou du moins, qu’il avait appris à la contrôler. Grave erreur. Hier soir, il avait découvert qu’il pouvait toujours se bourrer la gueule. Dans les règles de l’art. Allongé dans ce qui paraissait être son lit – du moins, au premier coup d’œil – il leva la tête. Il n’avait aucun souvenir de s’être couché. La dernière chose qu’il se rappelait était d’être entré dans le bar. C’était pas gagné.

A vrai dire, il n’avait pas spécialement envie de se rappeler. Ni de sortir de son lit. Être emmitouflé sous la couette était le meilleur remède contre la gueule de bois. Et dormir toute la journée. Tant pis si Cain souhaitait le voir. Il l’avait déjà vu la veille, à la cafétéria : elle pouvait bien se passer de lui aujourd’hui.  Il allait éviter tout le monde de toute façon. Hors de question de sortir avec un mal de crâne pareil. Dix minutes. Vingt minutes.  « Et visiblement, impossible de dormir aussi », grogna t-il dans son oreiller. Tant pis, autant combattre le mal par le mal.

Prendre un verre était tentant. Il y avait du whisky quelque part dans un placard. Mais tout buveur qu’il était, Rhys ne pouvait tenir ce coup là. Plus jeune, il avait essayé de trouver un sort contre la gueule de bois. Après une soirée trop arrosée, Cain et lui avaient eu bien du mal à se cacher auprès de leurs parents. Mais le sort leur avait fait cracher des grenouilles pendant trois jours. Cain lui avait fait promettre de ne plus jamais y toucher. Il n’avait pas eu trop de mal à tenir sa promesse jusque là. Pour autant, sortir des animaux de sa bouche ne le tentait pas vraiment. Il se demanda comment faisaient les moldus. D’après une vieille légende magique, ils tenaient encore moins bien l’alcool que les sorciers. Sûrement ce qui incitait les wizzggles à se transformer. Il ne voyait pas d’autres raisons valables. Son cerveau tilta – c’était déjà rassurant de savoir qu’il en était toujours capable. Un bon café lui ferait du bien.

Heureusement pour lui, sa machine n’était pas bruyante. Il aurait été capable de la transformer en gaufrier si cela avait été le cas. Il nota dans un coin de sa tête que ça n’était pas une mauvaise idée. Les gaufres, c’était toujours pratique pour draguer. Trente secondes plus tard, son café dans la main, sa paresse dans l’autre, il se laissa porter sur son lit. Jusqu’à ce que ce nouvel angle lui apporte une information différente. Double merde.

Il n’avait aucun problème à ramener des filles chez lui. Il prenait plaisir à flirter. Il se savait bel homme, et il en profitait. Mais il n’aimait pas qu’on le prenne pour un coureur de jupons. A quelque chose près, il pouvait nommer toutes les filles avait qui il avait couché. Il aurait presque pu se féliciter pour ça, mais c’était beaucoup trop sexiste à son goût. Mais celle là, il ne savait pas d’où elle sortait. Il distinguait juste de longs cheveux bruns. Impossible de reconnaître un visage. Il y avait d’ailleurs de grandes chances qu’il ne la connaisse pas. Ca n’était pas vraiment son genre, mais c’était loin d’être la première fois. Il fallait qu’il se rappelle de cette stupide soirée.

La veille, 21 heures. Il regardait son téléphone pour la troisième fois de la soirée. Cain lui avait donné rendez vous à 20h30, et bien sûr, elle n’était toujours pas là. C’était loin d’étonner Rhys : sa sœur n’était jamais à l’heure. Elle avait insisté, après leur rendez vous dans la matinée, qu’ils sortent ensemble le soir. Une bonne soirée entre Davis faisait toujours des étincelles. Rhys avait accepté sans trop réfléchir. Il n’avait pas envie de faire son étude d’histoire de la magie, et son streaming avait planté. Et il était là, à attendre sa sœur jumelle. La soirée commençait à démarrer : à sa gauche, un groupe de jeunes criait un peu fort. Il reconnaissait vaguement quelques visages de l’université, mais n’y prêta pas attention. Sa première bière était presque vide. Il voulait attendre Cain pour en commander une autre, histoire de ne pas avoir trop d’avance. La sonnerie de son téléphone - les Totally Spies, une mauvaise blague d’un ami – le tira de sa réflexion. Un sms. Il soupira. « Peux pas venir, besoin de me réhydrater. Bsx. Cain ». Réhydrater, tu parles. La succube lui détruisait sa soirée, à nouveau. Au point où il en était. Il commanda une deuxième bière. Il trouverait bien quelqu’un à qui pourrir la soirée.
©️ Gasmask




Kawabunga:
 


    wizards better have my money

    Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement parfois au point de changer votre façon d'être.Ils tissent sur vous une toile qui vous retient prisonnier de leur essence. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t352-skye-a-link-between-worlds http://cut-the-rope.forumactif.org/t314-skye-not-afraid-of-me-yo
ANONYME
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans

PROFESSION : Brigadière de la police magique.

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 19/05/2015

HIBOUX : 68






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang mêlé

Re: SKYS - Oops, i did it again

Ven 29 Mai - 18:01

Ce matin, 10h30. Non. Impossible. Je ne pouvais pas croire que ça se soit passé. Les mains posées sur mon visage à la fois afin de cacher l’éblouissante lumière du jour mais aussi ma propre honte, je n’osais pas bouger de mon lit. Il était tout simplement inconcevable que ça se soit réellement produit. A mon réveil, j’avais tout d’abord cru à un rêve terriblement gênant, mais ma bouche encore asséchée par l’alcool de la veille et de mon mal de crâne m’avaient rapidement remis les idées en place. Je ne savais même pas si la question la plus évidente à me poser commençait par pourquoi ou par comment. Comment avais-je pu finir dans un état pareil en sa compagnie ? Mais surtout, pourquoi avais-je en premier lieu commencer à boire avec lui ? Je devais admettre que les détails de la soirée étaient encore bien flous, et j’avais beau essayer de me souvenir du moindre détail qui m’aiderait à assimiler la situation, la seule chose qui me venait en tête, c’était lui. Rhys. J’avais couché avec Rhys. J’attrapais ma couette afin de retourner me cacher auprès d’elle.

D’un côté, j’étais bien libre de coucher avec qui je voulais hein, qu’on se le dise. Ca n’était absolument pas le problème. Bon, bien sur, sans non plus penser être une vraie salope, il m’arrivait de penser que je déconnais un peu à coucher assez facilement avec n’importe qui, et sans attaches. Cela m’aurait bien plu d’être comme ces demoiselles, attendant leur prince charmant pour se lancer. Le soucis, c’était que je n’y avais jamais cru, en ce bel homme sur son cheval blanc. L’amour était pour moi une notion bien abstraite, que je n’avais jamais eu à combiner avec mes rares (car oui, ça n’arrivait pas non plus si souvent que ça) activités nocturnes. Mais ce qui me dérangeait le plus dans l’histoire de cette nuit, ça n’était même le fait de pas de ne pas me souvenir de la veille (ce qui aurait du en temps normal m’inquiéter, soyons d’accord). C’était simplement de savoir que le protagoniste principal n’était qu’autre que le seul gars que je ne pouvais pas blairer dans cette immense ville. Sérieusement. Il y avait des milliers de bels hommes aux alentours, et il avait fallu que je sois assez malchanceuse pour atterrir dans le même bar que lui et aussi bête pour que je me saoule assez pour dans le même lit que lui. Une chose était au moins sure : l’alcool et moi, c’était terminé… Non. Je n’arrivais même pas à me convaincre moi-même de cette résolution pourtant bien pensée.

Je me décidais enfin à me lever, subitement déterminée. Il fallait que je le retrouve, afin de le faire taire avant même qu’il n’ait l’idée d’en parler à qui que ce soit. Il devait être de toutes les façons aussi dépourvu que moi. Mais juste au cas où, je préférais enfiler les premiers vêtements qui me venaient sous la main afin de partir gérer la chose maintenant, plutôt que de commencer à la laisser trainer jusqu’à ne plus du tout la maitriser. La porte de mon appartement en centre-ville claqua, et je me mis rapidement en route pour rejoindre le campus, et plus précisément les chambres universitaires. Ma mémoire était encore floue, et je ne savais même pas comment j’étais rentrée chez moi après ça. Mais je savais très bien avoir passé une bonne partie de la nuit dans sa chambre. Et cerise sur le gâteau, je me souvenais surtout même avoir terriblement bien apprécié la nuit. Mais ça, j’essayais de ne pas y penser.

--- --- --- --- ---

Hier, 21h. Pour une fois, je n’étais pas en service ce soir. On venait de m’appeler afin de me prévenir que mon service était déjà en sur-effectif pour la soirée, et que je pouvais donc me reposer. Je n’allais certainement pas m’en plaindre et refuser ce petit temps-mort. Honnêtement, ces derniers jours m’avaient paru comme une douce torture. Depuis plus d’une semaine, j’avais presque enchaînés non-stop les heures de travail après la fin des cours. En acceptant ce job, je savais pertinemment que ce ne serait pas de tout repos et que j’allais en chier, et je m’étais promis de prendre sur moi sans me plaindre, étant donné qu’il s’agissait d’une opportunité en or pour ma future carrière. Cependant, il allait arriver un moment où mon corps ne serait certainement plus d’accord avec l’avis général pour se taire à ce sujet. Cette petite pause nocturne était donc une véritable aubaine.

Pourtant, je n’avais aucune envie de rentrer chez moi afin de m’affaler pitoyablement sur mon canapé devant la télé. Cela faisait plusieurs soirs que j’étais de service à surveiller les alentours des bars les plus côtés sans avoir le droit de me payer un simple verre. Ce soir, c’était donc l’opportunité rêvée pour aller me faire servir une bonne Bierre-au-beurre. C’est donc déterminée  et souriante que j’arrivais au bar, puis au comptoir, afin de m’en faire servir une. Le temps que la serveuse me serve, je regardais autour de moi afin de savoir si j’allais passer une partie de la soirée avec des visages connus à proximité. Rien qu’un groupe de jeunes, surement de l’université et… Rhys Davis, qui m’avait déjà remarqué. Je perdis tout à coup mon sourire pour prendre un air blasée.

« Sérieusement. Même ici. Même ici, il faut que j’arrive à tomber sur lui. »

Je ne savais pas réellement s’il m’avait entendu, et je m’en fichais totalement. La phrase ne lui était pas vraiment adressé. Elle était plutôt adressé à quelque Dieu, Déesse ou qui qui soit en haut à s’amuser à ne pas me laisser une seule journée sans avoir à le croiser au moins une fois. J’attrapais ma bierre fraichement servie et restais assise au comptoir à en boire une première et longue gorgée, en feignant l’indifférence.

Spoiler:
 





« Why are you smiling ? »
« You dig me. »
Je préfère avoir des yeux qui ne voient pas, des oreilles qui n'entendent pas, des lèvres qui ne peuvent pas parler, qu'un cœur qui ne peut pas aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t330-rhys-laisse-moi-zoom-zoom-zang
HEDONISTE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans

PROFESSION : étudiant à la london wizard university. Un petit boulot? Trop riche et trop flemmard pour ça.

INFLUENCE : 1

ARRIVEE : 20/05/2015

HIBOUX : 126






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang pur

Re: SKYS - Oops, i did it again

Jeu 11 Juin - 21:49
oops i did it again
Skye
feat.
Rhys


 

 



 

 

I think I did it again. I made you believe we're more than just friends, oh baby, it might seem like a crush. But it doesn't mean that I'm serious. 'Cause to lose all my senses that is just so typically me oh baby, baby. Oops!...I did it again I played with your heart, got lost in the game. Oh baby, baby. Oops!...You think I'm in love that I'm sent from above. I'm not that innocent  Δ Britney Spears

L'eau tombait sur ses épaules musclés. Quel cliché. Et pourtant, il avait la nette impression d'être dans un vieux film à l'eau de rose : le mec qui ne se souvenait pas de sa soirée de la veille, c'était si peu original. Et le coup de la douche semblait tout droit sorti d'un film porno, ou d'un blockbuster exhibant les tablettes de sa star. Mais cette eau allait lui rafraichir les idées. Du moins il l'espérait. Sa belle endormie ne s'étant pas réveillé, et puisqu'il ne distinguait que ses cheveux bruns, il avait décidé d'aller à la douche. Elle n'allait sûrement pas s'enfuir de toute façon. Et la douche lui faisait le plus grand bien. Alors oui, elle ne lui ramenait pas ses souvenirs - ça aurait été trop beau. Mais au moins, elle avait le mérite de le réveiller davantage que son café. Ce mythe moldu était loin d'être efficace.

Une vingtaine de minutes plus tard, il se décida à rejoindre sa belle au bois dormant - oui, il était très fier de sa comparaison. Simplement vêtu d'une serviette autour de sa taille, (ses habits étaient de l'autre côté de la chambre), il se dirigea vers le lit. Peut-être allait-il enfin comprendre ce qui s'était passé la veille. Mais l'esprit de la magie avait décidé de lui jouer un mauvais tour supplémentaire.

« Merde », lâcha t-il sous le coup de la surprise.

Elle avait disparu ! Genre, vraiment. Elle n'était plus dans le lit, et ses affaires n'étaient plus là. La porte de sa chambre était ouverte. Elle n'avait apparemment pas pensé à la refermer. Elle était, en plus d'être une trouillarde, une grande malpolie.

Encore sous le coup de la surprise, le brun décida d’attraper son téléphone. Il marchait le long de sa chambre, vieille habitude qu’il avait en état de stress. Il tapa quelques mots rapidement, avant d’appuyer sur « envoyer ». Il aurait sûrement une réponse rapidement. Rhys était incapable de déterminer l’identité de la jeune femme. Elle était brune, c’était sûr. Il n’avait pas eu le temps d’examiner ses vêtements – et de toute façon, il ne connaissait pas le dressing de l’ensemble du campus. C’était sûrement une élève : il y avait peu de monde qui trainait dans le bar de la veille. Une fille qu’il connaissait ? La sonnerie de son téléphone le tira de sa réflexion. Un SMS. « T’étais chaud mec hier ! Bien joué, je t’ai rarement vu dans cet état ! ». Arf, rien de bien utile. Il avait néanmoins la preuve que ses amis l’avaient rejoint au cours de la soirée. C’était encore trop peu d’informations.

Un rictus se forma sur les lèvres de Rhys. Skye Manning était la dernière personne qu’il attendait ce soir là. Après tout, n’était-elle pas censée travailler ? Faire régner l’ordre dans les rues paisibles ? Il trouvait ça un peu bête, mais après tout, le danger lui passait au dessus de la tête. Mais apparemment, elle n’avait rien d’autre à faire ce soir là qu’aller dans ce bar miteux. Il aurait pu en rire s’il n’avait pas lui même été seul à sa table.

Il ne savait comment expliquer sa relation avec Skye. Non pas qu’ils soient proches. C’était même plutôt l’inverse. Elle était limite insupportable, avec sa façon de tout prendre au sérieux – du moins, c’est ce qu’il en voyait. Alors l’embêter était devenu le passe temps favori de Rhys. Ca l’occupait, quand Cain préférait passer du temps avec ses victimes. C’était un jeu de garçon immature, il le savait bien. Mais ça marchait toujours, et c’était rigolo. Ce soir là, il n’avait pas prévu de s’occuper d’elle. Il n’avait d’ailleurs aucun plan débile en tête. Mais sa soirée s’annonçait longue, et il avait déjà entamé sa deuxième bière. Il fallait qu’il s’occupe. Et puis, elle l’avait déjà repéré, et il voyait dans ses yeux qu’elle était loin d’être folle de joie. C’était beaucoup trop tentant. Il envoya un message rapide, demandant à plusieurs amis de le rejoindre. Avant de se diriger vers la brunette.


« Ne me fais pas croire que tu ne m’as pas vu, Manning. Je vais me vexer », lui souffla t-il à l’oreille.

Elle détestait ça, il le savait. Il tira un fauteuil du comptoir, et s’installa à ses côtés, attendant sa répartie légendaire.
©️ Gasmask




Kawabunga:
 


    wizards better have my money

    Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement parfois au point de changer votre façon d'être.Ils tissent sur vous une toile qui vous retient prisonnier de leur essence. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

Re: SKYS - Oops, i did it again

Revenir en haut Aller en bas
 

SKYS - Oops, i did it again

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Oops apparement c'était ici les présentations
» It's me honey open your legs oops I ment the DOOR |Mike & Mariann |
» oops! Allô Sanaa? featuring Sanaa
» Bonne Mercredi
» Bonne Lundi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES :: The London Wizard University :: Les chambres universitaires
-