Poster un nouveau sujet   
De l'humilité ? C'pas quand il y a des infiltrations ?
Répondre au sujet
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t389-de-l-humilite-c-pas-quan
UTOPIQUE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 22 ans

PROFESSION : Etudiant en histoire et fait des petits boulots pour payer une partie de ses études.

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 31/05/2015

HIBOUX : 21






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : moldu

De l'humilité ? C'pas quand il y a des infiltrations ?

Dim 31 Mai - 11:59
JeffCurtis Bower
Dieu a un sens de l'humour qui m'échappe.

The Muggles & Les Utopiques
Diego Barrueco
personnage inventé   personnage prédéfini scénario (nom du joueur)

Nom - Bower. En fait, Jeff n'a jamais cherché à comprendre d’où pouvait bien provenir son patronyme. Il n'est pas très regardant il faut le dire. Il s'est habitué à ce que les professeurs se plaisent à l'interpeller en tant que monsieur Bower, ce à quoi, le jeune homme ne cessait de marmonner que monsieur Bower c'est son père, pas lui. Lui, c'est Jeff.
Prénom(s) - Jeffrey. Il s’appelle Jeffrey - Jeffrey Curtis. Voilà, je crois que l’on a fait le tour et nous en venons tous à la même question; Pourquoi diable ses parents ont-ils cru que Jeffrey - sans parler de Curtis - serait un prénom adéquat pour leur cadet ? La réponse est toujours en stand-bye. Il n'empêche que très rapidement, Jeffrey est devenu Jeff, ce qui a tout de suite soulagé les maux du garçon. Bien entendu on connait tous ce petit moment particulier durant lequel notre mère -dans son cas sa sœur- nous interpelle de vive voix en usant de notre prénom complet. Et c'est à ce moment-là que le jeune homme revoit dans les détails ce qu'il aurait pu oublier de ranger - notamment sa chambre. S'il n'a pas - encore- oublié de sortir la poubelle etc. Dans l'ensemble ses prénoms ne sont pas un complexe mais pas non plus sa plus grande fierté. Au moins, il veillera à ce que ses enfants n'héritent pas d'un nom comme le sien... quoique.
Âge - 22 ans et toutes ses dents.
Date & lieu de naissance - 17.9.92 , Londres, Angleterre
Condition - Moldu de père en fils (//pan//) et fier de l'être.
Particularité - Est-ce que le fait de parler avec ses mains quand il se lance dans de longues explications est une particularité ? La légende dit qu'il donnait le tournis à la moitié de sa classe lors de ses prestations en cours. Mais attention, il ne fait pas que cela en cours, il suffit que le sujet soit suffisamment passionnant pour qu'il se mette dans le mode professeur Bower. Il lui arrive aussi de froncer le nez lorsqu'il s'ennuie ou qu'il est blasé par quelque chose ou quelqu'un.
Classe sociale - La famille Bower n'est pas riche mais est loin d'être pauvre. Le jeune homme et sa famille sans forcément rouler sur l'or, ont toujours bien vécu, sans se priver de vacances ou autres. A vrai dire, le salaire de leur père qui se trouve être professeur et celui de sa mère en tant que libraire a toujours suffit à la bonne marche de la petite famille. Donc une famille modeste.
Sexualité - Hétéro. Il n'a jamais eu de penchant pour les hommes, la gente féminine est bien trop attirante pour le faire changer de bord d'après lui.
Statut - Célibataire endurci. Les relations ça n'a jamais été son truc. Non pas qu'il n'ait pas essayé mais les nombreux échecs lui ont finalement fait comprendre que les études pouvaient passer avant une relation durable. A quinze ans comme souvent, il a eu sa première petite amie. Un rêve pour le garçon qui - secrètement évidemment, bon la discrétion ce n'était pas vraiment sa qualité principale à l'époque - rêvait de glisser sa main dans celle de son coup de cœur. Mais comme souvent, la première relation ne dure pas très longtemps surtout à cet âge-là. A dix-sept ans, il pensait avoir trouvé la perle rare mais ce ne fut pas le cas. Après trois ans de relation avec des hauts et des bas, ils se sont séparés. Finalement depuis deux ans, il ne cherche plus et se consacre à ses bouquins sans trop espérer. Peut-être est-il un grand rêveur naïf mais pour lui, ce qui doit arriver, arrivera. Le destin est un facteur important dans sa vie ou bien est-ce du déni tout simplement ? Il y croit dur comme fer. Peut-être tombera-t-il par hasard sur la femme de sa vie, qui sait, bien qu'il ne croit pas au coup de foudre. Ce qui ne le freinera pas si une jeune dame fait chavirer ses convictions en un instant malgré sa prudence habituelle.
Emploi ou études - Absolument ravi et reconnaissant d'avoir des parents qui lui financent une partie de ses études, le garçon s'est lancé dans un périple à l'université en histoire. Grande passion depuis l'enfance déjà, les guerres, les civilisations, la mythologie et les coutumes le font rêver. Parfois il ne peut s'empêcher de se dire qu'il n'est pas né à la bonne époque. Oui, monsieur Bower se serait bien vu en puissant viking ou alors en centurion Romain. Rêver ne fait pas de mal. Son père a toujours souhaité voir ses enfants s'épanouirent dans la voie qu'ils désirent - sauf qu'il ne s'attendait pas à ça, à présent, il aimerait que Jeff prenne une décision concernant son avenir étant donné que celui-ci pourrait passer sa vie à étudier. Le garçon a encore quelques années devant lui, bien qu'il se soit résigné à choisir des modules qu'il pourrait enseigner et que son paternel approuverait. Pour le reste, Jeff enchaine les petits boulots pour payer ses sorties, ses manuels, ses habits etc. Pour le moment, il fait quelques heures dans la petite librairie de sa mère pour la dépanner.
Dirty little secrets
Jeff est ambidextre à tel point que petit il n'arrivait pas à distinguer la gauche de la droite, ce qui fait que les enfants se moquaient de lui à la moindre petite hésitation. Il n'a pas encore compris de quelle main il doit tenir le couteau ou la fourchette d’ailleurs. Son plus grand défi ? Mettre la table correctement + Le matin, il fait exprès de se réveiller plus tôt pour pouvoir rester au lit pendant dix minutes encore avant de filer à la douche + Son meilleur ami a longtemps été un chien en peluche qu'il avait nommé Marcel. Il s'inventait aussi des amis imaginaire et une vie hors du commun. Il rêvait d'être un Texas Ranger pour tout dire + Il croit fortement que tout ce qui arrive est lié au destin + Intérieurement, Jeff est un jeune homme sensible mais il déteste exposer ce qui pourrait le faire passer pour un faible. Résultat, il ne se dévoile presque jamais ou fait semblant d'être un grand blasé + Têtu comme une mule, le jeune homme est du genre à ne jamais renoncer + Le jeune homme adore porter des bonnets, surtout juste après la douche le matin pour éviter de se coiffer + Il n'a jamais su marcher à quatre pattes. Le pédiatre disait qu'il avait un problème de coordination. Sa sœur en rit encore + Monsieur Bower junior a peur - attention - des enfants en bas âge, parce qu'il ne sait pas comment faire avec, ni comment réagir +  Depuis ses cinq ans, on avait beau lui dire que toucher la plaque de cuisson allait le brûler, il ne cessait de recommencer tout de même, juste être pour être sûr vous voyez + Jeff aime avoir raison et supporte mal qu'on ne l'écoute pas sans pour autant se faire un petit plaisir de dire je te l'avais bien dit mais il est fier d’avoir raison hein + C'est un casanier. Il préfère rester dans son petit appartement, sur son ordinateur, le nez dans ses bouquins ou devant des documentaires que dehors à squatter les bars + Jeff est quelqu'un de très secret et déteste suivre les ordres qu'il trouve injustifié + Avant ses dix ans, il n'avait jamais entendu parler de Harry Potter, J.K. Rowling... même si sa grande sœur avait hérité des premiers bouquins. A dix ans justement, il est tombé malade et est resté chez lui durant quinze jours pour soigner une mauvaise pneumonie (Remarque il n'y en a pas de bonnes, il faut dire). Pour passer le temps, il s'est donc mis à lire la saga. Tombé amoureux des livres depuis et grâce à J.K. Rowling, la lecture est devenue une passion. Il a dévoré tous les livres et comme tous les enfants mordus des aventures d'Harry le binoclard balafré, attendait avec impatience le dénouement (histoire de pleurer à la mort de Remus et Tonks évidemment...) +Amoureux de Tonks et fervent admirateur de Remus Lupin bien sûr + Il rêve depuis toujours de voler sur un balai sauf qu’il a le vertige... ce qui cause un sacré dilemme en fait (heureusement qu'il n'est pas un sorcier) + Il a un chat prénommé Guizmo à qui il tient énormément + Jeff parle avec ses mains pour exposer de longues théories sans se soucier de coller la migraine à ceux qui essaient de le suivre.


London & me, the story
Ah Londres. Forcément Jeff y est né alors cette ville, il l’aime, c’est chez lui. A vrai dire, il n’a jamais souhaité vivre ailleurs pour le simple fait que toute sa famille s’y trouve. Il s'agit de ses racines alors il y est attaché. Une ville magnifique qui lui plait, dans laquelle il veut construire sa vie future. Jeff n’est pas un aventurier. Comme dit précédemment, le jeune homme est un casanier. Partir de chez lui, oui, mais les vacances seulement ou pour ses études après il faut revenir dans son petit quotidien qui pourrait paraître lassant pour d’autres. Après les études obligatoires avec son grand intérêt pour l’histoire, Jeff n’a pas su résister à se lancer dans de hautes études dans sa branche préférée. Son père légèrement sceptique face au choix de son cadet n’a de cesse de tenter de le recadrer, le pousser à terminer rapidement, obtenir un diplôme dans l’enseignement - devenir quelqu’un et non pas un grand rêveur qui croit qu’il a le temps pour tout. Oui, son père a tendance à être un grand stressé de la vie. Cependant, ce n’est du goût de son fils qui compte bien en apprendre autant que sa cervelle pourra retenir. On ne peut donc pas dire qu’il n’y a pas une certaine tension entre le père et le fils, mais leur famille est unie. Grâce à l’envie de voir ses enfants réussir, monsieur Bower met un point d’honneur à aider financièrement ses deux chérubins, plus si jeunots que cela, à payer leurs études. Il paie certes mais à certaines conditions ; Jeff a des comptes à lui rendre même s’il ne vit plus sous le même toit. Pour se garantir une certaine liberté depuis un an, le brun s’est trouvé une colocation et se débrouille tant bien que mal avec des petits boulots bien souvent en intérim à cause de son côté loup solitaire qui aime sa liberté. Bien que le travail en librairie n’ait plus de secrets pour lui ou sa sœur qui ont passé du temps à bosser pour madame Bower, histoire d’avoir de l’argent de poche. Jeff s’est donc incrusté chez sa sœur aînée, pas forcément le meilleur des arrangements mais certainement le moins coûteux, en compagnie d’un autre colocataire, meilleur ami de sa sœur. Tous trois sont à la recherche d'un ou d'une quatrième colocataire.

The deatheaters, the wizzggles... What ?
On ne peut pas dire que Jeff n’a pas eu un drôle de choc (à chaque fois, je pense à Seamus quand il raconte sa vie dans le film arg)en apprenant que les sorciers existaient, que le monde qu’il pensait connaître au final n’était que mensonges et tromperies. Il n’est pas offusqué peut-être un peu déçu de se rendre compte que ce n’était pas ce à quoi il pensait. Cependant, cette découverte lui a donné de l’espoir. Il est désormais certain que cet univers dont il rêvait depuis ses dix ans existe réellement. Forcément, Jeff ressent un attrait, une curiosité toute particulière, une envie même de s’incruster alors que là n’est pas véritablement sa place. Mais pour lui, c’est évident que si le monde tournait alors que les moldus n’en avaient pas la moindre idée de ce qui se tramait réellement, et bien il peut continuer de tourner de la même façon. Il ne voit pas les sorciers comme une menace. Le garçon est un peu perdu quant à ses convictions et ce à quoi il s’attendait vraiment mais n’est pas pour autant fermé à l’idée de rencontrer des sorciers. Au contraire poser des questions, nourrir sa curiosité, noter les différences, voilà plutôt ce qu’il compte faire lorsqu’il aura l’occasion de croiser des sorciers qui accepteront de parler à un gars qui pose trop de questions sans doute. Oui, sans doute qu’il risque de passer comme un « relou » en puissance surtout s’il aborde des sorcières pour satisfaire sa curiosité au lieu de son appétit d’homme. Il aime ce monde et se demande peut-être naïvement s’il y a d’autres secrets, d’autres existences, si toutes les histoires qu’il a lu en grandissant existent dans une autre dimension, à quelque part. Il est donc plutôt ravi et très curieux d’en savoir plus. Malheureusement monsieur-sans-nez existe réellement. Et au lieu de se dire oh bordel comment on peut lui donner un rôle pire qu’Harry (déjà qu'il n'a pas de pif)- ouais pour lui c’est possible de faire pire- en réalité, il préfère se dire qu’un sorcier ou un moldu, au  final c’est pareil. Il y a en des bons, des intelligents, des hypocrites... etc. Ils ne sont pas si différents et bien qu’il ne ressent pas l’envie de faire de la magie - par peur d’être ridicule notamment bien que il aurait rêvé d’étudier la magie- ou de rejoindre les rangs du faux méchant peut-être méchant quand même, Jeff ne voit pas l’intérêt de lui porter une attention particulière à m’sieur Voldemort. Ce qui est sûr dans sa petite tête néanmoins, c’est que tant qu’il pourra il ne les approchera pas pour une interview spéciale Jeff-veut-tout-savoir malgré la curiosité-c’est-un-vilain-défaut du jeune homme.




« Ben vas-y, raconte ! »
« Non. »
« T’es chiant, steuplait quoi. On l’a tous fait. »
« ... »
« Allez ! »
« Et merde, après vous me foutez la paix ... »


Après cette introduction complètement merdique - la faute à qui hein ? - on se le demande. C’est quoi cette idée de parler de son passé sérieux. Bon, je m’appelle Jeff. Je le précise parce qu’on ne sait jamais ; il suffit de ne pas avoir vu juste à gau-dr...là où il y a mon prénom.  Ouais donc vous le connaissez forcément. J’ai 22 ans depuis quelques temps déjà. Mon deuxième prénom, j’assume pas, donc on va le zapper comme si de rien n’était. Vous pouvez faire ça pour moi, pas vrai ? Si vraiment ça vous fait plaisir de le connaître faut suivre le même principe qu’avant. Non mais sérieusement je ne vais pas y arriver là. On dirait une introduction carrément foireuse à un groupe de soutien genre alcooliques anonymes me voilà parmi vous ! « Euh salut, Je m’appelle Jeff. », « Bonjour Jeff ! ». On va donc se lancer directement dans le récit en essayant de faire simple. Non pas que ma vie ait été particulièrement intéressante. Je veux dire comme la plupart des enfants, j’ai hérité d’une sœur ainsi que de parents. Dire qu’on n’a même pas eu droit au petit chien comme dans les films, le meilleur ami de l’enfant rebelle à qui il arrive des tas d’aventures étranges mais fascinantes - ou pas. Oui et oui ! Le chien je l’ai en travers de la gorge jusqu’à mes dix-huit ans le vain espoir de recevoir l’accord de papa et maman m’étreignait toujours la poitrine. Pour le coup, vous allez vite comprendre que je l’ai jamais eu le chien même pas aperçu un seul de ses poils de fessier d’ailleurs. Et vu qu’un gros chien dans un appartement ce n’est pas vraiment le top du top, Guizmo est entré dans ma vie. Grâce à lui, j’ai enfin une raison de commencer réellement le récit avec une structure potentiellement susceptible de vous permettre de me suivre un minimum au moins. Tout le monde n’est pas écrivain ou conteur malheureusement. C’est comme pour le dessin ; sérieusement je rêvais de pouvoir imiter mes camardes trop doués là-dedans, à l’école. Mais l’art ne m’a jamais accordé sa bénédiction. J’excelle dans la conception de petits bonhommes peu gâtés par la vie,  mais ça ne va pas plus loin - Picasso sort de ce corps. Euh oui, donc Guizmo c’est mon chat de trois ans et quelques croquettes en plus. Je commence par parler de mon chat c’est vrai que ce n’est pas très sympa pour le reste de ma famille, mais il faut bien commencer à quelque part. Hum. Si on part du début pour découvrir ma famille, ça devrait débuter ainsi :

Aaron Bower, professeur, éduquant avec peine des gamins un peu empotés et braillards - l’école primaire quoi - a rencontré mademoiselle Ellen Abbott, libraire un peu renfermée. Le lieu de la rencontre n’est pas franchement ce à quoi on pourrait s’attendre en connaissant la mère de Jeff. Contrairement à ses habitudes, elle se trouvait en camping avec des amies à elle fêtant très joyeusement l’enterrement de vie de jeune fille de l’une d’elles. Il est vrai que ce n’est pas vraiment l’endroit le plus adéquat mais elles ont voulu changer les règles de la boite de nuit etc. Aaron, chef de famille peu convaincant des Bower campait lui aussi avec son propre groupe d’amis. Et la première fois que les parents de Jeff se sont adressés la parole, on peut dire que ça donnait un petit quelque chose dans ce genre-là du côté de ma mère ; « Mais bon sang qu’est-ce que ce connard fiche dans les toilettes des filles ! » Parce que oui, son père légèrement éméché avait jugé que ce serait une étude intéressante de tester les sanitaires réservé à la gente féminine. Outre le fait que la première pensée d’Ellen fut de se dire que cet homme avait un sérieux problème ou qu’alors il avait zappé le petit truc entre ses jambes - comment ça ce n’est pas si petit ?, elle lui a trouvé un charme certain. Je vous arrête tout de suite, il ne s’agit pas là d’une rencontre coup de foudre loin de là. Ellen Abbott n’était pas le genre de femmes à trouver qu’un homme qui l’empêche de vider sa vessie, puisse être un bon prétendant et encore moins à l’époque. Il n’empêche qu’après avoir usé de ses cordes vocales sur le pauvre homme et rejoint sa tente, le garçon avait réussi l’exploit de retenir toute son attention pour le reste du séjour. Disons surtout qu’elle cherchait à l’éviter mais que lui avait une autre idée en tête. En effet, dès le lendemain  - tard, très tard, on ne rigole pas avec la gueule de bois-, Aaron s’est mis en tête de pourchasser cette jeune damoiselle et surtout de s’excuser d’avoir empêché un besoin urgent. Ridicule mais vrai. Aussi farfelu que cela puisse paraître après deux longues journées à tenter le tout pour le tout pour se rattraper, il a finalement obtenu le droit de la revoir. Si pour Ellen et Aaron le camping c’était une bonne idée, malheureusement pour les futurs mariés pas du tout puisqu’ils ne sont finalement jamais mariés. Mesdames, ne laissez jamais votre fiancé sans surveillance durant son enterrement de vie de garçon - enfin si vous comptez l’épouser un jour. C’est ainsi que les parents Bower ont commencé à se côtoyer, s’aimer, tout ça, tout ça. Aaron Bower n’a jamais été un grand poète la preuve la demande en mariage avec le genou à terre, les fleurs, les papillons, la bague dans le poisson... à éviter d’ailleurs, on l’attend toujours. Ils s’aimaient et ils ont décidé de s’unir tout simplement. Quelques années après le mariage, après avoir vu leurs amis devenir parents, ils ont décidé de tenter le coup eux-aussi. Bonne ou mauvaise idée pour le coup on peut dire qu’il s’agit d’un sentiment personnel. Ellen était aux anges. Aaron complètement paniqué. Toujours est-il qu’il était trop tard pour reculer et une petite fille a vu le jour, Alexis Bower. Etant donné que le petit bambin passait ses journées à dormir, à babiller et à sourire, deux années plus tard les jeunes parents ont retenté l’expérience. Monsieur Bower était fier de pouvoir présenter son fils à tout le monde, Jeffrey. Tout allait bien pour la famille du jeune garçon. Aimé par sa mère, son père, sa grande sœur, il pouvait s’épanouir en paix malgré ses petits problèmes de coordination. Quelle frustration de pas parvenir à imiter les autres enfants et marcher à quatre pattes. Mais très loin l’idée d’abandonner, le petit bébé avec une touffe de cheveux brun rampait, tirant sur ses bras avec hargne et réussite pour suivre Alexis dans le petit salon de leur maison. Sa relation avec sa sœur a eu des hauts des bas et ce depuis le début, malgré la fierté de la petite fille de dire que le petit machin qui la suivait partout n’était qu’autre que son petit frère. « Mon petit frère chéri. », que c’est mignon à cet âge. Il faut aussi dire qu’Alexis prenait du plaisir à entrer dans sa chambre pour le réveiller histoire de manger plus rapidement le goûter, en grimpant dans son berceau. Résultat, Ellen et Aaron se sont mis à fermer à clé la porte de la chambre du petit Jeffrey pour qu’il puisse dormir en toute quiétude. Au vu de la crise de sa sœur, celle-ci n’a pas apprécié qu’on lui refuse le droit de visite. Le petit gars a très vite commencé à baragouiner correctement puis la marche lui a semblé être une meilleure option que de ramper.

De cinq à dix ans, Jeff mûrissait comme tous les autres enfants. Il ne montrait pas de capacité spectaculaire sauf peut-être pour être une pile électrique insouciante des dangers de descendre les escaliers sur la tête, de plonger dans la piscine sans manchons alors qu’on ne sait pas nager, que tirer une pierre sur quelqu’un parce qu’il vous a dit que vous n’oseriez jamais ne se faisait pas. En clair ce n’était pas le petit enfant sage que l’on pouvait confondre avec un ange. Il avait son petit caractère mais ce n’était pas un monstre non plus. Curieux, il pouvait suivre des inconnus dans la rue juste pour apprendre à les connaître. Mais surtout un sacré bavard. Non pas qu’il ne parlait pas bien, au contraire il s’exprimait mieux que la plupart des enfants, peut-être parce qu’il a toujours grandit entouré d’adultes et très à l’écoute des conversations. Dans sa tête, un vrai capharnaüm, toujours des tas d’idées et si peu de temps pour les exposer. Un vrai calvaire pour Ellen qui peinait à résister à l’envie d’attacher son fils. Aaron lui avait opté pour des vêtements colorés, tout est bon pour éviter de se prendre un savon par sa femme dans le cas où il paumerait Alexis ou Jeffrey. Le dimanche, les Bower avait une tradition toute particulière, ils regardaient tous ensemble Texas Ranger, puis ils partaient rendre visite aux parents d’Aaron. Jeff aurait aimé devenir un Texas Ranger. Son père jouait souvent avec lui, lui fournissant armes et insignes en plastique pour qu’il s’y voit vraiment. Le petit bonhomme se prenait très facilement dans les films qu’il voyait. Il voulait devenir un héros, alors il sautait depuis la petite cabane dans son jardin se voyant déjà comme un futur Ranger. impossible de compter le nombre de bleus que le petit garçon a récolté durant son enfance heureuse. A sept ans, le petit garçon affronta un petit camarade, sa première bagarre au centre d’un petit cercle d’enfants de son âge. Rien de bien grave mais assez pour le punir de télé pendant les vacances. Une année auparavant il savait déjà se tourner sur sa chaise, croiser les bras et s’exprimer d’un non à la demande sa maitresse. Un vrai choc pour Ellen lorsque celle-ci lui avait relaté l’incident. Le petit garçon prenait au mot ce qu’on lui disait pour le meilleur comme pour le pire. Un jour on lui a dit qu’il devait être courageux et ne pas pleurer pour rien. Résultat, le cadet n’osait plus montrer ses larmes même lorsqu’il tombait. Son père a du lui expliquer qu’être courageux ne veut pas dire cacher sa tristesse, mais se relever. Jeff n’était pas un enfant bien différent des autres. Il a essayé tout un tas de sports, préférant néanmoins ceux d’équipe. Il a eu une petite amoureuse en maternelle. Il n’aimait pas aller à l’école même avec son père pour l’aider à la maison avec les devoirs. Il éprouvait des difficultés dans plusieurs matières, contrairement à sa sœur qui excellait dans sa classe. Oh oui, Jeff a nourri de la rancœur. Pourquoi sa sœur avait-elle eu la chance d’être plus intelligente que lui ? Bien trop injuste. Cette rancœur est restée très longtemps jusqu’aux dix-huit ans du jeune homme.

De dix à quinze ans, les années passaient et le frère et la sœur s’éloignaient de plus en plus. Leurs parents supportaient mal leurs bagarres incessantes et les provocations à table. Très souvent, trop souvent, les enfants étaient punis. La moindre occasion était bonne à saisir pour charrier l’autre. Consciente des difficultés de son fils, Ellen n’a pas hésité à lui présenter le premier tome d’Harry Potter lorsque le jeune garçon devait rester au chaud à la maison. Il n’était pas question qu’il passe deux semaines à jouer à la GameCube. Se mettre à lire fut une véritable bénédiction pour Jeff, qui très vite est tombé amoureux de la littérature grâce à J.K. Rowling et ses personnages. Quatre ans plus tard, grâce à ses nombreuses lectures, son niveau de langue a drastiquement augmenté, ainsi que ses notes à l’école. Il n’a jamais été un très mauvais élève mais plafonnait comme un élève moyennement faible. L’injustice qu’il ressentait vis-à-vis de sa sœur se comblait peu à peu. Il reprenait confiance en lui et en ses capacités pour le plus grand plaisir de ses parents qui pourtant s’étaient fait à l’idée que Jeff ne pourrait sans doute pas faire des études. Et pourtant, son fort caractère et l’envie de prouver simplement qu’il n’était pas un bon à rien, que lui aussi pouvait y arriver, l’ont bien aidé. A quinze ans, Jeff se plongeait avidement dans les lectures uniquement sur des univers fantastiques, passionnés par ces mondes, espérant simplement que ceux-ci n’étaient pas que de la fiction. Grand fan de l’univers révélé par J.K. Rowling, il espérait que Poudlard n’était pas une invention et lisait les fan fictions après avoir passé la période je regarde des images des personnages sur Google images, surtout de Remus Lupin dont il était le plus grand fan. Se marier avec Tonks lui semblait aussi une très bonne idée, cette jeune femme avait été au cœur de ses fantasmes d’adolescent.

De quinze à vingt-deux ans, Aaron a décidé que Jeff devait se responsabiliser. C’est pourquoi il a commencé à travailler pour sa mère dans sa librairie le samedi ou lorsqu’il avait congé, gagnant ainsi son argent de poche. Lentement, il a abandonné l’idée de recevoir un jour sa lettre de sorcier. Il se faisait à l’idée sans vraiment s’y faire. Au fond de lui, il restait certain qu’il y avait bien quelque chose de louche dans ce monde. C’est pourquoi il n’a jamais abandonné ses lectures que son père trouvait insensé. Aaron Bower aurait préféré que son fils se consacre à la vie réelle et non pas à ses utopies. Cependant, le père de famille n’a pas été vraiment gâté par les aspirations de ses enfants. La première a planté ses études de droit après un an pour filer dans une filière d’art. Et le second et bien ce n’est pas une nouveauté, une fois ses études obligatoires terminées, il s’est inscrit en histoire à l’université. A partir de dix-huit ans, sa relation avec sa sœur est devenue plus stable, plus amicale. Ils sont redevenus liés, apprenant à se connaître réellement oubliant par la même occasion leurs disputes du passé. Sans être sans arrêt coller l’un avec l’autre, ils passaient du temps ensemble par exemple en partageant des soirées cinéma. Par ailleurs ils se sont liés d’autant plus grâce à monsieur Bower qui a vraiment eu du mal à accepter d’avoir une artiste et un rêveur dans la famille. Heureusement Ellen a toujours été là pour réconcilier ces trois-là, prenant évidemment soin de sa petite famille. Alexis supportait mal la pression de leur père, alors elle est partie de la maison. Jeff aurait aimé suivre la même voie que sa sœur, mais cette fois-ci ce fut Ellen qui lui refusa de quitter la maison. Pour elle, il était encore trop jeune et n’avait surtout pas d’argent pour s’entretenir seul. La question ne se posait donc même pas. Alors pendant quatre ans, le cadet des Bower rongea son frein jusqu’à rejoindre sa sœur et son colocataire dans un appartement. A présent, il poursuit sa petite vie tranquille entre ses études et sa vie que sa sœur trouve inintéressante à cause de sa nature casanière. Alexis a toujours dans l’idée de lui trouver une âme qui veuille bien d’un garçon légèrement différent de ceux que l’on peut voir aujourd’hui, surtout que pour elle deux ans sans relation durable c’est une catastrophe et qu’elle aimerait bien être tata un jour. Elle le traine donc en soirée, lui présentant de jolies filles. Ce qui ne plait que très moyennement à son frère, qui lui préférerait qu’elle lui trouve un sorcier - tant qu’à faire une sorcière hein - qui pourrait répondre à toutes ses questions même si, soyons honnête le jeune homme apprécie beaucoup les jolies filles. Le problème c’est qu’Alexis n’est pas comme Jeff et n’éprouve aucune attirance pour le monde sorcier du moins c’est ce qu’elle dit. Lors de la révélation de l’existence des sorciers, elle n’a pas sourcillé à tel point que personne n’a jamais vraiment su décrypter ses pensées. Alors pour que Jeff, on aurait pu croire que c’était la révélation du siècle - sans doute le cas - qu’il venait de mettre ses mains sur le Graal. Le garçon a une raison de plus - carrément de taille - de croire que ses théories sont exactes et que d’autres étrangetés se cachent ici et là, sur terre, dans une autre dimension... partout. Et il a hâte de les découvrir. Cependant, il reste prudent ayant entendu des tas d’histoires et de rumeurs sur les moldus devenus sorciers. Même s’il est on ne peut plus intéressé par la magie, il la craint tout de même un minimum notamment car il sait que les sorciers ont des atouts qu’un pauvre gars comme lui ne pourrait jamais obtenir à moins de devenir l’un d’entre eux. Il observe de loin, regroupant le maximum d’informations, très mécontent de monsieur-sans-pif et sa bande qui le laisse perplexe voir carrément déprimé. Ce n’est pas ce à quoi il s’attendait et honnêtement à présent il ne sait plus à quoi s’attendre. Peut-être que la version qui a bercé son enfance aurait été plus enthousiasmante, toujours est-il que ces révélations lui ont donné une raison de dire à sa sœur « Je te l’avais bien dit. Ils existent. » Et il en a été fier jusqu’à recevoir des regards noirs dès qu’il ouvrait la bouche. Le seul hic c’est que malgré son fort intérêt, Jeff n’est pas prêt à le montrer à tous, c’est son petit secret. Préférant être vu comme un garçon blasé et sportif et non pas le gars qui passe des nuits blanches à bouquiner et qui porte des lunettes.  En façade, il fait comme si de rien n’était, mais ne va pas en perdre une miette pour autant. De toutes manières, le mensonge prendrait fin dès que quelqu’un mettra les pieds dans sa piaule. Posters. Livres. Dvds. Et j’en passe. Difficile de continuer à feindre d’être un type peu intéressé par ce qui peut sembler loufoque pour d’autres mais l’avenir pour lui. En attendant de voir ce que le destin va lui proposer, il espère ne pas rater ses examens de fin d’année, éviter les plans foireux d’Alexis et peut-être rayer quelques questions qui trottent dans son esprit depuis bien longtemps. Notamment comment est-ce que font les Mangemorts pour ne pas être perturbé par les trous de nez de sa seigneurie ? Genre personne ne lui a jamais fait le coup de j'ai volé ton nez ? Non franchement, Jeff aimerait savoir.





salut, moi c'est Kaydan !
J'ai vingt ans et ce pendant encore quelques mois. Je suis tombée par hasard sur le forum en zyeutant sur Facebook. J'hésite depuis à m'inscrire et aujourd'hui j'ai craqué. Je le trouve magnifique avec un contexte qui promet du lourd - vraiment, j'insiste    - et sinon je vais passer tous les jours pas forcément pour RP même si en théorie (ça se passe toujours bien en théorie hein   ) ça devrait être faisable, étant donné mon emploi du temps. En principe, il n'y a aucun problème pour rédiger un mini-mini-minimum de un RP par semaine. Par contre, on peut dire que ça fait un petit bout de temps que je n'ai pas rejoué sur un contexte HP, donc j'espère que ça ira.  I love you Je crois n'avoir rien oublié.  Ah si ! Je félicite les admins pour avoir réalisé un si beau forum original et tout !  


It's been a long day without you
Ce que j’aime par-dessus tout, outre la salade de champignons, c’est l’inutilité du mot impossible. P.B.


Dernière édition par Jeff C. Bower le Mer 10 Juin - 19:19, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t106-sixt-can-you-dance-like-a-hipogriff http://cut-the-rope.forumactif.org/t94-draco-malfoy-is-what-sixt
FUNAMBULE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 20 ans

PROFESSION : serveuse au chaudron baveur quand elle ne va pas à l'université

INFLUENCE : 8

ARRIVEE : 13/04/2015

HIBOUX : 282






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : wizzgle né-moldu

Re: De l'humilité ? C'pas quand il y a des infiltrations ?

Dim 31 Mai - 12:20
DAMN. Cet avatar
Bienvenue chez les fous ! I love you Hâte de voir ce que tu vas nous pondre


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t262-j-me-casse-au-pole-nord-elever-des-pingouins-lullaby#3593 http://cut-the-rope.forumactif.org/t250-oh-regarde-un-ornitho-pi
ANONYME
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-cinq ans

PROFESSION : Apprentie médicomage à St Mangouste

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 05/05/2015

HIBOUX : 46






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang mêlé

Re: De l'humilité ? C'pas quand il y a des infiltrations ?

Dim 31 Mai - 12:36
Diego !!
Ton titre
Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t352-skye-a-link-between-worlds http://cut-the-rope.forumactif.org/t314-skye-not-afraid-of-me-yo
ANONYME
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans

PROFESSION : Brigadière de la police magique.

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 19/05/2015

HIBOUX : 68






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang mêlé

Re: De l'humilité ? C'pas quand il y a des infiltrations ?

Dim 31 Mai - 13:45
Hey ! Bienvenue dans notre petite famille!
Un bon courage pour ta fiche !





« Why are you smiling ? »
« You dig me. »
Je préfère avoir des yeux qui ne voient pas, des oreilles qui n'entendent pas, des lèvres qui ne peuvent pas parler, qu'un cœur qui ne peut pas aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t228-a-la-recherche-d-un-titre-original-et-unique-rose#2721 http://cut-the-rope.forumactif.org/t224-qui-a-dit-que-tous-les-w
ANONYME
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 yo

PROFESSION : étudiante à l'université magique de Londres

INFLUENCE : 19

ARRIVEE : 30/04/2015

HIBOUX : 720






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang mêlé

Re: De l'humilité ? C'pas quand il y a des infiltrations ?

Dim 31 Mai - 14:42
DIEGO

Bienvenue à toi et bon courage pour la rédaction de ta fiche, j'ai hâte de lire ça  Surtout après avoir lu les deux citations que tu as utilisées  Et si jamais tu as la moindre question, n'hésite pas ! I love you


"i think my heart is better"
uc. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t87-lux-the-robot-unicorn http://cut-the-rope.forumactif.org/t29-lux-et-toi-t-aimes-les-li
JOKER
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans

PROFESSION : doctorante & pianiste

INFLUENCE : 26

ARRIVEE : 01/02/2015

HIBOUX : 1904






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : moldu

Re: De l'humilité ? C'pas quand il y a des infiltrations ?

Dim 31 Mai - 18:18
Bienvenue parmi nouuus J'adore aussi tes citations ahaha, j'ai hâte de voir ce que tu nous prépares avec ton personnage parce que ça promet d'être sacrément bien ! Et merci pour tes compliments sur le forum, ça me touche beaucoup Bon courage pour ta fiche ! I love you



Si ça fait si mal de se séparer, c'est parce que nos âmes sont liées. Peut-être qu'elles l'ont toujours été et le seront toujours. Peut-être que nous avons vécu mille vies avant celle-ci et que dans chacune d'elles nous nous sommes trouvés. Et peut-être que chaque fois nous avons été séparés pour les mêmes raisons. Ça veut dire que cet adieu est à la fois un adieu pour les dix mille ans passés et un prélude à ce qui va venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANONYME
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans

PROFESSION : Etudiant à l'Université magique de Londres

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 17/05/2015

HIBOUX : 52






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang pur

Re: De l'humilité ? C'pas quand il y a des infiltrations ?

Dim 31 Mai - 21:45
Bienvenueeeee


All monsters are human
Je ne sais pas si moi, je suis la propriété de quelqu'un, et qui est réellement sous la domination de l'autre. Ceci est l’emblème de mes remords...
©️ Candy Apple

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARIONNETTE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-trois ans.

INFLUENCE : 2

ARRIVEE : 10/04/2015

HIBOUX : 273






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang mêlé

Re: De l'humilité ? C'pas quand il y a des infiltrations ?

Lun 1 Juin - 3:19
ce titre

puis diego
bienvenue ici I love you



STARING AT THE SUN.
il existe des horreurs dont on reste hanté. et des bonheurs qui nous marquent à jamais. ©️.mad love & mlle a.
absente du 2 au 25 juillet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t326-terry-o-bom-bom-bom-bomi
EMBAUMEUR
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans

PROFESSION : Employé au cinéma + mangemort

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 20/05/2015

HIBOUX : 50






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang pur

Re: De l'humilité ? C'pas quand il y a des infiltrations ?

Lun 1 Juin - 23:57
Bienvenue parmi nous avec le beau Diego, l'est pas mal ton titre courage pour ta fiche o/


who's the monster ? who's the wizzard ? who knows ?©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t389-de-l-humilite-c-pas-quan
UTOPIQUE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 22 ans

PROFESSION : Etudiant en histoire et fait des petits boulots pour payer une partie de ses études.

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 31/05/2015

HIBOUX : 21






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : moldu

Re: De l'humilité ? C'pas quand il y a des infiltrations ?

Mar 2 Juin - 15:36
Merci tout le monde pour cet accueil chaleureux, ça fait plaisir ! (Lui, il est trop bien.) J'ai encore quelques hésitations pour Jeff, mais la fiche va se remplir tout bientôt.


It's been a long day without you
Ce que j’aime par-dessus tout, outre la salade de champignons, c’est l’inutilité du mot impossible. P.B.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t332-blue-et-je-compterai-les-moutons#4802 http://cut-the-rope.forumactif.org/t317-blue-today-is-the-first-
REFRACTAIRE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 22 ans

PROFESSION : Employée de vente et d'accueil au cinéma d'Art & D'essais de Londres. Et étudiante en Lettres modernes.

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 19/05/2015

HIBOUX : 163






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : moldu

Re: De l'humilité ? C'pas quand il y a des infiltrations ?

Mar 2 Juin - 18:18
Bienvenue à toi et surtout : tes citations sont géniales !
Bon courage pour ta fiche !!



     
     
    Maintenant, les feuilles des arbres étaient grandes et les maisons quittaient leur teinte pâle pour se nuancer d'un vert effacé avant d'acquérir le beige doux de l'été. Le pavé devenait élastique et souple sous les pas et l'air sentait la framboise. Il faisait encore frais mais on devinait le beau temps derrière les fenêtres aux vitres bleuâtres. -L'écume des Jours-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t363-il-etait-une-fois-violet http://cut-the-rope.forumactif.org/t357-il-etait-une-fois-violet
HEDONISTE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-cinq ans.

PROFESSION : étuduitante et serveuse au chaudron baveur pour passer le temps.. et repérer son prochain casse-croûte.

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 24/05/2015

HIBOUX : 71






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang mêlé

Re: De l'humilité ? C'pas quand il y a des infiltrations ?

Jeu 4 Juin - 11:00
Bienvenue sur le forum avec le beau Diego ! Et j'adore ton titre
Bon courage pour la rédaction de ta fiche



    she just run away
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FUNAMBULE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans, né le 13 novembre 1991.

PROFESSION : étudiant à l'université magique.

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 21/05/2015

HIBOUX : 22






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : wizzgle né-moldu

Re: De l'humilité ? C'pas quand il y a des infiltrations ?

Ven 5 Juin - 17:19
Ce titre haha, vive Perceval
Et puis Diego bienvenuuuue


I was left to my own devices
Many days fell away with nothing to show ✻  And the walls kept tumbling down in the city that we love. Great clouds roll over the hills bringing darkness from above. But if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t389-de-l-humilite-c-pas-quan
UTOPIQUE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 22 ans

PROFESSION : Etudiant en histoire et fait des petits boulots pour payer une partie de ses études.

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 31/05/2015

HIBOUX : 21






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : moldu

Re: De l'humilité ? C'pas quand il y a des infiltrations ?

Sam 6 Juin - 11:29
Merci, merci I love you
Sören; haha c'est pas faux


It's been a long day without you
Ce que j’aime par-dessus tout, outre la salade de champignons, c’est l’inutilité du mot impossible. P.B.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t330-rhys-laisse-moi-zoom-zoom-zang
HEDONISTE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans

PROFESSION : étudiant à la london wizard university. Un petit boulot? Trop riche et trop flemmard pour ça.

INFLUENCE : 1

ARRIVEE : 20/05/2015

HIBOUX : 126






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang pur

Re: De l'humilité ? C'pas quand il y a des infiltrations ?

Dim 7 Juin - 16:43
J'ai honte de ne pas connaitre ton avatar, mon dieu

Citation :
Il rêvait d'être un Texas Ranger pour tout dire

J'adore

Bienvenue sur ce joli forum, et au plaisir de découvrir davantage ton personnage


    wizards better have my money

    Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement parfois au point de changer votre façon d'être.Ils tissent sur vous une toile qui vous retient prisonnier de leur essence. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t389-de-l-humilite-c-pas-quan
UTOPIQUE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 22 ans

PROFESSION : Etudiant en histoire et fait des petits boulots pour payer une partie de ses études.

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 31/05/2015

HIBOUX : 21






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : moldu

Re: De l'humilité ? C'pas quand il y a des infiltrations ?

Dim 7 Juin - 17:29
Merci Rhys ! (Ton prénom mygod )


It's been a long day without you
Ce que j’aime par-dessus tout, outre la salade de champignons, c’est l’inutilité du mot impossible. P.B.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t228-a-la-recherche-d-un-titre-original-et-unique-rose#2721 http://cut-the-rope.forumactif.org/t224-qui-a-dit-que-tous-les-w
ANONYME
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 yo

PROFESSION : étudiante à l'université magique de Londres

INFLUENCE : 19

ARRIVEE : 30/04/2015

HIBOUX : 720






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang mêlé

Re: De l'humilité ? C'pas quand il y a des infiltrations ?

Jeu 11 Juin - 10:51
Honnêtement, j'ai a-do-ré lire ta fiche, et tout particulièrement ton histoire    Jeff est exactement le genre de personnes avec qui je m'entendrais à merveille x) Et c'est amusant de voir quelqu'un de curieux à ce point, quoi que j'agirais sans doute comme lui si je découvrais que les sorciers étaient bel et bien réels En tout cas, ce qui est sûr, c'est que le jeune homme pourra toujours trouver ici quelqu'un pour répondre à ses questions, même celle concernant les trous de nez de sa seigneurie Peut-être même pourrait-il recenser ses découvertes dans un livre afin d'en faire profiter la communauté moldue tout entière ?    Enfin bref ! J'ai hâte de voir ce que va donner ce personnage en rp, et compte sur moi pour squatter ta fiche de liens un de ces quatre


Sur ce, je te valide I love you   Je t'invite à aller recenser ton avatar ici ainsi que ton métier ici. N'oublie pas également de passer par pour obtenir tes points de compétences. Amuse-toi bien sur le forum !


"i think my heart is better"
uc. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

Re: De l'humilité ? C'pas quand il y a des infiltrations ?

Revenir en haut Aller en bas
 

De l'humilité ? C'pas quand il y a des infiltrations ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand l'éducation "alternative" isole...
» Art et humilité
» Quand changer pour le groupe 2?
» Quand mon retour provoque l'apocalypse...
» Quand l'UE nous impose les OGM et les farines animales...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: GESTION :: Rejoindre l'aventure :: Les moldus de Londres
-