Poster un nouveau sujet   
skyeward ☓ i'll have you know i'm scared to death
Répondre au sujet
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t316-link-x-i-m-no-hero-newer
ANONYME
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-huit ans

PROFESSION : policier

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 19/05/2015

HIBOUX : 16






skyeward ☓ i'll have you know i'm scared to death

Lun 1 Juin - 20:39
Les jointures de Link étaient blanches tellement il serrait la crosse de son arme. Baisse ton arme. Jamais il n’avait parlé sur un ton aussi autoritaire auparavant. Baisse ton arme et laisse tes mains en évidence. Son regard n’était pas planté dans celui de l’homme qui se tenait à quelques mètres de lui, non. Il était plutôt fixé sur l’arme qu’il tenait également dans ses mains. Ils n’en sortiraient pas tous deux vivants. Écoute, je sais que ce n’est pas ce que tu veux. Tu ne veux pas me tuer, me tirer une balle en pleine poitrine alors tranquillement, pose ton arme au sol et je vais faire de même. Mensonges. Non, jamais Link ne baisserait son arme face à un homme armé, qu’il ait dix-huit ou soixante-huit ans. La détonnation retentit. Bruyante, assourdissante. À peine une fraction de seconde plus tard, un autre coup de feu se fit entendre. Un officier touché. Une ambulance. Cria alors une voix. Sans doute James, son coéquipier. Link porta sa main à la gauche de ton torse, près des côtes. Il ferma les yeux et son visage se tordit de douleur alors qu’il appliquait une pression sur la plaie. Il savait quoi faire dans ces situations. Il avait mémorisé les étapes à suivre, mais ce qu’on ne disait pas, dans les manuels et livres d’instruction, c’était à quel point ce geste pouvait faire souffrir. Mais l’important était qu’il allait survivre. Il savait que la blessure n’était pas fatale. Un séjour à l’hôpital et cette histoire n’allait être qu’un mauvais rêve. Il avança, son arme toujours bien coincée dans sa main, pour vérifier l’état dans lequel l’autre se trouvait. Il ne l’avait pas raté. Évidemment. Link avait toujours été un excellent tireur, mais tirer sur une cible et tirer sur un vrai être humain, surtout jeune comme il l’était, c’était tellement différent. Les yeux rivés sur le corps inanimé, Link n’arrivait pas à y croire. Certes, il faudrait attendre l’arrivée des ambulanciers qui, à en juger par le bruit des sirènes que l’on pouvait entendre, n’étaient pas très loin pour avoir confirmation de la mort, mais son regard ne trompait pas. La vie avait quitté son corps. Link resta figé, bougeant seulement pour laisser les ambulanciers faire leur travail. Heure du décès : vingt-et-une heure trente sept. À peine la femme avait-elle terminé sa phrase que Link ouvrit les yeux en sursaut, le souffle court. Le cœur battant, il avait l’impression qu’il allait lui sortir de la poitrine. Il regarda autour de lui pour constater qu’il était dans le confort de sa chambre, toujours dans son lit et non pas au milieu des rues londoniennes en pleine nuit. Enfin, certes, il faisait nuit dehors. Le soleil s’était couché depuis quelques heures d’ailleurs. Après avoir passé ses mains sur son visage, le jeune homme s’assied dans son lit et jeta un coup d’œil au cadran posé sur la table de nuit. Vingt-trois heures dix-sept.

Un soupire passa ses lèvres tandis qu’il évalua les options qui s’offraient à lui. Soit il restait dans son lit à fixer le plafond pendant une heure, soit il regardait la télévision même s’il savait qu’il n’y avait rien de bon à cette heure, ou finalement, il pouvait aller dehors un peu, respirer, prendre l’air. Il opta pour la dernière option. Il enfila donc un pantalon jogging, un t-shirt qui trainait sur le sol et une veste. Après tout, les nuits étaient toujours un peu fraiches. Il s’empara de ses clés, de son iPod et de son porte-monnaie avant de quitter son logis. Après tout, l’air frais lui ferait sans doute le plus grand bien. Il glissa les écouteurs dans ses oreilles et parti la musique avant de glisser le lecteur dans la poche de son pantalon. perdu dans ses pensées, il erra tranquillement dans son quartier, ne se souciant guère de l’endroit ou ses pas le mènerait. Il était si distrait qu’il bouscula même quelqu’un au passage, alors qu’il arrivait au Hyde Park. À cette heure-ci, il était, évidemment, quasi désert. Seulement quelques jeunes qui trainaient un peu plus loin, sans doute pour fumer tranquillement sans être dérangé. Poli, comme à son habitude, il leva les yeux et enleva les écouteurs de ses oreilles. Désolé. Murmura-t-il en se retournant pour voir le visage de la personne qu’il avait bousculé, un sourire compatissant au lèvres. Ce visage, il le connaissait. Pendant une fraction de seconde il essaya de se souvenir de l’endroit ou il pouvait avoir vu la femme qui se trouvait devant lui puis, ça lui revint. C’était elle qui l’avait vu sous sa forme de loup dans la forêt. Son rythme cardiaque s’accéléra à nouveau. Sans doute son médecin lui dirait-il qu’il faudrait qu’il se calme, que de subir autant de stress n’était pas bon pour lui, mais là, c’était vraiment hors de son contrôle. S’il avait bien voulu la revoir pour s’assurer qu’elle ne parlerait jamais à personne, maintenant qu’il l’avait devant elle, cette femme dont il ignorait tout, Link aurait bien préféré n’avoir jamais à recroiser son chemin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t352-skye-a-link-between-worlds http://cut-the-rope.forumactif.org/t314-skye-not-afraid-of-me-yo
ANONYME
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans

PROFESSION : Brigadière de la police magique.

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 19/05/2015

HIBOUX : 68






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang mêlé

Re: skyeward ☓ i'll have you know i'm scared to death

Mar 2 Juin - 16:29

Aujourd’hui, je n’avais pas eu à passer ma journée assise, à étudier à l’Université. Non, c’était enfin le week end, ce qui signifiait que j’avais revêtu mon plus bel uniforme de brigardière de la police magique. J’adorais réellement ce travail, et je faisais de mon mieux afin que cela se ressente autour de moi. C’était la première fois de ma vie que je me sentais utile pour ce monde, et ce sentiment n’avait aucun prix. Je n’avais absolument rien contre les gens aux métiers plus manuels ou agricoles, car après tout, il fallait bien des personnes pour construire des bâtiments comme mon appartement ou réaliser le pain que je mangeais tous les jours, mais je n’aurais jamais pu m’épanouir à réaliser ce genre de tâches toute ma vie. J’avais besoin de plus, et il me semblait avoir trouvé comment être comblée grâce à la Brigade. Bien évidemment, ça n’était pas simple tous les jours, mais j’avais trouvé la force de me lever chaque matin en me disant que malgré qu’il faudrait peut-être faire du mal à quelqu’un dans la journée, cela signifiait rendre la vie plus sure pour d’autres personnes également. Etant stagiaire, je n’avais jamais le droit d’être seule, ni de m’occuper de cas vraiment importants. J’étais donc toujours accompagnée de mon équipier et superviseur, avec qui je m’entendais heureusement à merveille. En général, je n’avais d’ailleurs aucun problème avec qui que ce soit parmi mes collègues. Aucun d’eux ne me considérait comme la petite dernière arrivée, encore fragile et inutile. J’avais fait mes preuves sur le terrain, et mon caractère s’était chargé du reste afin de gagner leur respect.

Il était presque minuit lorsque je terminai mon service. Cette journée était passé vraiment vite, et je n’avais pourtant rien fait de bien particulier. Une routine parfaite, rythmée par des patrouilles et des appels de cas mineurs. Autant dire que n’avais pas été rassasiée d’action. Il fallait pourtant que j’essaie d’obtenir ma petite dose d’adrénaline avant de rentrer chez moi, j’allais donc la chercher ailleurs. La fatigue étant encore bien loin de toucher mon corps malgré l’heure tardive, j’avais donc eu l’idée de m’offrir une petite ballade nocturne avant d’aller me coucher. Je n’avais eu pas le courage de m’évader bien loin de la ville pour ce soir, le Hyde Park avait donc fait l’affaire. Ce que j’espérais, c’est qu’il n’y ait personne afin de pouvoir profiter de mon apparence canine une vingtaine de minutes au minimum.

Ayant décidé de m’y rendre à pieds, je profitais du trajet pour réfléchir à un sujet qui me travaillait depuis un moment. Il me semblait avoir de plus en plus envie -et même besoin- de me retrouver en louve. J’avais mis énormément d’énergie et de temps afin de pouvoir réussir à me transformer totalement; et depuis que j’y parvenais, je passais mon temps libre à apprendre à vivre à quatre pattes. J’avais enfin réellement fusionné avec cette nouvelle partie de moi, et j’avais même parfois l’impression de mener une double vie. Je n’avais aucune idée de la normalité de cette affaire, étant donné que je ne connaissais pas vraiment d’autres animagus. Je ne pouvais donc compter que sur ma propre expérience. Perdue dans mes pensées, je n’avais pas réalisé que j’étais déjà arrivée au parc. C’est une bousculade qui me ramena les pieds sur Terre. Encore la tête baissée, j’entendais déjà l’homme s’excuser, pensant être en tord.

«  Non, c’est ma faute, j’étais totalement distr… »

Avais-je commencé en levant la tête, munie d’un sourire. Sourire qui s’était totalement effacé lorsque j’avais posé les yeux sur la personne en face de moi. C’était lui. C’était le loup-garou.

Je n’en revenais pas. J’étais revenue sur le lieu de notre rencontre tant de fois en espérant retomber sur lui, et il fallait que ce moment arrive lorsque je m’y attendais le moins. Je m’efforçais de ne pas le dévisager bêtement, tout en essayant de trouver quelque chose d’intelligent à lui dire pour engager la conversation. La dernière fois, il m’avait totalement fui, ce que je pouvais tout à fait comprendre. Je n’avais même pas eu l’occasion de lui dire un mot. Peut-être pensait-il m’avoir fait peur ? Une personne normale aurait certainement été apeurée, cela va de soi. Mais pas moi. Surtout qu’étonnement, il ne m’avait pas semblé si agressif, ce qui était presque impossible pour un sorcier transformé comme il l’était. Je continuais à me remémorer notre rencontre lorsque tout à coup, j’étouffais un petit rire qui m’étais parvenu en repensant à sa transformation au lever du jour. Me mordant la lèvre, je penchais alors la tête, munie d’un sourire amical, afin d’essayer de commencer cette conversation de manière joviale.

« Ravie de voir que vous avez trouvé des vêtements. »

Le moins qu’on puisse dire, c’est que j’avais définitivement bien trouvé quelque chose d’intelligent à dire.

Spoiler:
 





« Why are you smiling ? »
« You dig me. »
Je préfère avoir des yeux qui ne voient pas, des oreilles qui n'entendent pas, des lèvres qui ne peuvent pas parler, qu'un cœur qui ne peut pas aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t316-link-x-i-m-no-hero-newer
ANONYME
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-huit ans

PROFESSION : policier

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 19/05/2015

HIBOUX : 16






Re: skyeward ☓ i'll have you know i'm scared to death

Sam 6 Juin - 6:53
Non, c’est ma faute, j’étais totalement distr… Évidemment qu’elle allait rediriger la faute sur elle. C’était typique lors d’un accrochage comme le leur. Chacun se blâme d’avoir été distrait. Enfin, ça importait peu à qui revenait la faute, au fond. Un silence plana tout à coup entre eux. Ce n’était pas vraiment désagréable, mais on pouvait clairement sentir la gêne - était-ce le bon mot pour qualifier ce que Link ressentait en ce moment? – flotter dans l’air… ou peu importe ce que c’était. Il y avait une sorte d’inconfort, du moins, chez le policier. Après tout, il se retrouvait face à celle qui l’avait vu presque dévêtu. Elle aurait presque pu faire parti du trop trois des femmes l’ayant vu dans son plus simple appareil, les deux autres étant sa mère et sa première, ou plutôt sa seule et unique, copine. Se souvenait-elle simplement de leur première rencontre? Pendant une fraction de seconde, Link eut l’impression qu’il aurait pu se sauver, partir et faire comme si rien ne s’était passé. Agir normalement, mais lorsque la jeune femme s’interrompit, il comprit qu’elle se souvenait. Enfin, comment oublier une rencontre comme la leur. Tout d’abord, elle l’avait vu sous sa forme animale, chose qui était sans doute difficile à oublier pour le commun des mortels, et même pour les jeunes sorciers, puis, elle l’avait vu alors qu’il n’avait qu’un short sur le dos. Après tout, dès lors qu’il prenait sa forme de loup, il retirait son t-shirt parce que c’était étrangement le morceau le moins résistant de sa garde-robe. Depuis sa première transformation, il avait bien du en déchirer une dizaine. Il avait appris et maintenant, les soirs de pleine lune, avant qu’elle n’ait atteint son plus haut sommet dans le ciel, il prenait soin de toujours retirer son chandail. Avant de s’exécuter, il prenait évidemment bien soin de s’assurer qu’il n’y avait personne aux alentours. Évidemment, la seule nuit ou il n’avait pas été aussi vigilent qu’à l’habitude, il s’était fait repérer.

Il se souvenait encore du vent de panique qui s’était emparé de lui. Jamais il n’avait face à un humain lorsqu’il était sous sa forme de loup et il n’avait aucune idée de la réaction qu’il aurait. C’était surtout de ça qu’il avait peur. il n’avait jamais blessé personne encore alors qu’il était transformé et souhaitai garder un dossier vierge. il ne voulait pas qu’elle soit sa première victime. Il avait réussi, à son plus grand bonheur, à rester étrangement calme, sans doute trop calme, lorsqu’il s’était retrouvé face à la brunette. Et elle, de son côté n’avait pas bougé. Elle était restée là à l’observer. Enfin, à un moment, il avait fui. Après tout, il savait qu’il retrouverait son apparence humaine en quelques heures et il ne voulait pas qu’elle soit là lorsque ça arriverait. Encore une fois, cette fille venait contrecarrer ses plans. Elle était là, elle l’avait vu à moitié vêtu… Ce dont elle sembla se faire un plaisir de lui rappeler. C’est un sourire forcé qu’il lui offrit en retour. Que lui voulait-elle? Ne pouvait-elle pas simplement s’excuser et partir comme tout être normal le ferait? À son commentaire, il ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel. Il n’avait même pas pris le temps de vérifier l’état de la lune cette nuit avant de quitter son logis. Heureusement, ce n’était pas encore la pleine lune, ce qui signifiait qu’il ne se transformerait pas ce soir. Il était devenu assez habile pour ne concentrer ses transformations qu’aux soirs de pleine lune. C’était déjà suffisant, même trop à son avis, lui qui détestait toute condition magique qui régulait désormais sa vie. S’il était agacé par toute cette histoire, de son côté, la demoiselle semblait plutôt amusée… quoi qu’elle avait sans doute profité du moment ou il était redevenu humain pour se rincer l’œil. Après tout, c’est prétention, mais on pouvait bien l’admettre, Link était un homme assez musclé et bien bâti. Il le fallait bien, puisque son entrainement pour intégrer le corps de police de Londres lui avait demandé un entrainement exigeant, qu’il s’était assuré de poursuivre même après avoir été accepté dans le corps policier. De toute façon, une bonne forme physique était requise pour opérer sur le terrain. Moins il avait de gras sur le corps, plus il était facile pour lui de poursuivre des malfrats et de les attraper. C’était simplement une question de logique. Du coup, il passait au moins trente minutes, si ce n’était pas une heure, au gym à tous les jours et les résultats pouvaient se voir. Oui, disons que c’est assez rare que j’aie si peu de vêtements sur le dos. La dernière fois était une exception. Rétorqua-t-il avec un léger rire presque pas forcé tandis que, de sa main droite, il massait sa nuque, signe qu'il se trouvait dans une position qui le rendait inconfortable. Non, il n’avait pas le cœur à rire ce soir. Trop de choses occupaient ses pensées, rien de bien joyeux, pour qu’il ait l’envie de blaguer. Et puis, la conversation qu'il devrait avoir, maintenant qu'elle était lancée, n'était pas non plus des plus joyeuse, Link pouvait le prévoir.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

Re: skyeward ☓ i'll have you know i'm scared to death

Revenir en haut Aller en bas
 

skyeward ☓ i'll have you know i'm scared to death

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chauffer dans la noirceur
» accident mortel 2 REP
» commande forgeworld
» Nora Roberts
» Ma figurine "Nendoroid Death Note Misa Amane"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES :: La ville moldue :: Hyde Park
-