Poster un nouveau sujet   
Another normal night • Luxius
Répondre au sujet
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t326-terry-o-bom-bom-bom-bomi
EMBAUMEUR
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans

PROFESSION : Employé au cinéma + mangemort

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 20/05/2015

HIBOUX : 50






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang pur

Another normal night • Luxius

Mar 16 Juin - 11:00
Je pousse un long soupir en sortant du cinéma. C’est enfin fini pour la soirée, mon dieu, il était temps. Je n’en peux plus du patron, sérieusement, il a un grain et un truc étrange, ça devient lourd de l’avoir constamment sur mon dos. Mains dans les poches j’avance rapidement, mais en gardant une vitesse « normale » pour les moldus présents autour. Autant se faire discret à vrai dire. Après avoir bifurqué dans plusieurs rues et ruelles, je me retrouve en bordure de forêt et pars dedans pour ma chasse nocturne. Ne faire qu’un repas par jour, au début, c’est difficile, mais maintenant, je prends un peu de sang dans une gourde quand j’en ai l’occasion afin de boire encore le reste de la nuit et de mieux tenir. C’est un peu vorace, mais pour un vampire, au fond, c’est peu. Rin m’avait compté des massacres et des dizaines de gens tués par nuit et juste avec un vampire, des villages entiers décimés par des petits groupes. Je n’ai eu ce genre d’appétit qu’aux prémices de ma transformation, après, ça s’est calmé, heureusement. Finalement, une fois rassasié et la gourde remplie, j’avance pour admirer la beauté de Londres. La nuit est mon jour. Je ne peux réellement vivre qu’à ce moment-là et jusqu’au petit matin, c’est agréable de pouvoir se balader, rencontrer des gens parfois, parce que la jeunesse londonienne est dévergondée et qu’elle aime sortir. Alors parfois, ça me sort de ma solitude, surtout lorsque je vais dans un bar, même si je ne bois rien, je fais semblant, mais ce n’est rien.

Soupirant, j’observe la lune noire, je devrais bientôt effectuer une mission pour les mangemorts je pense. En ce moment, ils ne me sollicitent pas énormément, mais ça ne saurait tarder à vrai dire. Baillant faussement pour paraître normal, j’arrive devant le tower bridge et un sourire étire ma gueule de vampire, heureusement que personne ne peut voir les canines dans la nuit noire. J’avance et grimpe les marches rapidement pour finir tout en haut d’une des tours et avancer sur le pont. J’aime être ici, et à l’heure qu’il est, c’est souvent désert à mon plus grand plaisir. Assis sur la rambarde, j’observe la ville et la tamise avant d’entendre des couinements et de voir une petite boule de poils complètement terrorisée qui se débat dans l’eau. Je me lève et saute pour atterrir au pied d’une des tours et récupérer la petite créature avant d’escalader la façade du bâtiment ancien pour retourner sur le pont supérieur. « Eh bah doudou, t’allais te n… » J’arrête mon regard sur la silhouette face à moi. Et dire que je me pensais seul… Et maintenant, je dis quoi ? Je serre le chaton contre moi pour le réchauffer, rangeant discrètement ma baguette pour enrouler le petit être dans ma veste.


who's the monster ? who's the wizzard ? who knows ?©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t87-lux-the-robot-unicorn http://cut-the-rope.forumactif.org/t29-lux-et-toi-t-aimes-les-li
JOKER
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans

PROFESSION : doctorante & pianiste

INFLUENCE : 26

ARRIVEE : 01/02/2015

HIBOUX : 1904






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : moldu

Re: Another normal night • Luxius

Mar 16 Juin - 11:58
"C'est moi ou ce film était totalement à chier ? Je veux dire, allez, t'as déjà vu un type capable de tenir vingt minutes au lit, toi ?" J'avais bien envie de répondre que je m'en foutais, hein, mais ce n'était pas ma discussion. Les deux filles derrière moi jacassaient comme des oies en chaleur (si tant est que cela existe, je ne m'y connais pas des masses en matière d'amour volatile), tant et si bien que je ne pus m'empêcher de lever les yeux au ciel. Je sortais à peine du cinéma, où je m'étais rendue seule. C'était l'une de mes attractions préférées en ce moment. Assise dans le noir, à me gaver de pop corn sans personne pour me dire que ce n'est pas bon pour ma ligne... J'avais un petit faible pour les films romantiques. Peut-être parce que cela égayait ma vie de célibataire qui était bien loin de l'idéal que je m'étais fixée étant adolescente. A bien y réfléchir, j'aurai pu avoir la vie de couple rêvée si je n'avais pas choisi de quitter l'Irlande. Mais c'est une autre histoire que celle qui nous intéresse aujourd'hui. Ayant rapidement semé les deux filles -qui en plus avaient passé la totalité de la séance à glousser dès que l'acteur principal retirait l'un de ses vêtements-, je m'engageai dans les petites rues de Londres. La nuit était tiède et plutôt agréable, mais je supportais tout de même ma petite veste en jean. Je n'avais pas vraiment d'endroit où aller, aussi suivis-je simplement l'inspiration nocturne. Je humai le parfum doux et captivant de la nuit, portée par les sons étouffés des insectes et des petits animaux nocturnes. Finalement, après une petite promenade dans le vieux quartier, je me retrouvai au bord de la Tamise.

Je n'étais pour ainsi dire pas l'une des plus ferventes amatrices du fleuve anglais. Je le trouvais sale, puant et dénué du charme que l'on aurait pu lui prêter en étant un parfait touriste. Depuis cinq années que je vivais à Londres, un certain nombre de mythes et de clichés s'étaient effondrés au sujet de la capitale ; à mes yeux, rien ne serait jamais plus beau qu'une plaine irlandaise verdoyante, de toute façon. Les yeux rivés sur le fleuve, mon regard finit par glisser sur l'immense pont qui enjambait la Tamise. Je réalisai alors que je n'avais jamais pris la peine de monter en haut des tours ; non pas par manque d'intérêt, mais plutôt par manque de temps. Par chance, la nuit était agréable et je n'avais rien d'urgent à faire chez moi (écrire ma thèse, c'était depuis longtemps passé au second plan de mes objectifs du moment). J'entrepris alors l'ascension de Tower Bridge, grimpant lentement les nombreuses volées de marche. J'arrivai au niveau du pont un peu essoufflée, mais le peu de souffle qui me restait fut bien vite coupé par la vue qui s'offrait à moi. Londres, la nuit, brillait de mille feux. Je m'avançais vers la rambarde -quelqu'un a vraiment envie de se jeter dans le vide ou quoi ?- et observais le paysage qui s'étendait sous mes yeux. Alors que j'étais plongée dans une mélancolie contemplative, un mouvement attira mon attention. Quelqu'un venait d'escalader prestement la rambarde. Quelqu'un qui venait non pas du pont, mais de l'extérieur du pont.

Sourcils froncés, je reculai un peu afin de ne pas me trouver trop proche du vide. La silhouette se détendit devant moi et se releva. Je plissai les yeux pour y voir un peu plus clair au moment où l'ombre se mit à parler. Un homme, au timbre de sa voix. Il tenait quelque chose entre les mains mais je ne parvenais pas à savoir quoi. Il fut coupé dans son élan par ma vue, comme pris en faute. Visiblement, il n'avait pas l'air méchant. Mais j'étais méfiante quand même. Mieux vaut l'être dans un monde peuplé de saloperie de sorciers qui aiment vous détrousser n'importe quand. "Que faites-vous ? Qu'est-ce que vous tenez comme ça dans votre veste ? Êtes-vous armé ?" J'avais parlé distinctement, sans la moindre trace de peur. En fait, je ne me sentais pas menacée. Ce type n'avait tout de même pas l'air très normal ; il venait d'escalader le pont, quoi. A moins d'être un as de l'escalade -ça se peut, je restais optimiste-, il devait avoir usé de magie pour cela... A la simple pensée d'avoir un sorcier en face de moi, mon cœur se soulevait et la haine faisait trembler mes poings serrés. Mais pas de violence, pas de violence. Voyons d'abord s'il avait l'intention de s'en prendre à moi, n'est-ce pas ?



Si ça fait si mal de se séparer, c'est parce que nos âmes sont liées. Peut-être qu'elles l'ont toujours été et le seront toujours. Peut-être que nous avons vécu mille vies avant celle-ci et que dans chacune d'elles nous nous sommes trouvés. Et peut-être que chaque fois nous avons été séparés pour les mêmes raisons. Ça veut dire que cet adieu est à la fois un adieu pour les dix mille ans passés et un prélude à ce qui va venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t326-terry-o-bom-bom-bom-bomi
EMBAUMEUR
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans

PROFESSION : Employé au cinéma + mangemort

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 20/05/2015

HIBOUX : 50






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang pur

Re: Another normal night • Luxius

Mer 24 Juin - 0:28
« Que faites-vous ? Qu'est-ce que vous tenez comme ça dans votre veste ? Êtes-vous armé ? » « Mweo (quoi) ? » Je penche la tête sur le côté pour la regarder tout en papillonnant des yeux. Elle est mignonne, mais terriblement froide et méfiante, par contre, l’odeur de son sang, elle sent bon. Je lèche discrètement mes babines avant de secouer faiblement la tête. Non Ahreum, elle n’est pas un repas. C’est fini de s’attaquer aux humains, tu le sais bien non ? Malgré tout, son hostilité me laisse perplexe. Elle m’a vu grimper le long de la tour ne ? Aish, que faire, que dire. Je dois passer pour un réel monstre ou un truc bizarroïde, et encore, l’idée d’évoquer potentiellement le fait que je sois aussi sorcier ne va pas arranger la situation, parce que même si nous sommes souvent (pas tout le temps) prodigieux, aucun sorcier ne peut escalader un mur de cette façon sans sort pour l’aider et encore, aucun sort ne permet d’être bon en escalade. J’observe alors ma veste, caressant la boule de poils qui se met à ronronner avant de lui découvrir la tête pour le montrer à la jeune femme. « Il était en train de se noyer. » Je souris sans montrer mes dents, l’odeur de son sang fait ressortir mes canines que je le veuille ou non. Elle est délicieuse. Il recule un peu pour se mettre contre la barrière avant de remonter un peu le chaton vers sa figure et lui déposer un baiser sur son petit museau rose. Un soupir plus loin et j’observe à nouveau la demoiselle. « Les gens sont cruels de nos jours, j’me demande si on l’a pas jeté à l’eau. » Peut-être qu’il y en avait d’autre et qu’il a été le seul à en échapper, ou alors, ce n’était qu’un accident. Comment savoir hein ? Je lui gratte la tête doucement avant de la regarder encore. « Je ne suis pas armé. » Ma baguette restera bien loin pour l’occasion, sauf s’il faut lui lancer un oubliette au passage. Je n’ai pas envie d’être encore pris pour cible, surtout par les moldus. Les sorciers connaissent l’existence des vampires et bien que ça les dégoûtent ou les fascinent, ils restent coopérants, mais les moldus. Je l’imagine déjà essayer de me jeter de l’ail ou de tenter de me faire brûler au soleil. Sait-on jamais. Ils en ont écrit de ces idioties sur notre race mine de rien. Je grimpe sur la barrière avant de regarder à nouveau la demoiselle, essayant de montrer que je ne suis pas une menace même si je pourrai la tuer en moins de temps qu’il n’en faut pour dire quidditch. Je suis un paradoxe à moi tout seul. Un autre soupir et je souris un peu en regardant la boule grise qui se blottit contre moi, bien au chaud dans la couette avant de sourire. « Je crois que je vais le garder à la maison, il sera bien. » Enfin j’espère. J’ai toujours eu peur d’avoir un animal de compagnie à vrai dire. « Je m’appelle Terius et toi ? »


who's the monster ? who's the wizzard ? who knows ?©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t87-lux-the-robot-unicorn http://cut-the-rope.forumactif.org/t29-lux-et-toi-t-aimes-les-li
JOKER
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans

PROFESSION : doctorante & pianiste

INFLUENCE : 26

ARRIVEE : 01/02/2015

HIBOUX : 1904






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : moldu

Re: Another normal night • Luxius

Ven 3 Juil - 10:17
Sceptique, je fixais toujours l'homme-araignée. Il pouvait bien être un remake de Spiderman après tout. Plus rien ne m'étonnait depuis que l'existence des sorciers avait été révélée. J'attendais qu'il s'explique, préférant ne pas le quitter du regard au cas où il s'évaporerait dans la nature aussi subitement qu'il était apparu. Finalement, il finit par lâcher un mot inconnu à mon vocabulaire. On aurait dit un miaulement apeuré. Ou peut-être était-ce simplement mon imagination qui me jouait des tours, après tout, Catman n'existe pas. Ou alors, ça aussi on nous l'a toujours caché... Je secouai la tête pour m'éclaircir les idées. Penser à des choses pareilles n'avait aucun intérêt et je me devais de rester concentrer face à cet inconnu. Jamais encore je n'avais été agressée ou importunée à Londres, aussi espérais-je que cela allait continuer. Mais il fallait avouer que je n'en menais pas large ; il faisait nuit et j'étais visiblement seule face à un homme que la pénombre me dissimulait en grande partie. Je m'apprêtais à parler de nouveau lorsque l'inconnu ouvrit sa veste. Je fis aussitôt un bond en arrière. Nerveuse, moi ? Pas du tout, juste bourrée de réflexes de survie. Le cœur battant, je plissai les yeux afin de distinguer ce dont il parlait. J'étais pour cela bien obligée de m'avancer à nouveau et lorsque je vis le chaton, ma peur s'évanouit. « Oh. Un chat. » Je me mis à rire un peu bêtement, gênée de mon attitude aussi défensive pour rien.

« Merci pour lui de l'avoir aidé. Je pense en effet qu'il n'aurait pas pu survivre sans ton intervention... » A l'idée que quelqu'un ait pu jeter ce petit animal dans les flots, ma gorge se serra. Bon, je n'étais pas non plus une fervente passionnée des boules de poils ou de leur bonheur. Mais tout de même, j'avais des principes. Et puis un chaton, c'est vraiment trop mignon. L'homme finit par me dire qu'il n'était pas armé, aussi me laisse-je aller à la détente. Je m'appuyai contre la rambarde aux côté du jeune homme qui câlinait à présent le chaton mouillé. C'était mignon. Je souris malgré moi, tout en réalisant que ce monde n'était finalement pas peuplé que de monstres. Même si, à bien y réfléchir, il avait réalisé une prouesse physique en grimpant jusqu'ici à mains nues... « Je ne suis pas armée non plus, même si je pense que passée une certaine heure je le devrai. On ne sait jamais sur qui on peut tomber, hein ? Il n'y aura pas toujours des sauveteurs de chats pour me guetter dans l'ombre. » J'avais dit cela d'un ton léger et presque enjoué pour masquer mon trouble. Il allait quand même falloir que je m'excuse de mon attitude exagérément protectrice, sans quoi j'allai passer pour une nana paranoïaque.

« Je crois que je vais le garder à la maison, il sera bien. » « Ah ouais ? Tu me diras, il ne pourra qu'être mieux avec toi que dans l'eau. Tu vas l'appeler comment ? » Je regardais l'animal, intriguée. Il était tout gris, à moins que ce ne fut la conséquence de sa baignade improvisée. Alors que je tendais la main pour caresser l'animal, le jeune homme m'annonça son nom. Je relevais le nez vers lui et lui adressai un regard franc et presque bienveillant. « Enchantée, Terius. Moi c'est Lux. Et je suis vraiment désolée d'avoir réagi comme ça, enfin... Je ne sais pas. Je t'ai vu grimper ici en toute facilité alors j'ai pensé que tu étais sûrement un fou, un voleur ou pire, un sorcier. Mais je suis rassurée. Les sorciers n'auraient pas aidé un petit animal, obnubilés qu'ils sont par leur débauche. » Pardon, vous avez dit naïve ? Si peu.



Si ça fait si mal de se séparer, c'est parce que nos âmes sont liées. Peut-être qu'elles l'ont toujours été et le seront toujours. Peut-être que nous avons vécu mille vies avant celle-ci et que dans chacune d'elles nous nous sommes trouvés. Et peut-être que chaque fois nous avons été séparés pour les mêmes raisons. Ça veut dire que cet adieu est à la fois un adieu pour les dix mille ans passés et un prélude à ce qui va venir.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

Re: Another normal night • Luxius

Revenir en haut Aller en bas
 

Another normal night • Luxius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES :: La ville moldue :: La Tamise :: Tower Bridge
-