Poster un nouveau sujet   
Nine lives,cat's eyes (Salem Rosier)
Répondre au sujet
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t457-one-for-the-money-two-for-the-show-salem-rosier http://cut-the-rope.forumactif.org/t435-nine-livescat-s-eyes-sal
HEDONISTE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 44 ans

PROFESSION : Exorciste

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 19/06/2015

HIBOUX : 46






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang pur

Nine lives,cat's eyes (Salem Rosier)

Ven 19 Juin - 15:58
Zacharia Salem Rosier
i'm a dragon, you're a whore

   
Wizard & hédoniste
Jon Hamm
   
personnage inventé   personnage prédéfini scénario (nom du joueur)
   

   
Nom - Rosier, comme les vrais, les authentiques, les beaux.
Prénom(s) - Zacharia, c'est son vrai nom. L'officiel, celui que m'man lui a dédié quand il était encore vermisseau glabre. Salem en deuxième, parce que c'était jolie et pas spécialement pour la symbolique de persécution des sorcières. Le problème, c'est que dès qu'il se présente comme étant Salem, c'est ce qu'on lui dit. Au final, il ne se présente plus que comme Salem.
Âge - 44 ans
Date & lieu de naissance - 10.04.71, Londres, Angleterre
Condition - sorcier de sang pur. Alors, qu'est-ce qui se passe maintenant ?
Particularité Animagus chat, notez l'impertinence de l'existence.
Classe sociale - Faux Bourgeois plutôt modeste. A vrai dire, il avait hérité de beaucoup de sa famille, mais il a tout claqué dans le luxe. Monsieur vit au dessus de ses moyens, mais il a des créanciers aux fesses et pense encore qu'il pourra tout rembourser un jour. Haha, le niais !
Sexualité - Hétérosexuel
Statut - Mari fuyard et valait mieux pour lui. Il a dépouillé son beau-père pour son train de vie luxueux en jouant les beaux. Au final, il du se barrer, sans demander le divorce.
Emploi ou études - Exorciste. Escroc surtout.
Dirty little secrets
Maniaco-excessif - Il est maniaque et pas qu'un peu. Il ne supporte pas le bordel. La saleté, oui, mais le foutoir, jamais. Il pourrait ranger chez vous pour s'éviter une crise. Il aime quand c'est rangé, classé, trié, empilé. C'est presque crisant de le cotoyer quand vous êtes bordélique. Sauf dans son bureau. Là, c'est n'importe quoi.
L'homme qui rattrapait tout - D'aussi loin qu'il se souvienne, il rattrape toujours tout. Des tomates au supermarché à la demoiselle qui tombe dans l'escalier. Tout. Essayez, jetez lui un couteau vous verrez !
Gigolo - Fut un temps, il a été gigolo dans un club pour sorcière d'un certain âge quand il a du rembourser ses dettes. Etrangement, il ne voit pas ça comme un mauvais souvenir et si c'était à recommencer… il le referait !
Latinus Arnicus - Il parle latin, mais genre, sérieusement. A force de jouer les escrocs, il a bien du apprendre.
Le mystère de la piscine à balle - Il a manqué de se noyer dans une piscine à balle quand il était petit. Enfin noyé. Il s'est évanouis quoi, mais il persiste à dire que c'était la noyade.
Pas chat - A la phobie d'être transformé en chat comme son oncle Augustin. Mais c'est une légende de famille.
Mais Pasha - parce qu'il mène un train de vie nettement au dessus de ses moyens.
Prénom(s) - Il n'aime pas Zacharia, trouve Salem ralentivement tartignole, mais au final, on l'appelle tout le temps Salem et il se présente comme ça. En plus ça fait chat.
Chat perché - Et malgré tout... C'est un animagus. Et la vie a décidé qu'il serait en chat. Il a beau essayé de changer, de se forcer à s'en donner mal au crâne, c'est un foutu chat.
Langue de chat - il achète constamment des langues de chats, celle qu'on les grands-mères. Dans un seul et unique but : les refiler aux gens qu'il n'aime pas, quand ils viennent boire le café.
La frime et la fripe - Il est assez prétentieux, sûr de lui et dans l'appart. C'est une diva, une espèce de grande gueule, mais finalement, il a un côté naif et tendre. Il essaye d'être mieux que ce qu'il est réellement, il a tendance à mentir sur lui et à se mentir à lui même.
Magie noir, comme les phacochères - Il a touché à la magie noir, mais pas pour les bonnes raisons. Il a utilisé des sortilèges interdits pour pouvoir exercer son métier d'exorciste (escroc, on dit, escroc.) et pour se tirer de situation hasardeuse comme les créanciers, les beaux-pères, le club de sorcière d'un certain âge… Non, oubliez ça.
Accent - Il a parfois du mal à comprendre l'accent anglais.
Un mangemort vaut mieux que deux tu l'auras - S'il n'a jamais été un mangemort. Que sa partie de la famille n'en a jamais eu l'envie et qu'ils ont migré pour ne pas avoir d'ennui, il faut croire que le sang le rattrape. Il fait son petit business, ses magouilles, mais partager le pognon, ça jamais !

   

   
London & me, the story
Londres, Londres vous dites ? Ha, oui, j'y suis né. Enfin, je n'en ai pas eu un souvenir très frais jusqu'à récemment, mais ça, on en reparlera plus tard. Ca fait huit ans que je suis rentré à Londres. Ayant grandi et passé la plus grande partie de ma vie à New York, Londres a l'air pittoresque et plus déglingue que la luxueuse et grande – oui, je l'aime – New York. Probablement dû au fait que je n'en vois pas plus les bons côtés ou que personne ne me l'a encore montré. J'y ai mes habitudes comme mes angoisses. Loin de moi l'idée de vouloir vivre dans l'illégalité, mais je préférerais qu'on n'entende pas trop de moi. On connaît vaguement de nom Zacharia Rosier, si tant est qu'on se rappelle convenablement du nom des Rosier, mais Salem, beaucoup moins. Salem, c'est le gars qui lave les sorts ratés pour les moldus, celui qui a des dettes dans tel ou tel bar et qui a été un temps gigolo dans le club un peu tordu. Londres, je connais son joli côté le jour, lorsqu'il est de mise d'être plutôt bien vu. La nuit, je connais un autre Londres, un londres qui me réclame de l'argent, un Londres qui me dit « Eh toi, t'es pas le sac à puce qui essaye de se carapater quand on l'appelle Zacharia ? »
Je n'aime pas particulièrement Londres, mais c'est le seul point de retour que je connais. A force, j'ai fini par la connaître. Un peu comme le drôle de type qui connaît tout les bons tuyaux, sauf que je ne suis pas un receleur. Je crois. En plus, Londres, c'est plein de boulot.

   
The deatheaters, the wizzggles... What ?
Là, tu me compliques la tâche, gamin. La révélation s'est faites en deux temps, ni plus ni moins. Un. Deux. Tu me suis ? Super.
Un. La crise existentielle. Moi, aux yeux des moldus, j'étais exorciste. J'étais le sauveur de légende qui dérouille les démons, nettoie les maisons et fait de leur vie un havre de paix. Alors qu'au fond, c'est juste un sorcier qui avait foiré un sort, une goule ou une autre petite connerie qui s'était égaré sur le terrain de moldu, rien de dramatique, mais c'était mon boulot et moi, je l'aimais mon boulot. Comme si j'étais au département des catastrophes magiques, mais sans y travailler. En version travail au noir. C'était pas de l'arnaque, ok ! Je rendais service. Pourquoi venir foutre en l'air ma vie, hein ? Et tout ce que j'ai accompli ? Tu trouves que je suis égoïste, c'est ça ? Et alors !
Du jour au lendemain, tu leur balances leur croyance en l'air, tu leur racontes que ton bouquin pour adolescents, c'est du vrai et les honnêtes gens comme moi n'ont plus qu'à aller se recycler dans la vente par correspondance de philtre d'amour ! Je fais joli sur du porte à porte, mais ça s'arrête là, je suis mauvais en vente. Je mens bien, mais je sais pas vendre.

Honnêtement, je l'ai mal pris. Sur le moment, j'ai juste pensé à ce qui allait m'arriver, si le ministère de la magie allait me tomber dessus ou non, si on allait passé pour des guignoles avec nos histoires de sortilèges de recurvite et notre quidditch.

En plus de ça, on était en pleine crise contre les mangemorts. Tu te rends compte de l'image que donne en racontant aux mamies « Bonjour, Salem Rosier, sorcier et exorciste. » Je passerais pour un idiot avec une baguette et potentiellement dealer de bonbon.
Les mangemorts, donc. Parlons-en des mangemorts, ouais ! Escroc de mes chaudrons… Mauvaise foi, c'est à moi que tu dis ça ? Si j'ai migré aux Etats-Unis avec une partie des Rosier, c'était pour éviter d'avoir des dettes sur le dos. Et ne parle pas de mes dettes actuelles, c'est autre chose !

Tu sais, les Wizzgles – quel drôle de nom, je m'étrangle quand je le dis – j'ai rien contre eux. Je les plains. Tu sais, je dis peut-être ça pour une histoire de sang, je ne sais quoi, mais pour quelqu'un qui a dit dissimulé ses pouvoirs, subitement, j'imagine que c'est tout aussi dur d'en avoir collé au basque.

En fait, quand j'ai bien réfléchi, après avoir passé la phase critique qui me disait que j'allais passer pour un guignol parce qu'une majeur partie des gens ont compris que les sorts, c'était pas des démons envoyés par Satan, je me suis dis que c'était pas plus mal, d'être dévoilé au monde entier.
Les moldus, je les connais plutôt bien. J'ai quitté, tout petit, un monde de magie familière où c'était bien vu d'être sorcier. J'ai vécu parmi eux, comme un héros parce que j'étais un « sorcier » bien que le mot n'était pas encore dit. On peut vivre normalement, maintenant… Sauf quand on se fait insulter dans la rue.

Ca, c'est le problème des livres de JKR. De héros – ou sataniste, selon les puritains – on est devenu des rigolos ou des gars dangereux. On est venu envahir « leur » monde. Tu sais, moi, j'ai rien demandé. On m'a un peu jeté à droite, à gauche, en me demandant de m'adapter. Je fais que ça. J'ai pas envie de les détester, les moldus. Je vais pas me transformer en chat pour le restant de mes jours pour le échapper, nan !?

   

   

« Zacharia est un garçon tellement intelligent, regardez comme il arrive à voler la tarte que je viens de faire ! Haha, Zach, reviens ici… Zach ! »
- Maman Rosier, Londres, 1975

Non pas que Zacharia Rosier eut été un enfant stupide, mais il en relevait bien plus de la filouterie que du génie. Ou alors c'est un génie diabolique qui s'ignore. Le rejeton – un des rejetons - de la grande famille Rosier a toujours été un enfant doté d'une grande capacité d'adaptation, un peu comme les animaux en milieu hostile, oui oui. Il a su tirer les avantages de ce que la vie lui avait donné, ses dix doigts pour récupérer les bonbons égarés, sa langue pour mentir et accuser le chien d'avoir cassé la baguette de papa et ses beaux yeux pour amadouer la nourrice et outre-passer l'heure du bain. En somme, Zacharia avait l'intelligence de faire jouer la vie en sa faveur.
On ne peut, en définitive, pas parler d'enfant sage. Ni d'enfant honnête. Loin d'être un mauvais garçon, il a vite compris la règle de base : soit à la fois joueur et maître du jeu.

« Chéri, viens vite voir ! Zach-chat a réussi à faire s'envoler Tonton Augustin, c'est merveilleux ! Zacharia, lâche le ! »
- Maman Rosier, Londres, 78

Tonton Augustin, c'était le chat. Augustin Rosier, le grand-oncle maternel avait disparu il y a de ça dix ans après s'être marié avec une bougresse de sang mêlé, mais comme ça faisait moche sur le tableau des Rosier, on a prétendu qu'on l'avait transformé en chat pour le punir. Connerie, tout le monde sait qu'Augustin Rosier s'était fait le pactole en vendant des chaudières magiques. En tout cas, le chat des Rosier n'était ni Augustin Rosier, ni un homme enfermé dans le corps d'un chat. C'était un bête chat.
Zach avait toujours eu peur des chats, depuis l'histoire de l'oncle Augustin et par extension, il avait peur de ce chat. Nourrissant depuis la terreur d'être transformé en boule de poils égoïstes passant son temps à se lécher, il prit la décision d'essayer de le défenestrer. C'est en voulant passer le chat par la fenêtre, par force de conviction et terreur nocturne que le petit Zacharia Rosier fit connaissance avec ses premiers pouvoirs.
Et si, par pitié, sa mère arrêtait de le comparer à un chaton…

« Nous sommes peut-être des Rosier, mais ça ne veut pas dire suivre sa vie à tout prit, je refuse de faire de Zach un malfrat… Zach, retourne te coucher ! »
- Papa Rosier, Londres, 80

Londres, c'était une ville comme une autre. Zach y avait ses amis, sa famille, ses habitudes et ses repères. A neuf ans, on ne se rend pas vraiment compte de ce qui se passe autour. On ne pense pas au mal qui plane puisqu'on a des parents pour nous protéger. Il savait juste qu'il faisait partie d'une illustre famille, que la valeur du sang avait son importance et que l'Oncle Augustin avait fait le con. Il ne comprenait pas pourquoi il fallait tout quitter, Londres, sa famille, la jolie voisine, tout. « On doit partir d'ici Zacharia. » Il n'entendait pas vraiment les bruits de couloir, il ne pensait pas que si les frères Rosier se déchiraient, c'était à cause d'histoire crapuleuse de carte et de noises extorquées. Il ne savait pas que dans la cave du manoir Rosier s'entreposait des caisses de whiskey pur-feu d'une origine douteuse.

« Désormais, Zach, ne dis plus à personne que tu es un sorcier. Ne fais pas de magie en public, tu comprends ? »
- Maman Rosier, NYC, 80

Il avait hoché la tête, dans l'avion qui les éloignait de Londres. Il avait peur, tremblait, sans comprendre pourquoi on l'arrachait au reste de sa famille. Il avait demandé des explications, mais personne ne répondait. Il avait le sentiment qu'être un sorcier était la honte, un grand malheur pour lui. Qu'est-ce qu'ils avaient pu faire de si mal ? Est-ce qu'on allait le transformer en chat ?? Pourquoi est-ce qu'il ne devait plus être un sorcier ? Pourquoi on partait ? Maman, où on va !?
Au final, bien loin des Rosier, bien loin de Londres, où la famille en exil pensait pouvoir échapper à la branche dévastatrice de leur sang, Zach a grandi aux Etats-Unis, confronté à un accent qui ne lui était pas familier, à une culture différente. Contraint de vivre comme un moldu et au milieu des moldus. Mais Zach était de ceux qui s'adaptent vite, qui retombe sur leur patte et mieux que la fois précédente. Rapidement, Zach est devenu un petit New Yorkais comme s'il l'avait toujours été.

« Zacharia n'ira pas à Howgart, tu comprends ? Allons, ne pleure pas. »
- Papa Rosier, NYC, 82

Il fallait se le dire, une des meilleurs écoles de sorciers n'accueillerait pas Zach dans la mesure où ils avaient quitté les pays, persuadés d'avoir fait le bon choix. Ils avaient trahi les Rosier qui, pour la plupart, s'étaient alliés à Jedusor, et traversait l'Atlantique pour rester en dehors de toutes fraudes. Salir le sang pour de sombres affaires de trafic ? Ca, jamais ! Cette noblesse de coeur valut au petit Zacharia d'aller étudier la magie à Salem. Salem. Ouais. Il s'appelait Salem, allait étudié pendant sept ans dans une école qui s'appelait Salem la magie et en souperait du « Ah, Zacharia, toi qui t'appelle Salem, parle nous du Procès des sorcières. »
Au final, il fut un des étudiants les plus doués et calés en histoire de la magie. Celui qu'on interrogeait tout le temps à cause de son nom avait tout intérêt à se souvenir correctement des détails de l'histoire. Elève débrouillard, il réussissait ses testes pour la plupart par jeux de magouille. Doué en sortilèges et en métamorphoses, il s'en sortit avec plus ou moins d'habilité à des examens théoriques qu'il ne révisait que rarement et la pratique… En dents de scie. Il se démarquait des autres élèves par sa parole en or et ses yeux de chat… enfin de chat. Il avait quelque chose d'envoutant et charismatique à qui on ne pouvait rien refuser. Chose dont il s'est souvenu lorsqu'il est devenu gigolo, les dames savent apprécier les regards chaloupés. Il obtient néanmoins ses diplômes, sans applaudissement, ni oscar, mais les obtint malgré tout.

« Oui, il n'a pas l'air très catholique pour un exorciste… Mais il paraîtrait qu'il combat des démons ! »
- Client, NYC, 92.

Salem n'a jamais été fait pour suivre la route d'honneur des sorciers. Pas d'emplois au ministère, pas de vente de baguette, non. Il est devenu exorciste. Dans le genre, de démons, ceux qui font des psaumes en latin en dégageant le diable de vos chaumières. En fait, il était plutôt dans le genre, spectacle son et lumière et réparation de sort égaré, un poil illégal. Du travail au black, oui, mais ça marchait avec les moldus et ça occupait la nuit. Monsieur et Madame Rosier Sr. N'ont jamais vraiment soutenu cette ambition farfelue et loin de la branche noble des Rosier. Mais les gouts et les couleurs…
Au même moment, JKR publiait son livre. Aux Etats-Unis naît la tendance à adorer les sorciers pendant que les puritains font la guerre contre la sorcellerie et l'oeuvre du diable. Salem se glisse dans la brèche et devient le héros de ses dames et ses prudes. Pour lui, c'était une occasion en or, une simple façon de faire son business et de passer pour un héros. Il avait dû être arraché à sa vie paisible de sorcier pour s'en cacher d'autant plus. Vivre au milieu des moldus. Il n'était pas bien sûr d'être identique aux héros décrit par JKR. Il se rapprochait bien plus du anti-héros, comme le sont la plupart des sorciers.

« Les mariages des Rosier ? Oh, c'était princier ! On se serait cru à Monaco ! »
- Roseline de Bellecourt, NYC, 94.

Il avait rencontré, au détour de soirée arrosé et autres folies citadine une sublime sorcière dont il préfère actuellement taire le nom. Doué en belle parole – creuse – et formule de séduction plus ou moins douteuse, il s'est retrouvé à épouser la belle deux mois plus tard. Ni plus ni moins. Un mariage de princesse, payé par son beau-père qui voyait en lui l'héritier idéal de sa fabrique de baguette, si tant est qu'il abandonnait l'arnaque de l'exorcisme pour devenir vendeur. Comme si c'était possible !
Sa belle vie continua, à assurer d'un côté la prospérité de son entreprise par alliance, son boulot et sa vie de dandy. L'argent coulait à flots, un peu trop vite. Vinrent les emprunts, les échanges crapuleux sous la veste.

« Ce chat là, j'ai l'impression qu'il m'écoute… arrête de rire, regarde, je suis sûre qu'il m'écoute ! »
- Bride de conversation, Magasin d'antiquité, 98.

Salem n'était pas un garçon comme les autres. Et encore moins un homme qui fait dans la facilité. Les problèmes d'argent et de réputation frauduleuse le rattrapèrent et la solution qui lui parut la plus envisageable avait été de changer d'apparence lorsque les ennuis arrivaient. Affronter les problèmes ? Certainement pas. Il fallait disparaître, un temps. Les capes d'invisibilités, ça ne courrait pas les rues. La lâcheté payait plus que le risque. Il s'était entrainé durement, au point de tenter de devenir animagus. Depuis des années déjà et plus par défi que par nécessité, mais vint le moment fatidique où la transformation réussit.
Une horrible bête. Un démon, presque aussi terrible que les démons qu'il combattait. Il était un chat. Un affreux chat noir et élancé, haut sur pattes aux yeux de prédateur. La stupeur l'avait pris, figé devant son miroir, il avait tenté un hurlement de détresse, mais un pauvre « miaou » plaintif jaillit de ses cordes vocales félines. Un pauvre putain de chat. C'était à ça que sa vie était voué ? A devenir aussi pitoyable que le pauvre tonton augustin.
Toujours est-il qu'avec cette apparence, il échappa aux créanciers et aux patrons qui réclamaient l'argent qu'il avait jeté en bouteille de champagne, costume hors de prix et avance sur des chocogrenouilles d'une origine douteuse. Être animagus était un choix pratique plus que par vocation. Il s'était toujours débrouillé pour être bon en métamorphose, doué d'illusions par son métier et son caractère pourrit, il lui sembla plus facile d'appréhender la chose. Si a toujours la crainte d'être coincé pour toujours dans cette apparence féline, c'est son échappatoire le plus efficace. Comme on dit, tous les chats sont gris, Salem était un animal nocturne qui plutôt que de faire face, se fondait dans la masse des tuiles, avec les autres chats.

« Zacharia Rosier ? Non, ça fait longtemps qu'on ne l'a pas vu. »
- NYC, 2008

Les parents de Salem moururent en hiver 2008, un vilain hiver où le froid ne faisait pas cadeau. Certains disaient qu'ils avaient été assassinés, d'autres abandonnés par leur fils débauché. Il ne s'est pas rendu à l'enterrement, récupérant l'héritage sous cape pour assurer ses arrières. Les emprunts et la colère d'un beau-père qui menaçait son mariage, Salem choisit une nouvelle fois la solution de facilité : la fuite. L'exil, à vrai dire. Sous la forme d'un chat, Salem quitta la New York qui l'avait vu grandir. La Londres qui l'avait elle vu naître était son seul point de retour. Il ne connaissait plus aucun Rosier, ni plus personne à Londres. La seule chose qu'il avait, c'était de l'argent, un deuxième prénom et une apparence de chat. Il prit un bateau, sous la forme d'un matou mal léché, dans les bagages d'une petite fille. Il était Chat-Chat, le petit chat d'une enfant qui l'avait recueilli la veille. La petite ne reverrait plus jamais Chat-Chat.

« Bonjour, Salem Rosier. »
- Londres, 2009

Zacharia ? 'Connais pas. Rosier ? Non, non, vous faites erreur, pas de la même famille que… Bref, laissez tomber. La rengaine habituelle. Salem. Il était Salem, Salem Rosier et il se méfiait toujours quand on lui demandait s'il s'appelait Rosier comme la famille. Les Rosier, c'était des mangemorts, pour la plupart et ça se savait. Sa partie de la famille, on l'avait oublié. On avait oublié qu'une partie avait préféré l'exil, qu'il n'avait pas voulu couler dans la magouille… Sauf qu'il répétait le même schéma. Il avait vécu deux exils en quarante ans ; une fois pour ne pas y toucher, la seconde pour en échapper. Une malédiction de nom ? Une malédiction de chat, oui.

« Monsieur Zacharia Salem Rosier, qu'avez vous à dire pour votre défense, c'est ça que tu veux !? »
- Londres, 2013

Vous êtes des sorciers. Vous existez. Salem regardait les journaux télévisés, suivait les émeutes, captivés par l'étrange crainte des moldus ou, au contraire, leur soudaine joie. A mi-chemin entre le soulagement et la consternation, l'animagus jonglea entre les sentiments. Jusqu'à admettre qu'au fond, c'était une bonne chose, de vivre librement sa différence. Ils étaient des sorciers, pourquoi en avoir honte ? C'était leur condition. Alors certes, il allait passer pour un baltringue avec ses sorts, mais après tout, c'était la seule chose qu'il était capable de faire : mentir et faire le beau.
Le problème étant qu'il était dans une position d'inégalité de par son métier non déclaré au ministère, ses miaulements pas plus en ordre que ça et avec la nouvelle tendance du ministère à vouloir mettre tout le monde au pas, ça lui faisait moyennement frémir les moustaches.

   

   

   
salut, moi c'est Mog !
   
C'est moi le nigaud qui trouvait pas le bottin   J'ai bientôt 23 ans et dans la vie, je veux être scénariste. J'aime le thon et quand je vis pour un forum, je le vis à fond (genre, trop.) Que dire, je suis gentil, je crois, un peu, mais ça n'empêche pas que je suis quelqu'un de bizarre. La dernière fois que ma mère me l'a dit, j'y ai longuement réfléchit. bisous les poux.


nine lives, cat's eyes HERE ME MEoW;
See home move through smoke and mirrors, feel his presence in the crowd. Other girls they gather around him, if I had him I wouldn't let him out × by lizzou.


Dernière édition par Z. Salem Rosier le Mer 15 Juil - 12:47, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t87-lux-the-robot-unicorn http://cut-the-rope.forumactif.org/t29-lux-et-toi-t-aimes-les-li
JOKER
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans

PROFESSION : doctorante & pianiste

INFLUENCE : 26

ARRIVEE : 01/02/2015

HIBOUX : 1904






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : moldu

Re: Nine lives,cat's eyes (Salem Rosier)

Ven 19 Juin - 16:01
Bienvenue parmi nous le bizarre ! Un homme, enfin, le premier ! Tu vas avoir un sacré harem de femelles cheloues .
Le gif de ta fiche est trop adorable, j'adore huhu. Bon courage pour ta fiche en tout cas ! I love you



Si ça fait si mal de se séparer, c'est parce que nos âmes sont liées. Peut-être qu'elles l'ont toujours été et le seront toujours. Peut-être que nous avons vécu mille vies avant celle-ci et que dans chacune d'elles nous nous sommes trouvés. Et peut-être que chaque fois nous avons été séparés pour les mêmes raisons. Ça veut dire que cet adieu est à la fois un adieu pour les dix mille ans passés et un prélude à ce qui va venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t457-one-for-the-money-two-for-the-show-salem-rosier http://cut-the-rope.forumactif.org/t435-nine-livescat-s-eyes-sal
HEDONISTE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 44 ans

PROFESSION : Exorciste

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 19/06/2015

HIBOUX : 46






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang pur

Re: Nine lives,cat's eyes (Salem Rosier)

Ven 19 Juin - 17:27
Rawrr, c'est moi le mâle
Les lionceaux font toujours leur petit effet
En tout cas merci bichette, je m'attaque à la suite, yahoo o/


nine lives, cat's eyes HERE ME MEoW;
See home move through smoke and mirrors, feel his presence in the crowd. Other girls they gather around him, if I had him I wouldn't let him out × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t402-tallulah-be-happy-it-drives-people-crazy http://cut-the-rope.forumactif.org/t397-tallulah-cause-it-s-too-
EMBAUMEUR
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans

PROFESSION : Etudiante à l'université magique et barmaid à mis-temps aux Trois-Balais

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 03/06/2015

HIBOUX : 61






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang mêlé

Re: Nine lives,cat's eyes (Salem Rosier)

Ven 19 Juin - 18:09
Bienvenue . J'aime beaucoup l'avatar et j'ai hâte d'en savoir plus sur ton personnage !


If you could see yourselves... We had it all. We have fucked up bigger and better than any generation that came before us. We were so beautiful. We’re screw-ups. I'm a screw-up and I plan on staying a screw-up until my late twenties, or maybe even my early thirties. MISFITS
casser des œufs ça veut dire se déchirer la tronche avec un cocktail de dur
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t457-one-for-the-money-two-for-the-show-salem-rosier http://cut-the-rope.forumactif.org/t435-nine-livescat-s-eyes-sal
HEDONISTE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 44 ans

PROFESSION : Exorciste

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 19/06/2015

HIBOUX : 46






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang pur

Re: Nine lives,cat's eyes (Salem Rosier)

Sam 20 Juin - 0:30
Merci mon chou J'espère qu'il te conviendra

(oh gosh, vous avez mon smiley préféré de touuuuute la viiiiie Je vous aime. C'est fini.)


nine lives, cat's eyes HERE ME MEoW;
See home move through smoke and mirrors, feel his presence in the crowd. Other girls they gather around him, if I had him I wouldn't let him out × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t87-lux-the-robot-unicorn http://cut-the-rope.forumactif.org/t29-lux-et-toi-t-aimes-les-li
JOKER
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans

PROFESSION : doctorante & pianiste

INFLUENCE : 26

ARRIVEE : 01/02/2015

HIBOUX : 1904






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : moldu

Re: Nine lives,cat's eyes (Salem Rosier)

Sam 20 Juin - 12:09
Tant d'amour, c'est formidable



Si ça fait si mal de se séparer, c'est parce que nos âmes sont liées. Peut-être qu'elles l'ont toujours été et le seront toujours. Peut-être que nous avons vécu mille vies avant celle-ci et que dans chacune d'elles nous nous sommes trouvés. Et peut-être que chaque fois nous avons été séparés pour les mêmes raisons. Ça veut dire que cet adieu est à la fois un adieu pour les dix mille ans passés et un prélude à ce qui va venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARIONNETTE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 26 y.o

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 08/05/2015

HIBOUX : 39






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang pur

Re: Nine lives,cat's eyes (Salem Rosier)

Lun 22 Juin - 12:50
Ça c'est un perso qui envoie du lourd !
Bienvenue chez les fous What a Face et fighting pour ta fiche


DO TAKE A BREATH AND COUNT TO TEN
© okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t330-rhys-laisse-moi-zoom-zoom-zang
HEDONISTE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans

PROFESSION : étudiant à la london wizard university. Un petit boulot? Trop riche et trop flemmard pour ça.

INFLUENCE : 1

ARRIVEE : 20/05/2015

HIBOUX : 126






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang pur

Re: Nine lives,cat's eyes (Salem Rosier)

Lun 22 Juin - 13:37
A. Lux Ó Cearnaigh a écrit:
Bienvenue parmi nous le bizarre ! Un homme, enfin, le premier ! Tu vas avoir un sacré harem de femelles cheloues .
Le gif de ta fiche est trop adorable, j'adore huhu. Bon courage pour ta fiche en tout cas ! I love you

Bah et nous

T'as vu ça Salem, y a de la discrimination de la part des admins par ici, Lux essaye de nous mettre en concurrence et je suis ravie de savoir que tu es dingue des smileys, on l'est tous par ici. Y a de quoi faire

Bienvenue sur ce superbe forum, et courage pour ta fiche, qui envoie déjà du lourd


    wizards better have my money

    Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement parfois au point de changer votre façon d'être.Ils tissent sur vous une toile qui vous retient prisonnier de leur essence. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t457-one-for-the-money-two-for-the-show-salem-rosier http://cut-the-rope.forumactif.org/t435-nine-livescat-s-eyes-sal
HEDONISTE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 44 ans

PROFESSION : Exorciste

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 19/06/2015

HIBOUX : 46






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang pur

Re: Nine lives,cat's eyes (Salem Rosier)

Mar 23 Juin - 14:39
Solidarité masculine !
Mais vous êtes fous, je vais rougir Je me hâte de finir !


nine lives, cat's eyes HERE ME MEoW;
See home move through smoke and mirrors, feel his presence in the crowd. Other girls they gather around him, if I had him I wouldn't let him out × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARIONNETTE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-trois ans.

INFLUENCE : 2

ARRIVEE : 10/04/2015

HIBOUX : 273






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang mêlé

Re: Nine lives,cat's eyes (Salem Rosier)

Mer 24 Juin - 0:15
bienvenue I love you
j'adore le pseudo. ça envoie tellement du lourd en vrai !



STARING AT THE SUN.
il existe des horreurs dont on reste hanté. et des bonheurs qui nous marquent à jamais. ©.mad love & mlle a.
absente du 2 au 25 juillet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t103-tu-suces-pour-un-kinder-pour-rien-apollo-melies http://cut-the-rope.forumactif.org/t77-c-est-pour-ca-qu-il-y-a-p
FUNAMBULE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans

PROFESSION : Etudiant en dernière année et palefrenier.

INFLUENCE : 48

ARRIVEE : 11/04/2015

HIBOUX : 455






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : wizzgle né-moldu

Re: Nine lives,cat's eyes (Salem Rosier)

Ven 26 Juin - 13:14
Bienvenu ! (je viens de me rendre compte que j'ai fait toutes les fiches sauf la tienne... Shameonme)

Bonne chance pour la validation en tout cas !



~Here comes te sun~  
And I love anyway the shadow of your smile, with his so sweet peel ! He's a so nice guy… @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t228-a-la-recherche-d-un-titre-original-et-unique-rose#2721 http://cut-the-rope.forumactif.org/t224-qui-a-dit-que-tous-les-w
ANONYME
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 yo

PROFESSION : étudiante à l'université magique de Londres

INFLUENCE : 19

ARRIVEE : 30/04/2015

HIBOUX : 720






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang mêlé

Re: Nine lives,cat's eyes (Salem Rosier)

Sam 27 Juin - 18:40
ME VOLA Bienvenue parmi nous, mon chaton  Honnêtement, c'est un vrai petit plaisir que de lire ta fiche, elle est vraiment très bien écrite et teintée de touches d'humour qui donnent le sourire et l'envie que la lecture se poursuive encore et encore.    D'ailleurs, je crois que l'un de mes passages préférés est celui-ci :

Citation :
Qu'est-ce qu'ils avaient pu faire de si mal ? Est-ce qu'on allait le transformer en chat ?

Le sort se joue vraiment de lui, n'empêche, en ne lui permettant que de se transformer en chat une fois qu'il décide de devenir un animagus  Et les moments où tu parles de tonton Augustin m'ont chaque fois fait sourire, cette histoire est quand même un sacré moyen de pression sur les gosses Pas étonnant que Salem cherche tant à se changer en un autre animal, le pauvre

Salem a l'air d'être un personnage diablement intéressant, à la vie très bien remplie, le genre de mec qui s'en sortirait n'importe où, qui pourrait se tirer de n'importe quelle situation épineuse. On voit que ce personnage a été travaillé en détails, j'ai vraiment hâte de voir comment il va bien pouvoir évoluer à nos côtés

Sur ce, je te valide I love you   Je t'invite à aller recenser ton avatar ici ainsi que ton métier ici. N'oublie pas également de passer par pour obtenir tes points de compétences. Amuse-toi bien sur le forum !


"i think my heart is better"
uc. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t457-one-for-the-money-two-for-the-show-salem-rosier http://cut-the-rope.forumactif.org/t435-nine-livescat-s-eyes-sal
HEDONISTE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 44 ans

PROFESSION : Exorciste

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 19/06/2015

HIBOUX : 46






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang pur

Re: Nine lives,cat's eyes (Salem Rosier)

Sam 27 Juin - 19:11
Ohlala, je suis vraiment touché par tous les commentaires
Ca me fait énormément plaisir que Salem soit apprécié de la sorte ! Mon coeur palpite ! Merci en tout cas pour la validation o/


nine lives, cat's eyes HERE ME MEoW;
See home move through smoke and mirrors, feel his presence in the crowd. Other girls they gather around him, if I had him I wouldn't let him out × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

Re: Nine lives,cat's eyes (Salem Rosier)

Revenir en haut Aller en bas
 

Nine lives,cat's eyes (Salem Rosier)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nine lives,cat's eyes (Salem Rosier)
» one for the money, two for the show (Salem Rosier)
» Glossy smoky eyes???
» ELF (Eyes Lips Face)
» Les bases du Smokey eyes ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: GESTION :: Rejoindre l'aventure :: Les sorciers de Londres
-