Poster un nouveau sujet   
(seth) + shadows settle on the place. (terminée)
Répondre au sujet
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t46-seth-shadows-settle-on-th
ANONYME
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : trente ans.

PROFESSION : professeur de potions à l'université magique de londres.

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 10/04/2015

HIBOUX : 61






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang mêlé

(seth) + shadows settle on the place. (terminée)

Ven 10 Avr - 19:40
Seth William Chatterton
the door that wakes in darkness, opening into nightmares.

The Wizards & les anonymes
Kit Harington
personnage inventé   personnage prédéfini scénario (nom du joueur)

Nom - chatterton, un nom présent depuis des décennies dans le monde magique.
Prénoms - seth et william, d'anciennes conquêtes de sa mère, paraît-il.
Âge - trente ans, la vieillesse lui va bien.
Date & lieu de naissance - 23.02.85, brighton, angleterre.
Condition - sorcier de sang mêlé, mais peu importe, ce qui importe ce n'est pas la pureté du sang, mais la légitimité de la naissance sorcière.
Particularité - aucune.
Classe sociale - il est issu d'un milieu modeste, même s'il sait qu'un copieux héritage l'atteint du côté de ses grands-parents paternels. en attendant, ses parents se sont toujours débrouillés avec leurs salaires de fonctionnaires.
Sexualité - c'est lui qui domine (et seulement les femmes).
Statut - célibataire paraît-il, mais en vrai, c'est un peu plus compliqué. peu importe, il est volage de toute façon.
Emploi ou études - il est professeur de potions à l'université magique, malgré sa faible différence d'âge avec ses élèves.
Dirty little secrets
enfant, il refusait l’idée d’aller à poudlard et voulait devenir gamer professionnel. en effet, il a toujours voué une certaine passion aux jeux pokémon et il possède toujours sa première game boy. il est incapable de s’en séparer. + un été après être revenu de poudlard, il a acheté les livres de j. k. rowling dans l’unique but de les lire à sa voisine née moldue. il n’a pas pu s’empêcher de rire intérieurement de l’émerveillement de la jeune fille alors que lui-même trouvait tout cela complètement stupide. ce qu’il s’est bien gardé de lui dire. + la première fois qu’il a voulu regarder une série, il est tombé sur les feux de l’amour. depuis, il est convaincu que toutes les séries moldues sont complètement nulles et cherche désespérément après une série sorcière. + il a été amusé de découvrir tumblr la première fois qu’on lui a envoyé le lien d’un blog. bah oui, ces moldus ne savent vraiment plus quoi faire pour ressembler aux sorciers depuis la sortie des livres harry potter, et cela l’amuse beaucoup (bien qu’il soit devenu accro aux gifs, lui aussi). + dans sa jeunesse, il lui est déjà arrivé de prendre une calculatrice pour un téléphone portable, ce qui a bien fait rire ses parents. ils ont d’ailleurs immortalisé l’instant en le photographiant. et à la vue de cette photo, seth peut vous le confirmer : un gamin de trois ans qui pleure parce qu’il n’arrive pas à appeler sa grand-mère à l’aide d’une calculatrice, c’est moche. + un jour, il a tenté de faire la cuisine sans l’aide de la magie. une simple pizza, qu’il a pour le moins raté. à tel point qu’il en a été malade durant plusieurs jours, pour intoxication alimentaire. depuis, il a bien compris qu’il est loin d’être un cordon bleu et se tient désormais loin de tout ce qui ressemble de près ou de loin à une pizza, et ce alors que cela était son met favoris, fut un temps. et encore, c’est sans préciser sur le fait qu’il a brûlé la moitié de la cuisine dans le même temps. + il lui est déjà arrivé qu’on le prenne pour une fille dans la rue, en raison de ses cheveux longs. s’il a réduit la longueur de ses poils de tête, il est toujours incapable de se résoudre à les couper plus courts que leur taille actuelle. il les a toujours porté longs et dans son enfance, sa sœur s’amusait même à les lui lisser ou à lui faire des tresses, sans qu’il ne proteste vraiment. il aime prendre soin de ses cheveux et il fait au moins un masque par semaine, pour qu’ils gardent de leur éclat. + un jour, il a voulu adopter un crocodile en guise d’animal de compagnie, car c’est un animal qui le passionne. mais les moqueries de ses camarades étudiants, l’ont dissuadé de persévérer dans ce sens. surtout lorsque ceux-ci se sont mis à le comparer à hagrid, ce stupide demi-géant des livres de j. k. rowling dont les fantaisies lui ont toujours donné envie de s’arracher les cheveux. + c’est lorsqu’il a dû déménager à londres au beau milieu d’un été, quittant sa ville natale, que seth a découvert que son père était incapable de transplaner. et ce, juste avant le début de sa septième année, celle-là même durant laquelle tout sorcier digne de ce nom, est censé passer son permis de transplanage. effrayé à l’idée de finir sans permis, comme son père, le jeune homme a ainsi commencé à s’entraîner seul. c’est ce qui lui a valu de faire un détour par ste mangouste après s’être démembré. rien de grave toutefois, il lui a juste fallu faire repousser l’os de son tibia, ce qui lui a fait passer une très douloureuse semaine. mais cela lui a toutefois permis d’avoir un excellent score lors du passage du permis et de décrocher celui-ci, ce dont il n’est pas peu fier. + son fruit préféré est la banane, ce qui a suscité de vives inquiétudes chez ses parents et chez sa sœur, qui ont craint que la lignée chatterton ait à s’arrêter là, avec un fils gay. toute la famille s’est donc retrouvée immensément soulagée lorsque, à quinze ans, le jeune homme s’est retrouvé à dégrafer le soutien-gorge de sa grand-tante à l’aide d’une seule main. ce que ses parents ont vu comme un signe d’habitude – ne pensant alors au fait qu’il soit inquiétant qu’un jeune de quinze ans, ait l’habitude de faire ce genre de choses.


London & me, the story
C’est un été, alors qu’il revenait tout juste de Poudlard, que Seth a dû quitter sa ville natale – Brighton –, avec ses parents, afin de gagner Londres. Tout cela parce que son paternel avait été muté dans la partie londonienne du ministère et que celui-ci n’est jamais parvenu à obtenir son permis de transplanage. Ainsi a-t-il dû quitter sa maison d’enfance pour les besoins d’une promotion importante, bien qu’on ne lui ait jamais présenté les choses ainsi. « Le prix de l’immobilier a baissé à Londres, autant en profiter, comme ça tu pourras rentrer à la maison après l’université et puis, ce sera plus simple pour conduire ta sœur à King’s Cross. » lui avait avancé sa mère alors qu’il roulait des yeux, montrant clairement qu’il n’avait aucune envie de déménager. Ainsi a-t-il pu commencer à découvrir Londres alors qu’il n’était encore qu’un adolescent, avec sa famille qui surveillait ses sorties et qui s’inquiétait dès qu’il traversait la rue pour saluer son ami moldu, habitant l’immeuble d’en face. Aussi a-t-il fuit le cocoon familial dès qu’il en a l’occasion : dès son entrée à l’université. Il lui a fallu prendre un job étudiant en plus de ses études, afin de pouvoir payer l’une des locations coûteuses de Londres, mais il ne regrette rien. Cela lui a en effet permis de prendre goût au travail et surtout, de commencer à aimer la capitale. Auparavant, il était dur d’apprécier la compagnie peu reposante de ses parents et de sa sœur, et la foule présente dans les lieux touristiques, les seuls dans lesquels parents acceptaient de se balader. Mais le Londres étudiant l’a tout de suite séduit, avec ses bars et ses jeunes adultes qui lui ressemblent. Il a enfin pu découvrir la liberté et la vie d’un étudiant perdu dans une capitale. La meilleure expérience de sa vie, ce qui l’a grandement aidé à apprécier la ville.
Depuis, la situation est un peu différente. Il a pris une location dans un quartier plus éloigné du quartier étudiant afin de trouver un peu de repos. Et s’il a obtenu son permis de transplanage, cela ne l’a pas empêché de vouloir rester dans cette capitale qu’il affectionne tant, lorsqu’il a obtenu son diplôme et une place dans le corps enseignant de l’université magique londonienne.

The deatheaters, the wizzggles... What ?
Seth n’a que faire des mangemorts, certains de ses amis ont des parents faisant partie de cette organisation et certains autres, ont carrément intégré leur rang. Le fait d’avoir des amis trempant là dedans, ne l’incite pourtant pas à adhérer lui-même à ce qu’il considère comme une secte. Moins il en sait sur leurs agissements, mieux il se porte. Il ne peut pourtant pas nier qu’avoir des amis adhérents aux mangemorts, peut être un bienfait pour lui, certaines fois. Notamment lorsque l’un d’eux vient s’en prendre à lui – chose plus courante que ce qu’on ne peut le penser, lorsque l’on est enseignant – et qu’il lui suffit d’appeler l’un de ses amis pour dissiper cette mésentente.
Non, ce qui le dérange le plus, ce ne sont pas les mangemorts, mais bien les wizzgles. Il n’est pas contre le fait que les nés-moldus puissent intégrer le monde magique – après tout, si la nature a accepté de leur fournir ce don, c’est bien pour une raison particulière, et parce qu’ils le méritent – ou même que les moldus sachent la vérité quant à l’existence du monde magique. Ce qui le gêne le plus, c’est que l’on puisse accorder une parcelle de sa magie à quelqu’un qui n’est pas destiné à avoir des capacités magiques. Il n’y a qu’à observer les dégâts que cela provoque : ils ne sont même pas capables de contenir leur pouvoir et cela est encore pire que lorsqu’un jeune sorcier voit survenir ses premières manifestations de pouvoirs. Et lorsqu’il repense au carnage que l’un des wizzgles a fait dans sa salle de potions, il ne peut s’empêcher de se montrer catégorique : non, ces faux-sorciers n’ont rien à faire dans le monde magique. Ils n’ont pas le droit de s’attribuer un pouvoir n’étant pas le leur.


La fraîcheur présente dans les couloirs du ministère, s’infiltre en lui dès qu’il passe la porte d’entrée, celle-ci jurant grossièrement avec la chaleur extérieure. L’échine du jeune homme est traversée d’un léger frémissement qu’il préfère oublier, alors qu’il se déplace d’un pas lent mais assuré, en direction du bureau mentionné dans la lettre qu’il tient fermement entre ses phalanges. Une missive lui demandant de venir passer un test d’aptitude à l’enseignement. Cela sera sans doute son premier travail à temps plein, mais le brun n’est pourtant pas effrayé par cet entretien. Au contraire, il se sent confiant. « Chatterton, Seth ? » demande un homme vêtu d’un luxueux costard, ses lunettes positionnées sur le bout de son nez afin de lui permettre de lire le bout de papier qu’il tient face à lui, à peine a-t-il passé le tournant du couloir. « C’est bien moi. » confirme le jeune homme alors qu’il s’avance vers son interlocuteur, lui tendant la main. Les deux hommes se saluent ainsi de façon formelle, avant que le bureaucrate ne s’efface pour laisser à son interlocuteur, le soin de pénétrer dans la pièce juste derrière lui. Il lui désigne alors la chaise face au bureau, avant de lui-même s’asseoir à sa propre place.  « Je me présente. Ruthel Prewett, responsable du service recrutement du ministère. Je vois que vous êtes ici afin de pourvoir le poste de professeur de potions de l’université ? » « C’est bien ça. J’ai pris soin d’amener les contrats mentionnés dans la procédure. » Seth ouvre alors sa serviette afin d’en sortir un fin dossier, contenant à peine quelques feuilles. Des documents officiels. « Je n’ai pas encore signé. Je voulais savoir au préalable pourquoi l’on me demandait de céder les droits de mes souvenirs. » Le bureaucrate sourit alors, révélant un sourire narquois, presque carnassier. « C’est la nouvelle réglementation, issue de la dernière réforme. Nous souhaitons que notre test psychologique soit des plus sûrs. » Seth le toise quelques instants, avant d’acquiescer, sortant un stylo de sa poche afin de signer le bas du contrat. Après quoi, il glisse celui-ci en direction du bureaucrate, qui prend le soin de vérifier si chaque page du contrat est bien signé, avant de déclarer : « Bien. Tout est en ordre. Nous allons pouvoir débuter le test psychologique. » Le jeune homme n’a pas le temps de dire quoi que ce soit que, déjà, le bureaucrate se penche en avant pour poser sa baguette sur sa tempe.

L’épaule de Seth frôle celle du bureaucrate alors qu’il s’étonne de se retrouver dans sa maison d’enfance. « Mais… Comment ? » laisse-t-il échapper malgré lui. « Les pensines sont bien trop encombrantes. » se contente de commenter le Prewett, avant de lui faire signe de se taire. Seth s’exécute aussitôt, alors qu’il se trouve attiré par des bruits environnants, émanant directement de son souvenir. Il voit alors un jeune garçon, âge d’environ cinq ans, qui se précipite dans sa direction, passant à travers lui pour rejoindre l’autre bout de la pièce. « Seth, dépêche toi, il faut qu’on y aille ! » « J’arrive ! » répond l’enfant, après s’être saisi d’une peluche en forme de crocodile. Le bureaucrate lance alors un regard en coin à Seth – l’adulte des deux –, alors que celui-ci se contente de répondre en haussant les épaules. Ce n’était que son doudou. Les deux hommes se remettent alors à suivre les agissements de l’enfant qui court de nouveau en direction de la porte avant de dévaler les escaliers. « On… On va prendre la voiture, ce sera plus prudent. Enfile ton manteau ! » bredouille une version jeune du père de Seth. Le souvenir se brouille alors pour laisser place à un autre, proche du premier. Entrant dans une chambre d’hôpital, l’enfant et son paternel rejoignent un lit dans lequel est installée une version fatiguée de la mère de Seth, tenant dans ses bras un nourrisson, âgé d’à peine quelques heures. « Comment elle s’appelle ? » « Anya. C’est ta petite sœur. » lui souffle sa mère, alors que l’enfant, émerveillé, s’approche pour observer un peu plus le bébé. « Ma sœur ? A moi ? » Sa mère acquiesce, alors que Seth observe son souvenir, se pencher pour embrasser le front de sa sœur. « Adorable. » commente le bureaucrate.

Cette fois, après s’être dissipé, le souvenir fait un bond bien plus conséquent dans le temps. Alors qu’un jardin apparaît face à eux, le Prewett se penche en direction de Seth. « Où sommes-nous ? » « Le jardin de la maison de Brighton... » laisse-t-il échapper d’un air distrait, alors que son regard se trouve happé par une version miniature de lui-même, âgé d’environ une dizaine d’années. Celui-ci est poursuivi par une jeune fille plus petite, qui doit être âgée de cinq ans. « Anya, Anya ! » « Seth ! » répond la gamine d’une voie enjouée, alors qu’elle s’amuse à courir après son frère. Mais celui-ci s’arrête bien vite alors qu’il est attiré par des bruits, de l’autre côté de la clôture. « Voyeurisme ? » commente le bureaucrate alors que tous deux observent le jeune enfant se pencher au dessus de la clôture pour tenter de voir ce qui se passe de l’autre côté. Il découvre alors une jeune fille devant avoir le même âge que sa jeune sœur. « Anya, je crois que c’est une future amie à toi ! » lance l’enfant à sa sœur, alors que le Prewett lance un regard réprobateur en direction de Seth.

Le décor change une nouvelle fois et cette fois, les deux hommes se retrouvent au beau milieu de la Grande Salle de Poudlard. « Chatterton, Seth ! » hurle une voix, alors que l’enfant qu’ils suivent déjà depuis un moment, passe devant eux pour rejoindre l’estrade. « Cela me rappelle quelque chose de beaucoup plus récent… » commente Seth alors qu’il tente de dissimuler l’émotion qui est sienne, tandis qu’il revit sa répartition. L’enfant s’assoit sur le tabouret alors qu’on lui pose le choixpeau sur la tête. « Oh, un nouveau Chatterton. » Seth sent un frisson lui traverser l’échine alors qu’il écoute solennellement ces paroles qu’il connait par cœur. « Que dirais-tu qu’on change un peu ? Gryffondor ! » Sur le tabouret, le garçon blêmit légèrement et met quelques secondes avant de se lever, la déception étant lisible sur ses traits. « Changer un peu ? » demande le bureaucrate, alors que Seth quitte enfin du regard le garçon, alors que celui-ci rejoint la table des gryffondors. « Les Chatterton ont toujours été à Serpentard. »

De nouveau, le souvenir se dissipe, mais cette fois, c’est dans le bureau du ministère que les deux hommes se retrouvent. Le Prewett est toujours penché en direction de Seth, sa baguette posée sur sa tempe. Il s’empresse de se reculer, afin de s’asseoir confortablement dans son fauteuil. « Pas très agréable de rester debout aussi longtemps. » commente-t-il alors qu’il s’applique à faire quelques rotations à son poignet portant la baguette. Puis, se saisissant d’un stylo, il commence à écrire dans un bloc note, en prenant bien soin de dissimuler à Seth ce qu’il écrit. « C’est légal de prendre ça en note ? » « Vos souvenirs ne vous appartiennent plus, vous avez signé. » Le bureaucrate prend quelques instants pour contempler ses notes, avant de lever la tête en direction du brun. « Comment avez-vous vécu le fait d’être envoyé à Gryffondor ? » Seth commence par hausser les épaules. « Dans un premier temps, j’ai été déçu, puis je me suis habitué. Les gryffondors sont très proches des serpentards alors ça ne change pas grand-chose, en soi. » Le Prewett hoche doucement la tête, l’air intéressé, alors qu’il ajoute quelques précisions dans son carnet de note. « Très bien. Nous pouvons reprendre. » dit-il enfin, avant de poser de nouveau sa baguette sur la tempe de Seth.

A nouveau, la salle disparait pour laisser place à un lieu flou, issu d’un souvenir. « Le jardin de Brighton ? » « C’est bien lui. » confirme Seth alors qu’il cherche des yeux sa version plus jeune. Il ne tarde pas à repérer le jeune garçon, qui doit être à peine plus âgé que dans le dernier souvenir. Celui-ci est assis à la table de jardin, en train d’écrire dans un cahier. « Qu’est-ce que vous écriviez ? » « Rien qui ne vous concerne. Eh, ne lisez pas ! » Mais trop tard, le Prewett c’est déjà rapproché de l’enfant pour lire par-dessus son épaule. « Vous n’étiez pas un as de l’orthographe. » Seth n’a pas le temps de répliquer quoi que ce soit que, déjà, un bruit vient se faire entendre, le coupant dans son élan. Le garçon se retourne alors pour contempler un ballon, venu s’échouer au beau milieu de la pelouse après avoir violement heurté un pot de fleurs, s’étant brisé sur le sol avec la violence de l’impact. Le jeune enfant se lève alors, passant au travers du Prewett, afin de gagner le centre de la pelouse. Au même moment, un des buissons longeant le jardin, se met à se mouvoir. L’enfant que le jeune Seth avait alors regardé par-dessus la clôture, arrive en rampant dans le jardin de la maison des Chatterton. « Je peux avoir mon ballon, s’il te plait ? » demande-t-elle au jeune garçon. Celui-ci hoche doucement la tête, l’air pensif, avant de se pencher pour récupérer l’objet qu’elle lui demande. Alors qu’il s’approche d’elle, il lui dit : « Tu me fais penser à ces livres, sur les sorciers. » « Quels livres ? » « Les Harry Potter, je te les lirai si tu veux. » La jeune fille hoche alors la tête en signe d’approbation, avant de disparaitre comme elle est venue.

Alors que le nouveau souvenir prend place, c’est une librairie qui apparait autour d’eux. Le Prewett fait quelques pas en direction de la première rangée de livres, penchant la tête sur le côté afin de tenter de discerner les titres sur les tranches des ouvrages. « Votre souvenir semble un peu défectueux. » commente-t-il alors qu’il déchiffre un premier titre. « Alice aux pays des préjugés ? Amusant. Et là ? Oliver Eyre ? Vous avez vraiment tout mélangé ? » Le bureaucrate se tourne vers Seth, son visage étant traversé d’un large sourire pour la première fois. Rien de plus que de la moquerie. « Je devais avoir dix-onze ans et je n’ai pas pris la peine de regarder avec précisions tous les bouquins qui étaient là. » lui répond froidement Seth, alors que le jeune enfant passe devant eux pour rejoindre le comptoir. « Bonjour, avez-vous le… Le premier livre Harry Potter ? » demande-t-il à la vendeuse en rougissant légèrement, paraissant presque honteux d’avoir à demander une chose pareille. « Bien sûr, ne bouge pas, je reviens. » Le petit commence alors à se triturer les doigts tandis que la vendeuse s’éclipse. « Ne me dites tout de même pas que vous avez lu cette saga alors même que vous ne connaissiez pas vos classiques ? » Seth lève alors les yeux au ciel mais ne répond pas.

Cette fois, c’est une porte d’entrée qui apparaît face à eux. Le jeune Seth s’empresse de monter les premières marches de l’escalier, pour venir toquer à la porte. Après quoi, il se recule en nouant ses doigts derrière son dos. Le battant ne tarde alors pas à pivoter, laissant apparaître une femme. « Bonjour Seth. » « Bonjour madame, est-ce que Fawn est là ? » « Bien sûr, entre. » lui souffle-t-elle en souriant. « Au moins, vous avez l’air d’avoir été bien élevé. » commente le Prewett alors que les deux hommes se glissent par l’entrebâillement de la porte, avant que la mère de Fawn ne puisse la fermer. Ils pénètrent alors dans le hall d’une maison, qu’ils n’ont pas le temps de bien regarder, puisque déjà, la jeune fille au ballon, dévale les escaliers pour venir attraper le jeune Seth par le bras. « Allez, viens Seth ! Je veux connaitre la suite ! » lui dit-elle alors qu’elle l’entraine déjà jusqu’à sa chambre. « A tout à l’heure madame. » a-t-il juste le temps de lâcher avant d’être entrainé dans la pièce. Alors qu’il s’assoit sur le bord du lit, la petite fille assise à côté de lui, il finit par sortir le premier tome des livres que la jeune fille aime tant. « Alors, où en étions-nous ? Ah oui, c’est vrai. Tu es prête ? » Fawn hôche vivement la tête. « Hermione ne se rendit pas au cours suivant et personne ne la vit plus de tout l’après-midi. […] Des milliers de chauves-souris voletaient dans la salle et fondaient sur les tables en de gros nuages noirs… » « Seth ? Pourquoi tu t’arrêtes de lire ? » demande la jeune fille alors que le garçon contemple les lignes de l’ouvrage, d’un air presque scandalisé. « Pour rien. » souffle-t-il avant de recommencer sa lecture. Mais cette fois, les deux hommes ne l’écoutent pas. « J’en ai assez de ces bêtises. » lâche le Prewett alors que le souvenir commence à s’estomper.

De nouveau, le bureau du ministère. « Pourquoi on s’arrête cette fois ? » s’indigne Seth, ne cachant même plus à quel point il s’est pris au jeu. « Hormis la sévère crampe que j’ai dans le bras, il me faut prendre quelques notes tant que les souvenirs sont encore frais. » lui répond mollement le bureaucrate. « Parlez-moi un peu de ces livres. » ordonne-t-il alors qu’il commence à griffonner quelques mots sur une nouvelle feuille de notes. « Les livres de Rowling ? » Le bureaucrate ne répond pas et Seth en déduit que c’est bien de cela qu’il parle. « Je n’ai jamais vu de pareilles bêtises. Les livres étaient tous remplis de mensonges. » Le Prewett acquiesce doucement, alors que le rythme de son poignet s’accélère. « Pourquoi lui avoir lu, dans ce cas ? » Seth hausse les épaules. « J’ai vu qu’elle avait des pouvoirs, je voulais la préparer à ce qui l’attendait et j’avais entendu parler de ces livres. J’ai pensé que c’était une bonne idée. Et après, je ne pouvais pas juste arrêter sans tout avoir à lui expliquer, donc j’ai continué. » Le bureaucrate hoche doucement la tête alors qu’il continue d’écrire. Il ajoute ainsi quelques lignes de notes sur son carnet, avant de reposer sa baguette sur la tempe de Seth.

« Seth, s’il te plait, aide-moi à transporter ce carton ! » lance la voix du père de Seth, alors que les deux hommes ne sont pas encore pleinement entrés dans le souvenir. Le Prewett se gratte alors le menton, l’air pensif. « Des cartons ? Du stress ? Un déménagement ? » « Oui, on a dû quitter Brighton. Mon père a été muté au ministère. » a tout juste le temps de répondre Seth, avant que sa version miniature, tout juste âgée de treize ans depuis quelques mois, ne crie à travers la pièce : « J’arrive, je mets juste un dernier carton dans le camion ! » Au bout de quelques secondes, le jeune garçon finit enfin par débouler au milieu du salon, pour rejoindre son père, sous le regard sévère du Prewett. « Vous avez déménagé comme des moldus ? » Seth hausse les épaules, alors que son souvenir se charge de répondre au bureaucrate. « Papa, pourquoi on emmène pas tout simplement ça à Londres en transplanant ? » Le père de Seth prend alors une expression de visage bien plus tendue. Comme s’il était honteux. « Tu sais, ce sont des vieux meubles. Des bijoux de famille quasiment. Je ne voudrais pas risquer que le bois éclate pendant le transplanage. » répond-t-il nerveusement alors que le jeune garçon se met à soupirer, visiblement agacé d’avoir à passer plusieurs heures dans un déménagement.

Lorsque le souvenir se brouille, il ne tarde pas pour autant à reprendre place ailleurs. Et les deux hommes se trouvent alors dans un tout nouvel intérieur, dans lequel des cartons sont empilés en masse contre les murs. « La maison de Londres, cette fois. » commente Seth, prévoyant déjà la question du Prewett. « Mais je n’ai aucune idée de ce qu’on peut bien faire là. » Troublé, il observe sa génitrice passer devant lui sans le voir, cherchant toujours ce pourquoi ce souvenir là se présente à eux. « Seth, tu peux ranger ce carton dans le bureau ? » demande-t-elle alors qu’elle dépose le dit carton dans les bras de son jeune fils. « Fais attention, ton père a veillé à les laisser triés en les empaquetant. » Le jeune garçon acquiesce doucement avant de pivoter sur ses talons et de gagner la pièce voisine. Les deux hommes le suivent, leurs épaules se touchant presque. S’arrêtant derrière le jeune Seth, ils l’observent alors que celui-ci déballe le carton. Et tandis qu’il range les dossiers dans le placard déjà monté et prévu à cet effet, l’un d’eux glisse et se retrouve au sol. Le jeune garçon s’en saisit, visiblement intrigué par la mention « transplanage », écrit en lettres grasses. Il se permet alors de l’ouvrir, feuilletant les divers papiers réunis là. « Papa ne sait pas transplaner… » souffle-t-il pour lui-même, l’air profondément choqué. « Alors comme ça, Chatterton n’a pas son diplôme de transplanage ? » s’amuse le bureaucrate. « Ce ne sont pas vos affaires. » grogne alors Seth en lui lançant un regard noir. « Je tiens à vous rappeler que vous êtes tenus à la clause de confidentialité, quand bien même ces souvenirs ne m’appartiennent plus. » Le Prewett se contente alors de hausser les épaules dans une attitude désinvolte.

Une version devant être âgée d’une vingtaine année de Seth, passe la porte d’entrée de la maison de Londres, tendant l’oreille pour voir d’où lui parviennent des bruits. C’est ainsi qu’il entend de l’agitation à l’étage et s’engage dans les escaliers, suivi de près par les deux hommes. Cette fois silencieux, encore à moitié plongé dans le souvenir précédent et leur altercation par lequel celui-ci s’est fini, ils se contentent d’observer. Le jeune Seth ouvre ainsi la première porte en haut des escaliers, sans même prendre la peine de frapper avant d’entrer. « Anya, est-ce que tu sais si… » Il n’a pas le temps de finir sa phrase et les deux hommes comprennent en même temps que lui, pourquoi il s’est arrêté en si bon chemin. En effet, une jeune femme se tient au milieu de la pièce, simplement vêtue d’un soutien gorge. Le visage du jeune Seth est alors traversé d’un sourire. « Eh bien, à qui ai-je l’honneur ? » demande-t-il à la demoiselle, sans dévier un instant le regard. Celle-ci ne semble pas pour autant mal à l’aise. « Fawn. Une amie d’Anya. Et tu es ? » « Seth. Son frère. Tu ne saurais pas où elle est par hasard ? » Fawn hoche alors la tête de façon positive. « Dans la cuisine. » « Merci. Je cours la rejoindre. Ravi d’avoir fait ta connaissance ! » lance-t-il avec un dernier sourire avant de quitter la pièce, sans se presser. « Fawn, comme la gamine du jardin de Brighton ? » « On dirait bien. » « Ce soutien gorge lui va à merveilles. » Le commentaire du bureaucrate, lui vaut de se prendre un regard noir de la part de Seth.

Alors que les deux hommes reprennent pied au ministère, Seth n’attend pas une seule seconde avant de faire savoir son mécontentement. « Vous commencez à trop prendre vos aises. » grogne-t-il presque alors que le Prewett reprend son stylo avec nonchalance, pour aligner quelques notes dans son carnet de croquis. « Vous êtes tout de même tenus de respecter le contenu de mes souvenirs. C’est inscrit dans le contrat ! » s’insurge le brun, ne tenant presque plus en place. Et le bureaucrate ne doit qu’aux crampes du jeune homme, le fait que celui-ci ne bondisse pas sur ses pieds pour lui sauter dessus. « Allons, nous savons tous deux très bien qu’un contrat n’efface en rien les préjugés d’un être humain. Ce n’était qu’un compliment envers elle. » « Et pour mon père ? » Seth voit le Prewett blêmir légèrement, quand bien même celui-ci a toujours le nez plongé dans son carnet de note. Il reste ainsi durant d’interminables secondes, sans rien dire, avant de finalement se redresser. « Continuons, si vous le voulez bien, nous en avons presque fini. » Et cette fois, le brun est obligé de prendre sur lui pour accepter que le bureaucrate puisse poser sa baguette sur sa tempe.

Cette fois, le souvenir démarre en trombe. « Tu savais, depuis tout ce temps tu savais ! » leur parvient une voix, au détour d’un couloir de l’université. Seth grimace légèrement à son entente. « Vous connaissez bien cette voix… Et ce passage de votre vie. » en déduit très justement le Prewett alors qu’il détaille le visage du jeune homme. C’est d’ailleurs sa propre voix, qui répond aux accusations de la jeune femme. « Mais tu ne comprends pas… » « Connard. » lâche simplement la jeune femme, avant de s’éloigner, trahie par le bruit de ses pas. Les deux hommes finissent par arriver sur le lieu du drame, juste à temps pour la voir disparaître d’un autre couloir, alors que le Seth du souvenir fixe avec tristesse l’endroit par lequel elle a disparu. « Qui est-ce ? » demande le Prewett, visiblement peu enclin à cacher sa curiosité. « Fawn. » « Fawn ? » Seth hoche la tête, n’ajoutant rien dans un premier temps. « Avec ma sœur, elles ont fini par comprendre que nous étions voisins. Et que le moldu lui ayant lu les histoires d’Harry Potter, l’ayant laissé croire des choses ridicules, n’était autre qu’un sorcier. » Il se tourne vers le Prewett, fixant un regard inexpressif dans celui du bureaucrate, tandis que déjà, le souvenir se dissipe.

« Fawn, écoute-moi. » « Je ne peux pas, je suis occupée là. » laisse échapper la jeune femme d’une voix agacée, alors que, plongée dans les livres présents face à elle, au beau milieu de la bibliothèque, elle semble simplement vouloir que le brun déguerpisse. « Je ne pouvais pas te parler du monde magique, tu comprends ? » Elle finit par relever les yeux de son ouvrage, pour lui offrir un regard noir. « Tu ferais mieux de t’en aller, Seth. » lui souffle-t-elle d’une voix glaciale. « Je veux juste que tu comprennes que je suis désolé. Sincèrement. Je tentais juste de t’aider à comprendre ce qui t’arrivais. Je n’avais jamais lu les livres auparavant, je les ai vraiment achetés pour toi. C’était pour bien faire. » Il reprend son souffle, lâche un soupir. « Tu avais l’air tellement émerveillée, je ne pouvais pas juste arrêter ma lecture pour que tu cesses d’y croire. Je suis désolé si tu l’as pris comme une trahison. Désolé que tu l’aies pris de cette façon. » finit-il par soupirer, sincère, avant de se lever pour quitter la bibliothèque. Mais alors qu’il passe la porte pour rejoindre les couloirs de l’université, il entend des bruits de pas derrière lui. Et lorsqu’il se retourne, c’est Fawn qu’il découvre. Leurs regards s’accrochent quelques instants, avant que le jeune Seth ne se penche pour l’embrasser. « Une fin heureuse ? » « Je ne crois pas, non. » réponds Seth, agacé, en détournant le regard.

Le souvenir se brouille de nouveau pour conduire les deux hommes dans les couloirs de l’université, qui ont pris une atmosphère de célébration de fin d’année. Le jeune Seth et Fawn avancent côte à côte dans le couloir, le brun portant son diplôme sous le bras. « L’atmosphère semble tendue. » « Je ne vous le fais pas dire. » soupire Seth alors que tous deux observent les deux jeunes gens arriver près d’eux. « T’es vraiment qu’un connard putain. » jure Fawn, l’air profondément énervée. « Eh bien tu n’as qu’à aller voir ailleurs si tu ne trouves pas mieux. J’en ai rien à foutre de toi ! » lui hurle au visage le jeune Seth. « Très bien, de toute façon je n’attendais pas ton approbation. » commente-t-elle avant que tous deux ne se laissent mutuellement en plan. « Ah, et c’est fini ? » « On dirait bien. » ironise Seth, complètement désinvolte, alors que déjà, le souvenir se dissipe.

« C’était le dernier souvenir, nous nous arrêtons là. » commente le Prewett alors que les deux hommes atterrissent de nouveau dans la pièce du ministère. Puis, sans rien ajouter, il s’empresse d’écrire de nouveau dans son carnet de notes. Seth attend ainsi impatiemment que le bureaucrate lui annonce sa décision, mais cela ne vient pas. Alors même qu’il est toujours face à lui, celui-ci semble déjà prendre part à d’autres activités, n’ayant rien à voir avec son entretien d’embauche. Aussi Seth s’éclaircit bruyamment la gorge, une façon pour lui de se faire remarquer. Le Prewett redresse alors la tête, semblant quelque peu surpris de le voir toujours là. « Oui, qu’est-ce ? » « Vous ne m’avez rien dit, aucune information, aucune conclusion. » souffle doucement le jeune homme, craignant déjà une mauvaise nouvelle. « Ah. Et bien, tout ce que j’ai vu ne m’a pas plu, mais vous semblez néanmoins être le candidat le plus apte à exercer dans notre université. » Il observe un instant le visage de Seth, suffisamment longtemps pour constater à son regard interrogatif, que celui-ci n’a pas tout saisi. « Vous êtes embauché. Nous vous attendons à la rentrée prochaine, en attendant, agissez en adulte. » finit par lâcher le Prewett, alors que le visage de Seth se fend d’un léger sourire narquois. « Merci monsieur. Bonne journée. » lui glisse-t-il en lui offrant une poignée de main vigoureuse, avant de s’éclipser du bureau.



salut, moi c'est Croco !
Âge - dix-sept ans, bientôt dix-huit, d'ici vraiment pas longtemps en fait.
Découverte du forum - par fawn, qui l'a elle même découvert sur bazzart. puis j'ai cherché le forum sur google et je l'ai stalké avant son ouverture (aon, pas bien).
Un avis, vite fait - il est orgasmique, sans déconner, je suis amoureuse du design.
Fréquence de connexion - 5j/7, environ.
Le mot de la fin - "you know nothing" à prohiber, merci.  
Crédits - gif hunt@tumblr (gif & co)


Dernière édition par Seth Chatterton le Ven 15 Mai - 12:59, édité 30 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t87-lux-the-robot-unicorn http://cut-the-rope.forumactif.org/t29-lux-et-toi-t-aimes-les-li
JOKER
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans

PROFESSION : doctorante & pianiste

INFLUENCE : 26

ARRIVEE : 01/02/2015

HIBOUX : 1904






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : moldu

Re: (seth) + shadows settle on the place. (terminée)

Ven 10 Avr - 19:45
Bienvenue parmi nous
Bon courage pour la suite de ta fiche, bel objet



Si ça fait si mal de se séparer, c'est parce que nos âmes sont liées. Peut-être qu'elles l'ont toujours été et le seront toujours. Peut-être que nous avons vécu mille vies avant celle-ci et que dans chacune d'elles nous nous sommes trouvés. Et peut-être que chaque fois nous avons été séparés pour les mêmes raisons. Ça veut dire que cet adieu est à la fois un adieu pour les dix mille ans passés et un prélude à ce qui va venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t46-seth-shadows-settle-on-th
ANONYME
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : trente ans.

PROFESSION : professeur de potions à l'université magique de londres.

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 10/04/2015

HIBOUX : 61






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang mêlé

Re: (seth) + shadows settle on the place. (terminée)

Ven 10 Avr - 19:47
Objet ? Laisse-moi être ton vase, belle plante.



    (+) PARANOIA
    everyone has a part of themselves they hide, even from the people they love most. and you dont have forever, none of us ever do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t75-solis-je-vends-les-slips-leopard-de-voldy http://cut-the-rope.forumactif.org/t35-solis-i-m-on-fire
ANONYME
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 23 diamants

PROFESSION : Etudiant, vendeur de potion en contre-bande à temps partiel

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 10/04/2015

HIBOUX : 268






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang mêlé

Re: (seth) + shadows settle on the place. (terminée)

Ven 10 Avr - 19:48
Moi je veux bien que tu sois mon vase
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t46-seth-shadows-settle-on-th
ANONYME
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : trente ans.

PROFESSION : professeur de potions à l'université magique de londres.

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 10/04/2015

HIBOUX : 61






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang mêlé

Re: (seth) + shadows settle on the place. (terminée)

Ven 10 Avr - 19:55
On peut toujours s'arranger.
Mais attendez.. on me chuchote dans l'oreillette qu'il n'y a pas de flood ni de jeu, est-ce vrai ?



    (+) PARANOIA
    everyone has a part of themselves they hide, even from the people they love most. and you dont have forever, none of us ever do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t87-lux-the-robot-unicorn http://cut-the-rope.forumactif.org/t29-lux-et-toi-t-aimes-les-li
JOKER
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans

PROFESSION : doctorante & pianiste

INFLUENCE : 26

ARRIVEE : 01/02/2015

HIBOUX : 1904






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : moldu

Re: (seth) + shadows settle on the place. (terminée)

Ven 10 Avr - 20:00
On te chuchote bien, je n'ai pas encore eu le temps de tout créer, héhé. Il fallait bien satisfaire tous ces petits impatients avides de montrer leurs fesses sur le forum

Sois mon vase oui, mon vase funèbre, ce sont tes cendres que je chérirai. Sorcier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t46-seth-shadows-settle-on-th
ANONYME
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : trente ans.

PROFESSION : professeur de potions à l'université magique de londres.

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 10/04/2015

HIBOUX : 61






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang mêlé

Re: (seth) + shadows settle on the place. (terminée)

Ven 10 Avr - 20:02
Mais il y aura donc bien un flood dans lequel poser notre royal fessier ? Me voilà donc rassurée.
Le forum est grandiose en tout cas, je sens qu'on va bien s'amuser dans le coin.

Mais pff, arrête d'aboyer, moldue va.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t87-lux-the-robot-unicorn http://cut-the-rope.forumactif.org/t29-lux-et-toi-t-aimes-les-li
JOKER
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans

PROFESSION : doctorante & pianiste

INFLUENCE : 26

ARRIVEE : 01/02/2015

HIBOUX : 1904






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : moldu

Re: (seth) + shadows settle on the place. (terminée)

Ven 10 Avr - 20:11
Et voilà, ce que sorcier demande, sorcier obtient. Les moldus sont réduits en esclavage dans ce pays, j'vous l'dis moé.



Si ça fait si mal de se séparer, c'est parce que nos âmes sont liées. Peut-être qu'elles l'ont toujours été et le seront toujours. Peut-être que nous avons vécu mille vies avant celle-ci et que dans chacune d'elles nous nous sommes trouvés. Et peut-être que chaque fois nous avons été séparés pour les mêmes raisons. Ça veut dire que cet adieu est à la fois un adieu pour les dix mille ans passés et un prélude à ce qui va venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t46-seth-shadows-settle-on-th
ANONYME
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : trente ans.

PROFESSION : professeur de potions à l'université magique de londres.

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 10/04/2015

HIBOUX : 61






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang mêlé

Re: (seth) + shadows settle on the place. (terminée)

Ven 10 Avr - 20:12
C'est bien, suffit de sortir le fouet pour obtenir ce qu'on veut ici, j'aime bien.



    (+) PARANOIA
    everyone has a part of themselves they hide, even from the people they love most. and you dont have forever, none of us ever do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t75-solis-je-vends-les-slips-leopard-de-voldy http://cut-the-rope.forumactif.org/t35-solis-i-m-on-fire
ANONYME
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 23 diamants

PROFESSION : Etudiant, vendeur de potion en contre-bande à temps partiel

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 10/04/2015

HIBOUX : 268






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang mêlé

Re: (seth) + shadows settle on the place. (terminée)

Ven 10 Avr - 20:41
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t87-lux-the-robot-unicorn http://cut-the-rope.forumactif.org/t29-lux-et-toi-t-aimes-les-li
JOKER
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans

PROFESSION : doctorante & pianiste

INFLUENCE : 26

ARRIVEE : 01/02/2015

HIBOUX : 1904






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : moldu

Re: (seth) + shadows settle on the place. (terminée)

Ven 10 Avr - 20:47
(Juste parce que ton gif, c'est awesome )



Si ça fait si mal de se séparer, c'est parce que nos âmes sont liées. Peut-être qu'elles l'ont toujours été et le seront toujours. Peut-être que nous avons vécu mille vies avant celle-ci et que dans chacune d'elles nous nous sommes trouvés. Et peut-être que chaque fois nous avons été séparés pour les mêmes raisons. Ça veut dire que cet adieu est à la fois un adieu pour les dix mille ans passés et un prélude à ce qui va venir.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Re: (seth) + shadows settle on the place. (terminée)

Ven 10 Avr - 21:39
T'es sexy toi
(et je plussoie pour le gif, il est divin )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t46-seth-shadows-settle-on-th
ANONYME
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : trente ans.

PROFESSION : professeur de potions à l'université magique de londres.

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 10/04/2015

HIBOUX : 61






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang mêlé

Re: (seth) + shadows settle on the place. (terminée)

Ven 10 Avr - 23:15
Bavez pas trop les gars, y en aura pour tout le monde.
D'ailleurs, vous me devez tous un lien.



    (+) PARANOIA
    everyone has a part of themselves they hide, even from the people they love most. and you dont have forever, none of us ever do.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Re: (seth) + shadows settle on the place. (terminée)

Sam 11 Avr - 17:52
Ah mais dis donc, on dirait que j'ai trouvé un collègue avec qui martyriser ces faux-sorciers de pacotille
Bienvenue royale personne, par contre je crois que t'as mal compris la case "orientation sexuelle", faut barrer "(et que les femmes)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t144-fawn-si-vous-avez-besoin-de-quelque-chose-appelez-moi-je-vous-dirai-comment-vous-en-passer http://cut-the-rope.forumactif.org/t44-fawn-close-your-eyes-term
HEDONISTE
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-cinq ans

PROFESSION : étudiante

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 10/04/2015

HIBOUX : 55






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier né-moldu

Re: (seth) + shadows settle on the place. (terminée)

Dim 12 Avr - 9:07
Allez, dépêche toi de finir ta fiche que Fawn puisse embêter son professeur préféré Et qu'on puisse écrire notre petit scénario J'adore le début de ta fiche, je suis trop pressée de botter les fesses de Seth


    hopeless
    Tu veux que je te dise ? Non, je ne suis pas amoureuse. Tu vois c'est dit, ce n'est pas compliqué. Tu veux que je te dise aussi ? Non, dès que je te vois, je ne ressens plus rien. Voilà, c'est dit, maintenant tu as eu ce que tu voulais, tu peux continuer de vivre normalement et surtout ne t'inquiète pas pour moi je vais bien. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t46-seth-shadows-settle-on-th
ANONYME
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : trente ans.

PROFESSION : professeur de potions à l'université magique de londres.

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 10/04/2015

HIBOUX : 61






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang mêlé

Re: (seth) + shadows settle on the place. (terminée)

Dim 12 Avr - 22:45
Je me suis dépêchée juste pour vous les gars. Joke, j'irai certainement te demander un lien très vite, entre collègues.. Et Fawn, bah, hâte de rp avec toi, n'est-ce pas ?



    (+) PARANOIA
    everyone has a part of themselves they hide, even from the people they love most. and you dont have forever, none of us ever do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t87-lux-the-robot-unicorn http://cut-the-rope.forumactif.org/t29-lux-et-toi-t-aimes-les-li
JOKER
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans

PROFESSION : doctorante & pianiste

INFLUENCE : 26

ARRIVEE : 01/02/2015

HIBOUX : 1904






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : moldu

Re: (seth) + shadows settle on the place. (terminée)

Lun 13 Avr - 15:15
Eh bien ! J'en ai des choses à dire, il faut que je coordonne mes pensées. Tout d'abord, je tiens à dire que ta fiche est une petite perle. Tu as un style réellement agréable, une fluidité à toute épreuve et une imagination on ne peut plus développée ! Le fait d'avoir choisi de nous présenter la vie de ton personnage tout d'abord via un entretien, c'est une chose. Mais le faire en faisant appel à ses souvenirs de façon mécanique et en y faisant intervenir l'examinateur, c'est complètement génial ! En te lisant, on a l'impression d'être avec eux et d'être aspiré par le tourbillon infernal des souvenirs qui s'enchaînent les uns aux autres. Ca l'a évoqué l'Effet Papillon, lorsqu'on ne cesse de remonter le temps et de change la donne. Bref, j'ai adoré te lire et j'adore encore plus ton personnage. Ton style sérieux véhicule pourtant l'humour (d'ailleurs certaines anecdotes m'ont bien fait rire, comme le coup des soins capillaires ) et c'est grâce à des personnages comme le tien que je me dis que finalement, je n'ai pas eu une idée si dingue que ça en rêvant d'un forum sérieux qui malgré tout ferait de l'humour et de la banalité de la vie ses priorités. C'était mon petit commentaire, absolument pas constructif (mais je n'ai surtout absolument rien à redire). J'espère voir Anya débarquer en scénario, et puis je veux un bon lien corsé avec toi (un haine farouche, cela va de soi ).

Tout ça pour dire que tu es validé ! I love you Je t'invite à aller recenser ton avatar ici ainsi que ton métier ici. Amuse-toi bien sur CTR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t46-seth-shadows-settle-on-th
ANONYME
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : trente ans.

PROFESSION : professeur de potions à l'université magique de londres.

INFLUENCE : 0

ARRIVEE : 10/04/2015

HIBOUX : 61






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : sorcier de sang mêlé

Re: (seth) + shadows settle on the place. (terminée)

Lun 13 Avr - 19:38
Meuf, je crois que ton commentaire est le plus beau cadeau d'anniversaire qu'on pouvait me faire alors merci. J'ai versé une petite larme et j'ai pris une capture d'écran tellement je suis émue, c'est dire. Merci. I love you
Merci d'avoir créer cette perle (je parle du forum hein, je précise) en tout cas, et cela va de soi pour le lien ! Je viendrai te quémander un lien demain, là je passe juste en coup de vent parce que j'ai vu que j'étais validée et l'euphorie m'a obligée à faire un passage rapide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cut-the-rope.forumactif.org/t87-lux-the-robot-unicorn http://cut-the-rope.forumactif.org/t29-lux-et-toi-t-aimes-les-li
JOKER
avatar
ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans

PROFESSION : doctorante & pianiste

INFLUENCE : 26

ARRIVEE : 01/02/2015

HIBOUX : 1904






Feuille de personnage
ANECDOTES SUR MA PERSONNE :
MON AVIS SUR LA SITUATION :
ORIGINE : moldu

Re: (seth) + shadows settle on the place. (terminée)

Lun 13 Avr - 20:55
Oh, c'est ton anniversaire en plus ? Joyeuse fête à toi alors, j'espère que t'as eu plein de cadeaux sexy (en dehors de mon monologue, j'ignorais mon don pour faire pleurer, je vais m'entraîner )



Si ça fait si mal de se séparer, c'est parce que nos âmes sont liées. Peut-être qu'elles l'ont toujours été et le seront toujours. Peut-être que nous avons vécu mille vies avant celle-ci et que dans chacune d'elles nous nous sommes trouvés. Et peut-être que chaque fois nous avons été séparés pour les mêmes raisons. Ça veut dire que cet adieu est à la fois un adieu pour les dix mille ans passés et un prélude à ce qui va venir.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

Re: (seth) + shadows settle on the place. (terminée)

Revenir en haut Aller en bas
 

(seth) + shadows settle on the place. (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» + shadows settle on the place.
» Wade T.Wilson, le Deadpool entre dans la place ... (terminé)
» La grand-place de Mons le 16 décembre 07
» une phrase clé pour remettre les gens en place!! mais quelle phrase??
» Comment récupérer un peu de place sur votre disque dur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: GESTION :: Rejoindre l'aventure :: Les sorciers de Londres
-